Rechercher dans ce blog

26/05/2018

La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill

Quatrième de couverture

Chaque année, les habitants du Protectorat abandonnent un bébé en sacrifice à la redoutée sorcière des bois. Ils espèrent ainsi détourner sa colère de leur ville prospère. Chaque année, Xan, la sorcière des bois, se voit contrainte de sauver un bébé que les fous du Protectorat abandonnent sans qu’elle n’ait jamais compris pourquoi. 
Elle s’emploie à faire adopter ces enfants par des familles accueillantes dans les royaumes voisins. Mais cette année, le bébé en question est différent des autres : la petite a un lien étrange avec la lune et un potentiel magique sans précédent. Contre son gré, Xan se voit obligée de la ramener chez elle et de persuader ses amis réticents d’élever cette enfant pas comme les autres. Ils la baptiseront Luna et ne tarderont pas à en devenir gâteux.
Xan a trouvé comment contenir la magie qui grandit à l’intérieur de la petite, mais bientôt approche son treizième anniversaire, et ses pouvoirs vont se révéler...

Mon avis

La fille qui avait bu la lune est un roman qui m’a intrigué bien avant sa sortie en France. En effet, j’avais pu recevoir en amont un exemplaire au boulot et vu qu’il y était question de sorcière, ça a tout de suite attisé ma curiosité. On ne se refait pas, la sorcellerie reste mon grand amour dans la Fantasy, donc j’étais curieuse de découvrir ce livre, d’autant que le titre interpelle beaucoup. Mais comme d’habitude, le manque de temps fait que je ne l’avais pas encore lu.

Profitant ainsi de mes vacances, je me suis plongée dans ce roman qui m’a tout de suite charmé. J’ai beaucoup aimé cette lecture qui est assez unique en son genre et je vous le conseille grandement. Ce n’est certes pas un coup de cœur mais on s’en rapproche. C’est une lecture qui ne laisse pas indifférent et je trouve ça dommage qu’on n’en ait pas davantage entendu parler dans la blogo car je suis certaine qu’il pourrait plaire au plus grand nombre. J’espère que cette chronique vous incitera à vous y pencher en tout cas.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’auteur est superbe, c’est vraiment très bien écrit, on sent une certaine maturité bien que ce soit un livre jeunesse. Cela m’a fait penser à la lecture d’un conte et d’ailleurs les titres des chapitres renforcent cette sensation (je vous laisse découvrir à la lecture du livre).

L’auteur nous transporte en un rien de temps dans son univers. Dès les premières pages, j’ai été happée par cette histoire, je me posais plein de questions sur ce rituel cruel, comment peut-on enlever un bébé à ses parents ? Pour le sacrifier à une sorcière, qui, comme on le découvre rapidement, n’en a que faire ? Elle replace chacun d’eux auprès d’une famille aimante jusqu’au jour où elle croise le chemin de Luna qui par inadvertance va être touchée par la magie.

Durant toute ma lecture, je me demandais où l’auteur allait nous emmener, à quoi ce sacrifice rimait et je dois dire que je ne m’attendais pas du tout à cela ! J’ai mis le temps avant de comprendre, plus de la moitié du livre. Cela a été une très bonne surprise, l’auteur maintient le suspense un bon moment et j’étais plus que curieuse de voir comment cela allait se terminer car plus on s’approche de la fin et moins j’étais confiante… Mais je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler, ce serait dommage de passer à côté de cette lecture parce que j’en aurai trop dit. En tout cas, c’est un univers vraiment intéressant et j’ai beaucoup aimé la manière dont la magie et la sorcellerie prenaient place dans cette histoire. Il y a peu de livres qui trouvent vraiment grâce à mes yeux (en jeunesse en tout cas) sur ce sujet, j’ai plus d’une fois été déçue et là, je dois dire que l’auteur a créé quelque chose d’original, sans tomber dans la facilité et la simplicité. Même si c’est un livre jeunesse, l’auteur ne ménage pas ses personnages l’univers reste assez sombre, comme c’est souvent le cas lorsqu’une ombre malfaisante plane au-dessus des héros.

L’intrigue est vraiment bonne et bien menée, elle est prenante. J’avais envie de savoir ce qui allait se passer et les pages ont défilé sans que je ne m’en rende compte. Cela dit, je dois avouer que c’est une intrigue plutôt lente, peut-être à cause de sa manière de raconter les choses et le fait que l’on suive en alternance la vie de deux personnages, Luna et Antain et leurs proches. Mais attention, ce n’est pas pour cela qu’il ne se passe rien et que c’est ennuyeux, bien au contraire, c’est très intéressant. Mais il y a une certaine lenteur que je tenais à souligner car si vous vous attendiez tout du long à de la grosse action, ce n’est pas le cas. Cela s’accélère surtout sur la fin, en prenant un peu son temps.

Les personnages sont attachants, à commencer par Xan, cette sorcière qui sauve tous ces bébés depuis des années, sans qu’elle ne sache pourquoi on les abandonne. Elle prend soin d’eux le temps de leur trouver une famille qui pourra les aimer comme les leurs. Quand on la voit avec Luna, on ne peut que s’attendrir, elle est une véritable mère, grand-mère en l’occurrence pour la petite fille.

Luna est une petite fille adorable, on ne peut que s’y attacher et avoir envie de prendre soin d’elle, surtout quand on voit le destin qu’on lui prévoyait à l’origine. La magie est une seconde nature pour elle, à telle point qu’elle ne se rend même pas compte de ce qu’elle fait, ce qui est dangereux pour la fillette et Xan n’a d’autre choix que d’empêcher qu’elle nuise, même si pour cela elle change une partie d’elle. J’avoue que ça m’a fait mal au cœur de voir ça mais on peut comprendre Xan.

Antain est un personnage important dans l’histoire, on suit son parcours qui est des plus chaotiques aussi, il va en voir de toutes les couleurs mais est bien décidé à prendre en main sa vie et à changer le cours de l’histoire. C’est un personnage vraiment intéressant qui m’a touché.

Mais les meilleurs personnages sont Glerk, une créature du Marécage et Fyrian, un dragonus minuculus. C’est un duo atypique que l’on ne peut qu’apprécier. J’avoue que le dragon m’a bien fait rire, j’avais bien envie de le prendre dans mes bras.

En bref, La fille qui avait bu la lune est un très bon roman que j’ai pris grand plaisir à lire. C’est original et j’ai aimé me plonger dans l’univers de Kelly Barnhill qui nous livre ici une histoire hors du commun. L’intrigue est certes un peu lente mais elle reste prenante et il serait dommage de passer à côté de ce livre. Les personnages sont attachants et on a envie que tout se termine bien pour chacun d’eux. Un roman à découvrir !

2 commentaires:

  1. Il me tente beaucoup ! Merci pour la découverte car je ne l'aurais jamais remarqué sinon ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment très bien et c'est dommage qu'il ne soit pas davantage mis en avant :)

      Supprimer

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***