La nuit des ponotes hématophages de Jean-Luc Marcastel (Les Chroniques de Pulpillac 2)

Quatrième de couverture

Que tous les rats disparaissent des égouts de Pulpillac, ça dérangeait personne. Quand on a retrouvé des chats et chiens secs et raides comme des bouts de bois, c’était plus embêtant.
Quelque chose rôde sous Pulpillac, quelque chose qui aime le sang et ne frappe que la nuit. Hier les rats, aujourd’hui les chiens, demain...
On doit mener l’enquête avant qu’il ne soit trop tard. Car la nuit approche... la nuit des ponotes hématophages !

Mon avis

Après avoir lu Quand les poules avaient des dents, le premier tome des Chroniques de Pulpillac, je me suis aussitôt lancée dans ce second volume : La nuit des ponotes hématophages et je dois dire que c’est une suite très réussie ! Une série très sympathique que je vous invite vivement à lire tant c’’est prenant, amusant et ludique. Bref, à recommander, encore et encore et il me tarde de retrouver cette petite bande dans de nouvelles aventures (deux titres sont déjà annoncés au début du roman, donc je suis joie !).

Je ne ferai pas de résumé, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. Comme pour le premier tome, notre petite bande va se retrouver confronter à un nouveau mystère à élucider. Il y a quelque chose d’étrange qui s’en prend aux animaux et commence même à s’attaquer à l’humain. Il n’en faut pas plus à Aurélien et ses amis à enquêter pour découvrir qui se cache derrière tout ça.

L’intrigue est bonne et bien menée, c’est tout aussi prenant que le premier tome. On se laisse emporter par l’histoire avec la curieuse envie de savoir ce qui se passe et pourtant. C’est vraiment très efficace, l’intrigue file droit, il n’y a pas de perte de temps, pas de longueurs, c’est parfait pour de jeunes lecteurs. De quoi nous tenir en haleine tout du long en se demandant comment ils vont bien pouvoir s’en sortir et parvenir à résoudre le problème.

Mais l’intérêt de cette série est qu’elle a aussi un côté ludique. Dans l’histoire, il y a pas mal de terme technique, montrant une certaine connaissance scientifique de la part de nos joyeux compères et j’avoue que c’est très intéressant. Et moi, qui ne m’y connais absolument pas, ça me rend curieuse et me donne envie d’en savoir plus sur le sujet. Par ailleurs, comme pour le premier tome, à la fin de l’ouvrage, on retrouve un petit documentaire explicatif en lien avec le sujet qui nous préoccupe. L’auteur explique ainsi rapidement le sujet et le montre dans la littérature et au cinéma ce que l’on a pu en faire. Comme quoi certains sujets dans l’imaginaire se retrouvent dans ces deux arts et n’ont pas fini de faire parler d’eux et ce, depuis des siècles !

J’avoue que cette série me fait de plus en plus penser au dessin animé Martin mystère (on a les références que l’on a, on ne critique pas mes choix de dessins animés lorsque j’étais enfant). Un élan de nostalgie car on retrouve dans le principe les mêmes éléments. Et je suis certaine que Les Chroniques de Pulpillac ne pourront que plaire aux enfants qui rêvent d’aventure, avec une petite touche fantastique mais qui s’explique d’une manière ou d’une autre !

Quant aux personnages, ils sont toujours aussi géniaux. Chacun a sa personnalité, on peut se retrouver dans chacun d’eux. C’est une vraie bande qui prend soin les uns des autres quand ça ne va pas. Ils forment une vraie équipe et se serreront les coudes lorsque cela est nécessaire pour qu’ils puissent parvenir à leur fin. Bref, des personnages que l’on adore suivre dans leurs aventures !

En bref, La nuit des ponotes hématophages est un deuxième tome à la hauteur du précédent. C’est un début de série qui commence très fort. L’intrigue est bonne et bien menée, haletante et prenante. L’action est omniprésente de sorte qu’on n’ait pas le temps de s’ennuyer. Les enquêtes sont intéressantes et ludiques et les personnages attachants et sympathiques. De quoi passer un très bon moment de lecture et j’en redemande encore ! Vivement les suites !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Goliath, chat pirate de Cécile Alix

Le Pouvoir convoité de Laëtitia Militello (Coeur de sorcière 1)

La menace d’Olivier Gay (Le Noir est ma couleur 2)

Captive d'Elizabeth Vaughan (L'épopée de Xylara 1)

Nara de Jean-François Chabas (Les Chroniques de Zi 2)