Péchés Céruléens de Laurell K. Hamilton (Anita Blake 11)

Quatrième de couverture

C'est ce qui s'appelle tomber de haut. Autrefois, j'étais l'ennemie jurée des vampires, mon nom suffisait à faire trembler les monstres. Aujourd'hui, je suis la maîtresse de Jean-Claude, le vampire Maître de la Ville, et celle de Micah, le léopard-garou. Maintenant, je suis dévorée par les appétits vampiriques et la faim primitive des métamorphes ! Avouez que ma vie amoureuse est devenue un peu compliquée...
Mais pour l'heure, Jean-Claude a besoin de moi. La créatrice de sa lignée a envoyé à Saint Louis une de ses servantes les plus puissantes et les plus cruelles. Tout le monde est sur la défensive, mais je ne vais pas me laisser faire. Pour sauver ceux que j'aime, je suis prête à aller très loin...

Mon avis

Ce tome-ci m'a tout de même plus convaincu que le précédent. Anita se met toujours dans des situations impossibles même si bien souvent ce n'est pas de sa faute dans un premier temps. Avec tous ces amants, elle se retrouve vite submergée et on voit qu'elle a dû mal à admettre ses nouvelles facultés et surtout les besoins qu'elle doit assouvir malgré elle. Une enquête au début de l'histoire semble hors sujet et simple alors que tout se résout de lui même à la fin une fois que toutes les pièces du puzzle sont mises en place. Ensuite, avec l'arrivée de Musette, sa petite vie tranquille se voit bouleverser et elle doit vite trouver une solution pour épargner tout ceux qu'elle aime à d'horrible souffrance... Mais cela doit être accompagné de concessions... qui ne lui plaise pas nécessairement et qui la met dans une situation impossible et difficile.

On en apprend beaucoup sur ce tome sur l'ardeur, la lignée dont est issue Jean-Claude et Asher à travers Musette et Belle Morte. Il y a pas mal d'action et du coup on ne s'ennuie jamais. J'aime toujours autant les histoires et les personnages de cette série mais il faut juste s'habituer à la nouvelle condition d'Anita qui peut rebuter certains à lire les autres livres surtout quand on sait la tournure que prennent les choses. Mais si on le sait et qu'on l'accepte, alors il n'y a pas de problèmes pour lire la suite car je trouve que c'est toujours dans la même lignée des autres et que l'évolution des personnages se fait de manière progressive et qu'on ne passe pas d'un état à l'autre ce qui permet de s'habituer aux différents changements. Un tome bien sympathique en soit et dont l'attente du prochain tome va être très long...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]