Steve un cheval exceptionnel de Kelly Collier

Quatrième de couverture

« Steve est un bon cheval. Mais il voudrait être plus que ça. Il voudrait être EXCEPTIONNEL. »
Un jour, dans la forêt, il découvre une magnifique corne en or (le coup de chance !). Il décide de la mettre sur sa tête, façon licorne (la bonne idée), et c'est gagné : Steve est désormais exceptionnel ! Ses amis sont tellement impressionnés (ben oui, quand même...) qu'ils l'imitent. Mais Steve perd sa magnifique corne, et avec elle ce qui faisait de lui un cheval exceptionnel. À moins que...

Mon avis

Steve un cheval exceptionnel est un album lu dans le cadre de nos petites séances lectures à voix haute au boulot. Durant des moments d’accalmie, avec les collègues, on s’était mis à lire des albums à voix haute. Un moment de partage bien pratique, cela permet à tous de profiter de l’histoire, pour pouvoir ensuite trouver des coups de cœur et les conseiller aux clients.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite. Cet album nous a interpelés, il faut dire que la couverture est assez originale et drôle, rien qu’à la tête de Steve, on sent que l’histoire va être épique et dès les premières pages, le ton est donné. C’est totalement décalé, et la manière de raconter de ma collègue y a beaucoup joué aussi je pense ! D’où l’intérêt aussi de lire les histoires à voix haute, cela permet de découvrir l’histoire autrement.


Steve se sent le plus fort et le meilleur depuis qu’il a trouvé cette corne en or qu’il décide de porter sur la tête. Cela fait de lui un cheval exceptionnel et il s’en vante auprès de ses amis. En même temps, un cheval devenu licorne c’est la classe non ? Le cheval à peine imbu de lui-même, me direz-vous. Steve a un problème de reconnaissance, il veut être le meilleur et pour cela il va vouloir cultiver sa différence au point de se « perdre » en se déguisant. Il devient un nouveau Narcisse, et quand on connaît, le mythe, on sait que ce n’est pas une bonne chose d’être nombriliste à ce point.

Le souci est qu’il va perdre sa corne et là c’est la panique ! Les autres animaux ayant décidé de le copier, il n’est plus aussi génial qu’avant, comme tous ses amis sont devenus « géniaux » grâce à leur « corne » sur la tête. Steve va ainsi se démarquer de nouveau des autres depuis la perte de sa corne, malgré lui. Est-ce une mauvaise chose ? Pas vraiment non, il se rendra compte que finalement, être différent n’est pas si mal que ça, même si on n’a pas besoin de devenir quelqu’un d’autre pour être singulier.


Le sujet traité ici est assez intéressant. Il est vrai que dans notre société, on fait beaucoup de choses par mimétisme, afin de s’intégrer à un groupe (ce que font les animaux en se mettant quelque chose sur la tête) ce sont les effets de mode. Tout le monde va faire pareil. Exemple très concret que l’on peut facilement remarquer ce sont les jeux de cours de récré, il n’y a pas si longtemps, c’était le rubi’s cube que les gamins s’arrachaient dans les magasins, quand des années auparavant c’était les bracelets Looms en élastique ou encore les hand spinner.

Celui qui se lance dans quelque chose d’inédit et nouveau s’en retrouve « exceptionnel » et unique dans son genre mais à partir du moment où cela est repris, tout le monde est logé à la même enseigne, il n’y a plus rien d’original. C’est ça de vivre en société et ainsi, se démarquer n’est pas toujours chose aisée. Mais l’important est d’être en accord avec soi-même et ne pas suivre une mode « pour être à la mode » et faire comme tout le monde.


Les illustrations sont assez simples, quelques traits, presque tout en noir et blanc, avec une petite touche de doré, quelque chose de très épurée. Mais il n’y a pas besoin de plus, les expressions des animaux et leurs mises en scène, ainsi que le texte permettent de bien comprendre ce dont il s’agit. Il n’y a pas besoin de plus de détails, de quelque chose de très dense pour faire passer le message, bien au contraire. C’est limpide comme de l’eau de roche.

En bref, Steve un cheval exceptionnel est un album drôle et amusant autour de la singularité et des différences et du manque de reconnaissance qui peuvent pousser certains à vouloir à tout prix se démarquer au point que cela peut en devenir ridicule et surtout pas nécessaire. L’histoire est vraiment intéressante et le message sous-jacent l’est tout autant.

A partir de 4 ans.

Commentaires

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***