La trahison d'Alwyn Hamilton (Rebelle du désert 2)

Quatrième de couverture

Le destin du désert repose entre ses mains.
Amani et Jin luttent désormais ensemble pour libérer le désert du Miraji. Retenue au cœur du palais du sultan, la guerrière est déterminée à découvrir les secrets du tyran sanguinaire. Mais ce qu’elle apprend ébranle toutes ses convictions… Le sultan est-il le véritable traître ? Et surtout, que cache la mystérieuse disparition de Jin ?

Mon avis

Cela fait un moment que j’ai ce 2e tome de Rebelle du désert dans ma PAL, mais comme d’habitude, faute de temps, et je l’admets de motivation parfois, je l’avais laissé traîner… Mais comme j’avais déjà pas mal de retard dans cette lecture et qu’elle a été unanimement choisie pour « prochaine lecture » par vous sur FB, je me suis lancée dans ce tome intitulé « La trahison », titre qui lui va comme un gant d’ailleurs… Et comme souvent dans ces cas-là, je me demande pourquoi j’ai mis autant de temps à le lire parce que ce 2e tome est vraiment excellent.

J’avais bien aimé le premier tome qui était intéressant car il mélangeait un certain nombre de choses. D’une part, on y trouvait les croyances ancestrales en lien avec la magie, notamment celle des djinns, un côté plus moderne avec les armes – qui m’avait paru étrange au début vu le contexte historique, ça ne collait pas avec la vision que je m’en faisais – et d’autre part, une histoire où la politique prend place. Entre guerre, pouvoir et succession, il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte sur ce dernier point. Tout pour me plaire en somme mais je n’avais pas eu un coup de cœur parce qu’il m’avait manqué quelque chose et que certains points étaient peut-être un peu prévisible. Je retire tout ce que j’ai pu dire car ce 2e tome m’a totalement conquis et n’est en rien prévisible, bien au contraire.

On retrouve évidemment tous les éléments que je viens de mentionner dans ce 2e tome, mais on approfondit encore un peu plus l’univers et l’intrigue et là, on a quelque chose de vraiment extraordinaire et là, je vois vraiment le potentiel de cette série. Il me tarde de lire le 3e et dernier tome parce que c’est très prometteur avec une fin que j’espère grandiose.

L’auteur m’a totalement pris par surprise dans ce 2e tome et je ne pensais pas accrocher à ce point et ce, dès le début. Elle n’y va pas par quatre chemins, elle va droit au but. Dès les premières pages, l’action arrive et ça ne s’arrête pas avant la fin, qui est juste frustrante et horrible. Mais je reviendrai sur ça plus tard… Très rapidement Amani va se retrouver entre les mains du Sultan, elle va jouer les espionnes, autant que possible vu sa condition, et essayer d’aider les rebelles, mais ce qu’elle va apprendre risque d’ébranler certaines de ses convictions. Et les nôtres au passage, sans se douter de ce qui se trame vraiment en arrière-plan…

L’histoire se déroule pendant un long moment dans une sorte de huis clos, Amani se retrouve prisonnière, elle n’est pas libre de ses mouvements et est limitée dans ses interactions, mais l’auteur a su nous tenir en haleine, c’est vraiment bien fait. Les huis clos peuvent très rapidement devenir ennuyeux mais là, ce n’est pas le cas, j’ai beaucoup aimé cette histoire qui est prenante. On est sans arrêt sous tension, on sent qu’il y a un truc qui cloche ou que tout va déraper à un moment donné ou à un autre, mais on ne sait pas quand, ni comment. L’atmosphère est lourde et quand on arrive à la fin… On ne peut pas s’imaginer ça, j’étais à des lieues de voir la fin venir et franchement c’est frustrant de ne pas avoir la suite pour savoir ce qui va se passer. Parce que ce n’est pas possible de nous laisser dans l’attente, comme ça… J’ai vu des fins pires que celle-là, très honnêtement, mais quand même, c’est affreux et je suis impatiente de lire la suite. Il est évident que lorsqu’elle sortira je ne mettrais pas autant de temps à le lire que ce tome-ci.

Les personnages gagnent en profondeur et certains risquent de bien nous surprendre. Mais je n’en dirai pas plus pour éviter de spoiler et de donner certaines pistes. Tout ce que je peux dire c’est que j’ai été très surprise par certains et pas toujours dans le bon sens du terme mais cela donne plus d’intérêt à l’histoire en la pimentant quelque peu…

Amani est une tête brûlée cela ne change pas mais elle va se rendre compte d’un certain nombre de choses sur tout ce qui se passe dans les différents royaumes. Elle va avoir une vision un peu plus d’ensemble et il est vrai que l’on pourrait douter de la démarche des rebelles lorsqu’on écoute le Sultan. Amani est une jeune femme forte qui va vivre des moments intenses et difficiles mais elle n’oublie pas qui elle est et sa cause.

En bref, La Trahison est un 2e tome qui m’aura beaucoup plu, je l’ai trouvé meilleur que le premier. Il m’aura tenu en haleine tout du long, j’avais envie d’en savoir plus, je m’inquiétais pour les personnages. J’ai totalement vécu cette histoire, bien plus que le premier tome qui était sympathique mais pas extraordinaire. Je trouve que celui-ci l’est, l’intrigue est très bonne et très bien menée, très prenante et si la fin est frustrante, elle est à la hauteur de ce tome. Il ne pouvait pas en être autrement. L’univers s’approfondit un peu plus et j’ai beaucoup aimé ce que j’y ai découvert. Je suis très curieuse et impatiente de lire la suite, Rebelle du désert est une série à découvrir si ce n’est pas déjà fait !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Goliath, chat pirate de Cécile Alix

Le Pouvoir convoité de Laëtitia Militello (Coeur de sorcière 1)

La menace d’Olivier Gay (Le Noir est ma couleur 2)

Captive d'Elizabeth Vaughan (L'épopée de Xylara 1)

Nara de Jean-François Chabas (Les Chroniques de Zi 2)