Rencontre dans l'Upper East Side de Sarah Morgan (From New York with Love 1)

Quatrième de couverture

Voici Molly.
Rédactrice au courrier du cœur à New York, elle se considère comme une experte en relations amoureuses. Enfin, seulement celles des autres. Car pour elle, le grand amour de sa vie, c’est son dalmatien.

Et voici Daniel.
Avocat spécialiste des divorces, il est bien placé pour savoir que les relations amoureuses sont à éviter à tout prix. Pourtant, un beau matin, il se retrouve à faire des pieds et des mains pour emprunter un chien… tout ça dans le but de provoquer une rencontre avec la mystérieuse joggeuse qu’il croise quotidiennement à Central Park avec son dalmatien…

Molly et Daniel ont un avis bien arrêté sur les relations amoureuses. Leur rencontre risque de tout bouleverser…

Mon avis

Rencontre dans l’Upper East Side est le premier tome (VF) de la série From NewYork with Love, ou sinon le tome 4 de la série Coup de foudre à Manhattan (VO). En effet, nous rencontrons ici des personnages annexes de cette série, avec une nouvelle focalisation sur un trio de personnages. Mais on reste dans le même univers, sachant que l’on retrouve par moment les personnages de l’autre trilogie, notamment Eva et Lucas pour ce premier tome.

Donc, si je peux me permettre un petit conseil, lisez d’abord la « trilogie » Coup de foudre à Manhattan avant celle-ci car il serait dommage d’entendre parler de certains personnages sans pour autant connaître leur histoire. Après, en soi, on peut parfaitement comprendre ce qui se passe ici mais, c’est toujours plus sympathique de tout lire dans l’ordre, même si on suit un nouveau trio d’une même fratrie (après un trio d’amies).

Afin de suivre la chronologie, je me suis empressée de lire rapidement la première trilogie, dont vous pourrez trouver les chroniques ici, avant de commencer celle-ci. Et je l’ai tellement adoré, que je n’ai pas attendu longtemps avant de me plonger dans Rencontre dans l’Upper East Side que j’ai beaucoup aimé aussi. En même temps, je n’avais pas trop de doute, vu que j’avais aimé les autres trilogies de l’auteur.

Rencontre dans l’Upper East Side raconte l’histoire de Daniel, le frère aîné des sœurs jumelles qui ont leur entreprise de dog-sitting (Woof Rangers) que l’on a pu entendre parler dans la trilogie Coup de foudre à Manhattan. Intrigué par une joggeuse accompagnée de son dalmatien qu’il croise souvent à Central Park, Daniel va avoir l’idée d’utiliser un des chiens que ses sœurs accueillent pour approcher Molly. Un plan quelque peu machiavélique comme plan drague mais qui aura le don de fonctionner. De cette rencontre, Daniel et Molly vont développer une certaine amitié, mais tout deux cachent des secrets qui risqueraient de mettre à mal cette relation naissante.

J’ai beaucoup aimé cette histoire qui est toute mignonne et plutôt bien faite, même si elle n’est pas sans heurt. En même temps, si tout allait bien dans le meilleur des mondes, comme dans celui ds Bisounours ça n’aurait aucun intérêt. Il faut l’avouer, ce qu’on aime c’est que ça se termine bien mais qu’en chemin ce soit long et tortueux.

Rapidement, on sait que Molly ne croit pas aux relations amoureuses, du moins pas pour elle. Avec ce qu’elle a vécu, en même temps on peut parfaitement la comprendre, même si au quotidien elle prodigue nombres de conseils via son blog « Parle avec elle » où elle vient en aide à de nombreuses personnes. Quant à Daniel, il est avocat spécialisé dans les divorces, donc son gagne-pain est plutôt de séparer les personnes que les rapprocher, alors quand il voit que la blogueuse Aggie, alias Molly, prodigue certains conseils qui risquent de mettre à mal une famille dont il s’occupe, Daniel voit rouge.

Evidemment, nous en tant que lecteur en savons beaucoup plus que les personnages sur les identités respectives et leur vécu. Il est des choses que l’on peut comprendre car nous avons une vision d’ensemble alors qu’eux, n’ont qu’un seul point de vue. On voit donc arriver les problèmes assez vite et en quoi cette relation risque d’être mise à mal. Et c’est là où ça devient intéressant car on s’attend à tout moment à ce que la vérité éclate et qu’elle fasse des ravages. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler, mais il est évident que tout ne va pas bien se passer, du moins dans un premier temps car cela reste une romance et on sait qu’à la fin, tout ira pour le mieux et qu’ils fileront le parfait amour. Mais il y a un entredeux un peu compliqué que je vous laisse découvrir par vous-même.

Les personnages sont attachants et sympathiques. Que ce soit Daniel ou Molly, ils ont connu tous les deux une enfance difficile et d’autres événements à l’âge adulte vont les marquer et faire ce qu’ils sont devenus aujourd’hui. D’ailleurs, Molly l’est bien plus que Daniel et on comprend parfaitement pourquoi elle refuse l’amour, pourquoi elle est incapable de le déceler s’il se trouvait sous son nez. Ça fait mal au cœur de voir son histoire, ce qui l’a poussé à partir de Londres pour venir à New York mais elle a su se reconstruire, faire sa vie et elle est prête à tout pour garder sa tranquillité. Evidemment, Daniel va quelque peu mettre à mal certaines de ses résolutions.

J’ai beaucoup aimé la relation qui s’est tissée entre eux, bien loin du coup de foudre habituel, même si Daniel était quelque peu obnubilé par Molly au point de monter cette stratégie d’approche avec le chien, elle se fait à mesure. Deux étrangers qui se parlent, qui discutent de plus en plus et deviennent amis, jusqu’à ce que ça se transforme en autre chose. Même si le temps de l’histoire est relativement court, cela prend tout de même son temps et on peut apercevoir les étapes de cette relation qui se construisent petit à petit. Je dois dire que ça change où les ¾ du temps c’est le coup de foudre ou en deux trois temps mouvements l’amour est là et tout est bien qui fini bien. Là non, et j’ai apprécié cet état de fait, ça me semble beaucoup plus crédible.

En bref, Rencontre dans l’Upper East Side est un tome à la hauteur de la trilogie précédente, il me tarde de lire la suite. Sarah Morgan a le don de créer des personnages auxquels on s’attache toujours et qui nous font ressentir toute sorte d’émotion. L’histoire est bonne et bien menée, avec ses hauts et ses bas, mais l’amour triomphe toujours et ça fait du bien de rêver. Il me tarde de lire les autres tomes qui seront sur les sœurs jumelles de Daniel.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Destruction Eve de Florent Maudoux (Freaks Squeele Funérailles 4)

Le Clan des Tigres de Cassandra O'Donnell (La Légende des Quatre 2)

Papa est en bas de Sophie Adriansen