L'Elue de Jacqueline Carey (Kushiel 2)

Quatrième de couverture

Vendue alors qu'elle n'était qu'une enfant, Phèdre nó Delaunay est devenue la propriété d'un noble qui a su reconnaître la marque rouge ornant son œil – le signe de Kushiel qui lui vaut d'éprouver à jamais le plaisir dans la souffrance. Un don unique et cruel faisant d'elle la plus convoitée des courtisanes et une espionne exceptionnelle.
Puis, pour sauver sa patrie d'une sombre conspiration, Phèdre dut tout sacrifier, et les poètes chantent aujourd'hui ses exploits. Mais les dieux n'en ont pas fini avec elle.
Si le peuple d'Angelin aime sa jeune reine, d'autres ne pensent qu'à lui ravir la couronne. Et les comploteurs qui sont parvenus à échapper à la colère des puissants ont plus que jamais soif de pouvoir et de vengeance...
Saga pleine de grandeur, de sacrifice, de trahisons et de conspirations machiavéliques, Kushiel dévoile un monde de poètes vénéneux, de courtisans assassins, de monarques assiégés, de seigneurs de guerre barbares... vu par les yeux d'une héroïne comme vous n'en avez jamais rencontré et que vous n'oublierez jamais.

Mon avis

Depuis le temps que je voulais le lire ce livre ! Mais je voulais attendre que mes examens passent sinon je n'aurais jamais pu apprendre mes cours parce que je savais que j'allais être accaparée par cette merveilleuse histoire et j'avais raison ! Dès que je m'y suis mise, je n'ai pas pu le lâcher. Je n'ai pas mi beaucoup de temps pour le lire et pourtant j'ai essayé au maximum de le faire durer pour ne pas être déçue de l'avoir terminé, comme pour le précédent. Je viens tout juste de le terminer et j'en pleure ! Bon pas au sens littéral du terme, mais ça m’énerve de les dévorer à ce point parce que l’attente du prochain tome va être dur. C’est tellement génial comme série…

L'écriture de l'auteure est toujours aussi merveilleuse et c'est un vrai plaisir de se plonger de nouveau dans cette histoire fabuleuse. Il arrive encore toute sorte de choses à Phèdre pour sauver sa Terre d'Ange et c'est absolument merveilleux.

Dans ce tome, Phèdre et Joscelin m'exaspèrent parce qu'il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. C'est dur de voir deux personnages qu'on adore se déchirer de cette manière tout ça pour des différents, même si j'admets que Joscelin a de quoi être en colère mais je crois qu'ils ne connaissent pas la « communication », du coup, ils se disputent alors qu'en parlant, ils pourraient s'éviter tout un tas d'ennuis. J’ai eu des envies de meurtre en les voyant ainsi. J'adore tellement ces personnages que c'est dur de les voir ainsi, surtout que bien souvent ce ne sont que pour des bêtises. Par moment dans leur réaction, ça m'avait donné envie d'en prendre un pour taper sur l'autre et leur faire ravaler leur orgueil. Surtout que cette « relation » nuit à tout ce qu'ils entreprennent parce que sans ça, ils auraient pu partager des informations ou se dire les choses clairement et il n'y aurait pas eu tous ces problèmes !

Evidemment, si tout allait bien dans le meilleur des mondes (même entre eux), il n'y aurait pas d'histoire à raconter et dans ce cas, ça ne sert à rien. Mais c'était vraiment frustrant de les voir comme ça, mais bon, ça finit par s'arranger... Pourquoi est-ce que c'est toujours où l'on est sur le point de perdre quelque chose qu'on se rend compte de ce que l'on a ? C'est toujours véridique quelle que soit l'histoire ou même dans la réalité.

Comme le souligne la quatrième de couverture, le trône de la reine Ysandre est en danger parce qu'il y a toujours des conspirateurs pour lui ravir la couronne et tous les moyens sont bons pour y parvenir et quand on sait qui est à la tête de tout ça... C'est vraiment dur à avaler et il faut voir les stratagèmes utilisés. Du grand art, une intrigue exceptionnelle une fois encore. Ce deuxième volume est à la hauteur du premier avec toujours les mêmes personnages plus d'autres que l'on découvre, mais sans oublier la pire de toute... Melisande qui revient en force dans ce tome-ci. Dès qu'il y a un problème, on peut être sûr qu'elle n'est pas loin... Les actions s'enchaînent toujours autant sans qu'on ait le temps de reprendre notre souffle. Phèdre se retrouve dans les ennuis jusqu'au cou et par moment on a vraiment peur pour elle car on craint pour sa vie. C'est le genre de livre qui nous fait monter les larmes aux yeux si on est vraiment pris dedans parce que c'est difficile à lire (dans le sens où il lui arrive des choses horribles...). Pour ce qui est des passages SM, on en a beaucoup moins dans ce volume, mais on sait que ça fait partie d'elle alors on l'accepte facilement et ça ne dérange pas pour la lecture.

En bref, voilà un deuxième tome à la hauteur du premier, vraiment excellent avec un univers de plus en plus riche. On voyage énormément et ça nous permet de découvrir d’autres pays, d’autres cultures. L’intrigue est pleine d’action et de rebondissements et je vous jure que vous ne vous attendrez pas du tout à ça. Les personnages sont géniaux même si les envies de meurtre se sont succédé parce que l’orgueil D’Angelins est quand même assez impressionnant. Si vous n’avez pas encore commencé cette série, il va falloir s’y mettre !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Destruction Eve de Florent Maudoux (Freaks Squeele Funérailles 4)

Le Clan des Tigres de Cassandra O'Donnell (La Légende des Quatre 2)

Papa est en bas de Sophie Adriansen