L’Île sans Nom de David Moitet (Les Secrets de Tharanis 1)

Quatrième de couverture

Ambre de Volontas voit sa vie basculer lorsque les soldats de l’Empereur envahissent le duché de son père. Contrainte de laisser derrière elle ses privilèges, la jeune fille, sans cesse traquée, change d’identité. Le danger est partout, d’autant qu’une épidémie meurtrière sévit dans le royaume de Tharanis. Ses protecteurs la conduisent vers un lieu aussi mystérieux qu’effrayant : l’île Sans Nom. Ambre doit maintenant prendre en main son destin…

Mon avis

L’Île sans Nom est le premier tome de la série Les Secrets de Tharanis. Ayant déjà lu pas mal de romans de l’auteur, j’étais très curieuse de découvrir cette nouvelle série jeunesse et je dois dire que je ne suis pas déçue du voyage. J’ai beaucoup aimé cette histoire qui m’a bien surprise, plus que ce je pensais et il me tarde de lire la suite !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture, bien que succincte, résume plutôt bien la situation sans pour autant tout dévoiler. L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre très rapidement dans l’histoire. Les pages défilent sans qu’on ne s’en rende compte, pour preuve, je l’ai presque lu dans la journée, à quelques chapitres près.

L’intrigue est bonne et bien menée. C’est prenant et addictif, on a envie de savoir ce qui va se passer. Dès les premières pages, le ton est donné, on voit l’étendue des dégâts de cette épidémie meurtrière et ça fait froid dans le dos. C’est assez glauque comme entrée en matière mais ça donne envie d’en savoir plus. Puis, on découvre Ambre, les relations tendues qu’elle entretient avec son père et ensuite sa fuite du duché à cause d’une attaque par l’Empereur. Et à partir de là, tout s’enchaîne très rapidement, elle doit fuir, faire confiance à des personnes qu’elle ne connaît pas. Une course folle est lancée, elle ne maîtrise plus son destin et va aller de découverte en découverte.

Il y a beaucoup d’actions et le fait de suivre plusieurs points de vue, c’est écrit à la 3e personne, cela permet d’avoir une vision d’ensemble et de se rendre compte de ce qui se passe un peu partout et de découvrir de nouveaux personnages. J’ai hâte de voir la rencontre entre certains, je me pose pas mal de questions sur d’autres. Vivement la suite pour en découvrir plus parce que là, vu les circonstances, ça me rend très curieuse.

Dans un premier temps, l’univers paraît plutôt simple et classique dans la Fantasy. Un royaume dans lequel une maladie, surnommé « Le Mal » surgit, rendant les gens des tueurs avides de sang. Une politique un tant soit peu fragile qui est renversé pour peu qu’un tiers chuchote un peu trop près aux oreilles de l’Empereur, il n’en faut pas plus pour qu’il se retourne contre ses amis. Voilà en grande partie pourquoi le duché du père d’Ambre est attaqué. Cela paraît assez classique et déjà vu et pourtant…

Plus on avance dans l’histoire et plus on se rend compte que c’est bien plus complexe qu’il n’en a l’air. On découvre au fur et à mesure l’univers dans lequel on évolue et l’auteur ne cesse de rajouter des éléments, par-ci, par-là, l’enrichissant toujours un peu plus et je dois dire que je ne m’attendais pas à certains éléments. C’est assez surprenant mais original en même temps et je suis curieuse d’en savoir plus à ce sujet surtout au vu des circonstances et de la fin de la présente histoire.

J’avais deviné certains éléments de l’histoire, bien avant l’héroïne, mais je dois dire que je ne m’attendais pas à un tel revirement de situation sur la fin, ça m’a beaucoup surprise ! Une bonne chose pour l’auteur car maintenant ma curiosité a été piquée à vif et je suis très impatiente de voir ce qu’il nous réserve la suite qui est des plus prometteuses, étant donné les circonstances. J’ai hâte de découvrir tout ça (et non, je ne lirai pas le petit extrait du tome 2 qui se trouve à la fin de l’ouvrage, je vais éviter d’être masochiste et de me faire du mal s’il faut attendre la suite longtemps…).

Les personnages sont intéressants, à commencer par Ambre, qui a plutôt la langue dans sa poche et du mordant, même si au fil de l’histoire, elle va un peu se calmer, surtout à partir du moment où sa vie n’est plus vraiment entre ses mains mais de celles de ses différents protecteurs. Une situation qui ne plaît pas à la jeune femme mais elle sera obligée de s’en contenter vu les dangers qui rôdent. Egon et Selim sont aussi énigmatiques, deux fortes personnalités, deux guerriers à leur manière qui vont tour à tour protéger Ambre, je suis curieuse de voir ce que l’auteur va faire de ces deux gaillards.

En bref, L’Île sans Nom est un premier tome addictif et prometteur. On a ici un univers original qui se met en place doucement. Si dans un premier temps, cela semble simple et plutôt classique, plus on avance dans l’histoire, plus on se rend compte qu’il est plus complexe et riche qu’il n’en a l’air. L’histoire est bonne et bien menée, avec nombres de rebondissements et d’actions pour qu’on n’ait pas le temps de s’ennuyer et l’on a un panel de personnages très intéressants qu’il me tarde de connaître davantage. Un premier tome que je vous invite à découvrir !

Commentaires

  1. J'avais déjà envie de lire le roman, mais ta chronique me donne encore plus envie de me plonger dans cet univers qui semble se complexifier au fil des pages. La fin que tu mentionnes attises quelque peu ma curiosité et je suis curieuse de découvrir Ambre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, quand on le commence ça paraît très classique et très simple mais au fur et à mesure on voit des choses émergées et la fin m'a complètement retournée ! je ne m'attendais pas du tout à ça.

      Supprimer

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***