Loup Gris se déguise de Gilles Bizouerne et Ronan Badel (Loup Gris)

Quatrième de couverture

Loup Gris erre, plus affamé que jamais. En observant le manège d’un crocodile, il décide de se déguiser pour attraper ses proies. Mais il est bien loin de maîtriser l’art du camouflage... Notre anti-héros préféré, ridicule à souhait !

Mon avis

Ayant beaucoup apprécié le volume précédent, Loup Gris et la mouche, qui m’a permis de découvrir ce loup particulièrement bête mais attachant, j’étais curieuse de savoir ce qui allait lui arriver. Et je dois dire que le résultat est concluant, j’ai beaucoup aimé cette histoire, peut-être pas autant que le précédent qui était vraiment excellent mais ça reste un chouette album qui m’aura bien fait rire. Je ne doute pas un seul instant que ça puisse plaire aux enfants. Il faudra que je teste sur mes neveux d’ailleurs…


Comme l’indique le titre, Loup Gris va se déguiser pour essayer de se trouver à manger. Il va donc essayer plusieurs costumes, avec des feuilles pour devenir un arbre et attirer les oiseaux, avec des poils pour devenir un mouton et se faufiler parmi eux, ou encore en carotte pour appâter les lapins.

Mais comme on peut le voir sur la couverture et sur les visuels ci-dessous, le déguisement ne fait pas illusion et il se fait démasquer à chaque fois. Les animaux sont bien plus intelligents que lui et savent qu’il s’agit de Loup Gris et ne vont pas se faire avoir par ses stratagèmes.


Loup Gris, très affamé, commence à désespérer jusqu’à ce qu’il voie au loin une louve… Loup Gris oublie pendant quelques instants sa faim pour faire le beau devant sa belle, mais il risque d’avoir une étonnante surprise… Je n’en dirai pas plus pour ne pas dévoiler la fin de cette histoire, mais je dois dire que c’était bien trouvé et la chute est parfaite. Cela montre à quel point ce loup est bête et ridicule, mais on l’aime quand même parce qu’il faut l’avouer, on a un peu pitié de lui et qu’on rit à ses dépens.

Visuellement le texte est dynamique, il y a de la couleur, des mots et lettres écrits plus gros que d’autres ce qui en fait une lecture vraiment plaisante et très animé. On imagine parfaitement le ton qui est employé par le loup et bien évidemment, si on le lit à un enfant, il faut savoir poser sa voix pour retranscrire tout ça. le texte n’en sera que meilleur et plus drôle encore, c’était déjà le cas avec Loup Gris et la mouche quand il se mettait à zozoter à cause d’une mouche qu’il avait avalé.


Quant aux illustrations, elles sont vraiment sympathiques, j’aime bien ce type de graphisme et là encore c’est dynamique. Loup Gris est très expressif et ça le rend plus vivant et plus ridicule encore qu’il ne l’est. Sans le texte et grâce aux illustrations seules, on peut comprendre ce qui arrive au loup, donc c’est bien pratique pour de jeunes enfants qui ne savent pas lire et qui « veulent se raconter des histoires » tout seul. Même s’il faut l’avouer que le texte ajoute encore plus d’humour et qu’il serait dommage de passer à côté. Mais c’est toujours une bonne chose quand les images sont parlantes d’elles-mêmes.


En bref, Loup Gris se déguise est un album amusant que j’ai pris plaisir à lire. C’est une nouvelle aventure pour Loup Gris qui est toujours aussi ridicule et bête mais on l’aime quand même. Il nous fait passer un bon moment à ses dépens et je serai curieuse de lire ses deux premières aventures que je n’ai pas encore eu le temps de lire. Par ailleurs, il faudrait que je teste ces albums avec mes neveux, je suis certaine qu’ils aimeront ça !

À partir de 4 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Carnets de Cerise et Valentin de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

Fils de sorcières de Pierre Bottero

Le navire des disparus de Paul Beorn (Le club des chasseurs de fantômes 1)