La pâle lumière des ténèbres d'Erik L'Homme (A comme Association 1)

Quatrième de couverture

Jasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Bon, mais depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l'adresse ultra secrète de L'Association. L'organisation a repéré chez lui certaines aptitudes pour la magie et lui a proposé de devenir agent stagiaire. Et les stages de L'Association ne se passent pas vraiment autour de la photocopieuse ! Armé d'une bombe lacrymogène au jus d'ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue.

Mon avis

Après avoir lu le tome 2 de la série A comme Association (l'ayant reçu par Gallimard), il était normal de lire le 1er tome. Je le répète une nouvelle fois, les histoires peuvent parfaitement se lire indépendamment l'une de l'autre étant donné que chaque tome présente l'un des deux héros et qu'en aucun cas ne se complète telle une série. On voit juste certaines analogies par moment quand les deux personnages sont en présent l'un de l'autre, sans quoi, l'histoire commence et se termine dans le tome.

Ainsi, j'ai commencé la lecture de ce premier tome et je dois dire que je ne suis pas du tout déçu. Ne connaissant pas Erik L'Homme (je connaissais le nom de l'auteur, mais je n'avais jamais rien lu de lui), je ne savais pas à quoi m'attendre et ne savais pas non plus ce que valait ses écrits. Eh bien maintenant, je peux dire une chose : je pense que je lirai d'autres de ses livres parce que son écriture est vraiment agréable à lire. C'est simple sans pour autant être enfantin, même si on est dans la jeunesse.

On se met rapidement dans la peau de Jasper qui est un garçon vraiment sympathique. Il aime faire des jeux de mots qui ne sont même pas drôle, mais ce n'est tellement pas drôle que ça fait quand même sourire. Parfois, ça sort tout seul, même dans des situations où il ferait mieux de se taire. C'est vraiment marrant la manière dont est raconté l'histoire, au contraire d'Ombe – qui est une fille forte et sûre d'elle – Jasper est parfois gaffeur et d'une certaine manière maladroit. Il est vraiment différent d'elle et j'ai trouvé sympa d'avoir son point de vue car j'avais remarqué des choses avec Ombe (même si elle, ne le voit pas) et on en a la confirmation avec lui. Jasper pratique la magie et il excelle vraiment dans cet art (contrairement à Ombe ^^). On en a une description plus ou moins précise de ce qu'il fait et j'ai trouvé ça intéressant de voir sa démarche (la pratique de la magie, change toujours d'un auteur à un autre, chacun voit la magie comme il le souhaite ^^).

L'histoire commence alors que Jasper est en pleine mission à attendre un vampire pour lui rappeler qu'il ne doit pas se faire remarquer (tel est le rôle de l'Association) mais évidemment, tout ne se passe pas bien et s'ensuit une course poursuite (dont on avait un peu conscience dans le tome 2). Il fait son travail et remarque que le vampire à l'air shooté comme s'il était drogué, et il en fait part dans son rapport à l'association et du coup, on lui donne une nouvelle mission qui l'emmène de nouveau auprès des vampires. Evidemment, tout ne va pas se passer comme prévu et il va mettre sa vie en péril. Je n'en dirais pas plus sur l'histoire, d'autant que le livre est court.

J'ai vraiment aimé le personnage de Jasper et il a été agréable de retrouver Mademoiselle Rose, Walter (le patron) et Sphinx, même s'ils n'ont pas un rôle énorme, on ne les voit qu'à peine, et pourtant ils sont vraiment importants à l'histoire vu que ce sont eux qui ont été cherché Jasper pour qu'il fasse partie de l'Association. Jasper nous raconte un peu la manière dont ça se passe (comme Ombe l'a fait d'ailleurs). Pour avoir lu le 2e tome avant, on voit vraiment la différence entre les deux personnages principaux (et narrateurs), leur vie n'ont vraiment rien à voir l'une avec l'autre, tout comme le milieu où ils vivent. Ombe n'apprécie pas tellement Jasper, où uniquement quand elle a besoin de lui alors que Jasper... c'est tout le contraire...

En tout cas, c'était une lecture des plus agréables et je continuerai cette petite série avec plaisir parce que l'univers créé, les personnages et les petites missions dans lesquelles nous sommes plongées sont vraiment sympathiques. C'est vraiment une série que je conseille pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête, qui veulent qu'un livre se lise vite (moins de 200 pages pour chaque tome), et pour ceux qui apprécient ces deux auteurs et faire durer le plaisir en lisant une nouveauté (et dernières œuvres pour feu Pierre Bottero).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

Les Flammes du destin de Sarah Raughley (The Effigies 1)