C’est moi le plus fort de Mario Ramos

Quatrième de couverture

Quand un loup a besoin d’être rassuré, que fait-il ? Il va poser cette question toute simple aux habitants de la forêt : « Dis-moi, qui est le plus fort ? » Et tout le monde, du Petit Chaperon Rouge, aux Trois Petits Cochons en passant par les sept Nains, tout le monde répond : « Le plus fort, c’est le loup. » Alors, quand une espèce de petit crapaud de rien du tout lui tient tête, le loup se fâche...

Mon avis

Afin de parfaire ma culture en terme d’albums, je me replonge dans les classiques de L’école des loisirs. Il faut bien commencer quelque part avec des auteurs phares tel que Mario Ramos qui revisite, la plupart du temps, les contes en les détournant. J’avais déjà pu lire Le code de la route qui était très bon, je retente l’expérience avec C’est moi le plus fort qui est tout aussi sympathique.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire ; la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite.

C’est moi le plus fort est une histoire amusante, qui joue sur le côté répétitif puisque le loup, pour se rassurer, pose sans cesse la même question à tous ceux qu’il rencontre : « Dis-moi, qui est le plus fort ? ». Et à chaque fois la réponse est la même : c’est le loup, sauf lorsqu’il rencontre un dernier personnage, à ce moment-là, la réponse diffère et ne plaît pas vraiment au loup. Comment va-t-il réagir ? Je vous laisse découvrir par vous-même ! Cet effet de répétition ne peut que plaire aux enfants qui pourra de lui-même répondre à la place du loup et anticiper sa réaction, sauf à la fin évidemment.

L’histoire est bonne et bien menée et prête à sourire. Son orgueil risque d’être mis à mal mais cela lui permettra de le remettre à sa place et comprendre qu’il y a toujours plus fort que soi. Le petit plus de cette histoire est que l’on revoit plusieurs personnages de contes qui ont eu un jour où l’autre un rapport avec le loup : Le petit chaperon rouge, les trois petits cochons, il n’y a que les 7 nains qui n’ont pas vraiment de rapport mais c’est amusant de voir les clins d’œil fait aux autres contes.

Les illustrations ne sont pas ce que je préfère mais je trouve que ça fonctionne bien c’est un style assez particulier mais je pense que cela pourrait plaire à bons nombres d’enfants.

En bref, C’est moi le plus fort est une histoire amusante et sympathique que j’ai pris plaisir à lire. Un loup un peu orgueilleux qui a besoin d’être rassurer en demandant sans cesse qui est le plus fort mais il faut savoir qu’il y a toujours plus fort que soi !

A partir de 4 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]