Ne dîtes pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver d'Eileen Cook

Quatrième de couverture

Quand Doug la quitte après six ans de vie commune, Sophie, libraire à Vancouver, est prête à tout pour le récupérer. C’est pourquoi, lorsqu’elle apprend que sa nouvelle petite amie, la pulpeuse Melanie, s’intéresse au paranormal, elle a une idée aussi folle que diabolique : proposer à sa rivale une fausse consultation de voyance, destinée à faire rompre les tourtereaux. Mais rien ne va se passer comme prévu, car Sophie se retrouve vite dépassée par le succès inattendu de ses nouveaux talents…

Mon avis

Je tiens à remercier Nyx Shadow (on va utiliser le pseudo de son blog ^^) de m’avoir fait découvrir ce livre, sans quoi je serai passée à côté d’une petite merveille. Je ne suis pas spécialement une adepte de la chick-lit, mais je dois dire qu’un livre comme ça de temps en temps, ce n’est pas de refus.

Sophie est désespérée, l’homme avec qui elle partageait sa vie, Doug, depuis 6 ans, l’a quittée. Mais elle tente le tout pour le tout pour le récupérer, jusqu’à aller à la laverie pour lui piquer quelques affaires (moment mémorable quand même...). Elle apprend plus tard que Doug sort avec une autre femme Melanie, amatrice du paranormal. Elle va ainsi requérir l’aide de Nick, rencontré plus tôt à la laverie, puis à la librairie où elle travaille, pour devenir une vraie voyante. Mais évidemment, son plan ne va pas se dérouler aussi bien que prévu… les choses risquent de se finir mal… ou pas comme on pourrait le penser…

J’ai passé un agréable moment en lisant ce livre et après la lecture du tome 2 d’Imriel, c’était tout à fait le genre de livre qu’il me fallait. Quel genre exactement ? Un livre léger, drôle, sans prise de tête tout en le dévorant car on a hâte de connaître la suite ! Je trouve que l’histoire est bien menée, pas compliquée certes, et on peut s’attendre à certaines choses, mais je dois dire que j’ai quand même été surprise sur certains points et c’est toujours une bonne chose. Plus ça va, plus Sophie se met dans une situation périlleuse où il est de plus en plus difficile pour elle de s’en sortir. Son mensonge prenant de plus en plus d’ampleur et impliquant de plus en plus de monde, jusqu’à impliquer des personnes qu’il ne faudrait pas. Ainsi, on se retrouve dans des situations cocasses, très drôle et en se demandant comme elle va faire pour s’en sortir, par quelle pirouette elle va se sortir de là. Je dois admettre que je m’attendais à une solution, mais surprise dans la manière de faire… Pas claire, oui je sais, mais il faut lire le livre pour comprendre, je ne vais certainement pas tout vous dire ici ! Sinon ça n’aurait aucun intérêt, le but étant de vous faire découvrir ce livre et non pas de tout vous raconter. Ensuite, l’écriture de l’auteur est très agréable à lire et la narration (1ere personne) est légère et nous permet de bien voir le caractère de Sophie.

Sophie est vraiment désespérée, il faut voir le 1er chapitre pour bien se rendre compte dans quel état d’esprit elle se trouve. Elle est un peu perdue après toutes ces années passées avec lui, alors qu’elle l’aime encore… Elle est entière, sympathique et on peut comprendre pourquoi elle fait ça, même si quelque part c’est mal (mais bon au moins ça fait une belle histoire à raconter !). Par moment on pourrait la prendre pour une dingue avec ce qu’elle fait, elle ne se rend pas compte que parfois c’est exagéré… Même sa meilleure amie Jane ne cesse de la raisonner et de lui faire comprendre des choses, mais ça ne rentre pas toujours dans l’esprit de Sophie. Jane est la voix de la raison qui manque chez Sophie, mais elle ne l’écoute pas toujours ou ne comprend pas ce qu’elle veut lui dire (ou fait semblant de ne pas comprendre).

Doug… on ne le voit pas tellement dans ce livre, il est souvent absent (d’où le problème de Sophie ^^), mais avec le portrait dressé par Sophie et même son amie Jane, bah sérieusement, je me demandais parfois pourquoi elle luttait tellement pour qu’il lui revienne… Six ans de vie commune doivent peut-être expliquer cela mais après… Nick est un gars à part, mais attachant aussi. Il aide de bonne grâce Sophie, même si c’est contraire à ses principes et convictions (je n’en dirais pas plus à ce sujet, je vous laisse le découvrir).

Quoi qu’il en soit, ce livre avec un titre à rallonge mais amusant ! (ça prête à sourire en tout cas !) est vraiment super. Il faut aimer le genre, ne pas prendre ça au sérieux et pour ce que c’est. C’est un bon livre, parfait pour la détente avec lequel on passe un excellent moment. On rigole bien de la situation, on se demande comment elle va s’en sortir… Bref un vrai régal que je ne peux que conseiller !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]