Le carnet rouge d’Annelise Heurtier

Quatrième de couverture

J’ai passé 16 ans à mener une vie ordinaire, seule avec ma mère dans cette banlieue de Lille. Désormais, tout a changé. Entre les pages d’un mystérieux carnet rouge, je viens de découvrir la vérité sur ma famille. Une vérité dépassant tout ce que j’aurais pu imaginer.
Une plongée dans les rues poussiéreuses et colorées de Katmandou, à la découverte d’une coutume aussi fascinante que tragique.

Mon avis

Le carnet rouge raconte l’histoire de Marie, cette adolescente de 16 ans qui vit avec sa mère, mais qui ignore tout de ses origines. A moitié népalaise, elle ne sait pas qui est son père, ni d’où vient sa mère. En quête d’identité, Marie va faire la rencontre d’un vieux monsieur qui semble être son grand-père et qui lui remet en carnet rouge appartenant à sa grand-mère maternelle. Dans ce carnet, cette dernière délivre ainsi toute son histoire. La jeune fille va ainsi pouvoir connaître ses origines qui vont l’emmener à Katmandou.

J’aime beaucoup l’écriture d’Annelise Heurtier, elle a la manière de nous emporter dans ses histoires à chaque fois qui, il faut le dire traite toujours de sujets très intéressants. Là, on est vraiment sur la quête d’identité, comme l’était Là où naissent les nuages. Qui ne s’est jamais posé de questions sur ses origines, surtout si elles sont à l’image de celles de Marie qui sont si obscures ?

C’est un roman qui parlera à bon nombre d’adolescents et qui ne pourra que plaire. On y découvre une vie incroyable et pas toujours évidente car cela met en lumière un aspect bien particulier du Népal. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais c’était intéressant de découvrir cette vie-là qui n’est pas spécialement enviée, et quand on voit ce qui arrive à la grand-mère de Marie, d’autant moins… C’est une histoire touchante, j’avoue avoir eu un pincement au cœur en découvrir tout cela. On ne peut pas rester insensible face à cela.

Le seul reproche que je peux faire aux livres de cette auteure, c’est qu’il manque un petit quelque chose, un peu plus de profondeur pour en faire de ces histoires des coups de cœur pour moi. On reste toujours un petit peu trop en surface et je trouve ça dommage mais ça ne m’empêche pas d’apprécier ses histoires et de continuer à la lire parce qu’ils restent très intéressants et prenants malgré tout. Mais pour atteindre le coup de cœur, il m’en faudrait un peu plus. Le prochain livre : Envole-moi sera peut-être le bon ? Réponse lorsque je l’aurai lu, il m’attend sagement dans ma PAL.

On ne peut que s’attacher à Marie, elle est une adolescente comme les autres, elle a besoin de réponses, elle veut savoir et on l’empêche d’accéder aux réponses, alors elle n’agit pas toujours de la bonne manière – pour un regard adulte – mais c’est le seul moyen qu’elle a pu trouver pour confronter sa mère à lui dévoiler la vérité. Bon nombre d’adolescents pourront s’identifier à elle car tout le monde veut savoir d’où l’on vient, surtout si on a un « trou » dans son passé car après tout, c’est à travers notre identité que l’on peut se construire et aller de l’avant. Elle est attachante à sa manière et la découverte du carnet rouge changera sa vie.

En bref, Le carnet rouge est un roman intéressant sur une quête d’identité. Marie est prête à tout pour connaître ses origines et savoir qui elle est vraiment. Mais sera-t-elle prête à en accepter le prix ? L’ignorance n’est-elle pas parfois la meilleure solution ? A vous de le découvrir… Un roman que j’ai pris plaisir à lire, qui nous fait voyager à des kilomètres de là au Népal et dans sa capitale Katmandou, et que je vous invite à découvrir.

Commentaires

  1. Il a l'air vraiment très très beau, j'en prends note :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)