La Marque de Jacqueline Carey (Kushiel 1)

 Quatrième de couverture

Phèdre nó Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant.
Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout... les arts du plaisir. Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque. Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action. Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.

Mon avis

Ce livre avait l'air trop bien alors du coup je l'ai commandé au Père Noël. Et ce n'est que maintenant que je commence à le lire, j'avais dit que je ne me jetterai pas dessus tout de suite ! J'ai découvert ce bouquin en cherchant des titres sympas, en particulier chez Bragelonne (édition de livres de fantasy, dont la plupart sont géniaux avec de très belles couvertures, je me fie souvent à ça pour lire un livre, avec le synopsis bien sûr). Et je trouve le bouquin super beau, quand j'ai vu le prix (30 euros quand même) je me suis dit que c’était un peu cher mais quand je l'ai vu en vrai, j'ai tout de suite compris pourquoi. Ce n'est pas une couverture souple comme tous les autres Bragelonne mais en dur, relié.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, il se passe tant de choses que c’est impossible et la 4e de couverture est suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit. C’est de la fantasy pure et dure comme on les aime et je peux vous dire que ce livre est une vraie perle et promet beaucoup.

Avant toute chose, je tiens à dire que ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains. En effet, la présence de violence et de passage SM (Sado-Maso) rend ce livre vraiment très dur par moment et je ne le conseille pas pour un jeune public. C'est vraiment un livre pour adulte.

Le monde créé par Jacqueline Carey est vraiment impressionnant, on s'y croirait. C'est tellement rempli de détails, de descriptions, que l'on peut facilement s'imaginer cette Terre d'Ange avec toute cette population à la beauté un peu surnaturelle (les D'Angelins sont vraiment très beaux, limite des dieux et Phèdre, le personnage principal ne déroge pas à cette règle). Cet univers est riche, car elle nous présente tous les aspects de son monde, mais également d'autres cultures, comme des langues, des pays, ses habitants... Elle nous fait voyager en même temps que Phèdre et c'est vraiment incroyable parce qu'on voit qu'elle a dû travailler très dur pour mettre en place un tel univers, un tel monde si semblable au nôtre et pourtant si différent.

L'écriture de Jacqueline Carey est une vraie merveille. C'est une manière d'écrire vraiment fluide, on ne se perd pas. Même si la profusion de personnages dans ce premier tome rend le début un peu difficile à intégrer, tout comme les explications sur la religion... il faut s'accrocher un peu parce que ça en vaut vraiment la peine. Il ne faut pas s'arrêter à ça et continuer parce qu'après ça se lit tout seul, c’en est délectable et l'histoire est vraiment prenante. C'est une écriture très poétique aussi, vraiment très belle et je prends un vrai plaisir à lire ce livre parce qu'on ne voit pas les pages défiler et on n'a pas envie de lâcher le livre. On veut toujours savoir la suite, c’est que Jacqueline Carey sait maintenir son suspense et nous tenir en haleine. Quand on pense que quelque chose est terminée, que tout va enfin se régler, il y a encore un bouleversement, quelque chose qui se passe pour perturber ce qui vient de se passer et on repart dans un autre problème.

La durée de l'histoire dans le tome 1, va de ses 2 ans où elle a été vendue jusqu'à ses 20/22 ans à peu près. Ce qui est une longue période mais il lui arrive tellement de choses que... C’est une histoire palpitante, riche en événements, en actions... La narration à la première personne nous permet d’être dans la tête de Phèdre et j'adore ça, je préfère de loin ce type de narration car ainsi on la comprend mieux et on peut voir toute la dualité du personnage. Si on était à la 3e personne, je ne suis pas sûre que l'on comprenne tout et parfois, il est difficile de la suivre. Ses sentiments, surtout envers une certaine personne sont vraiment très complexes et... parfois on ne sait plus où donner de la tête… Phèdre est trop gentille par moment.

Ce premier tome regroupe tous les éléments de la fantasy qui font que j’adore ce genre ! On retrouve ainsi :

* la religion qui très important dans ce livre. J’avoue que parfois ça peut m’énerver, tout dépend de la manière dont c’est présenté mais je vous assure qu’ici c’est très intéressant et juste magnifique. Au début c’est un peu complexe surtout que l’on a toutes les informations qui arrivent en cascade, il faut suivre un peu mais une fois bien ancré en tête, ça passe très bien. On comprend un peu les enjeux et c’est juste génial. Phèdre est quelqu'un d’exceptionnel et rare - une anguissette, Phèdre (en grandissant) deviendra une adepte de Naamah mais également de Kushiel (d'une certaine manière, c'est un peu plus compliqué que ça) et cette position spéciale lui permet de jouir dans la douleur. Tout est expliqué, on comprend tout cela à mesure de son récit. Et donc il y a parfois des passages difficiles, surtout quand on est une fille vu que ce sont des scènes SM. Mais il n'y en a pas tant que ça vu l'épaisseur du livre (mais mieux vaut être prévenu avant quand même parce que le premier coup ça surprend, quand on ne s'attend pas à ce genre de choses). Mais l'écriture de Jacqueline Carey rend cela très « supportable » et en rien vulgaire ou choquant.

* la politique. C'est également un élément essentiel car après tout Phèdre a beau être une courtisane (de luxe tout de même) elle n'est pas n'importe qui. Elle est utilisée pour récolter certaines informations et assurer la prospérité de sa patrie. La politique est vraiment complexe, beaucoup de personnages entrent en jeu et l'intrigue concernant les complots, trahisons. C’est vraiment bien menée et franchement, parfois je me demande où l'auteure va puiser ses idées parce que c'est assez incroyable. Au début, on pense que c'est simple, on pense avoir trouvé les motivations de certains, tout semble clair, sauf qu'au fur et à mesure on se rend compte qu'on est loin du compte, loin d'avoir trouvé les vraies raisons. C'est vraiment un truc de malade ce qu'elle nous a trouvé-là. et en plus, elle nous titille en lançant des informations, donc on se pose évidemment des questions dessus mais ça n’est qu’à la toute fin que l’on finit par comprendre les enjeux, ce qui s’est passé pour qu’on en arrive là. Juste incroyable, j’ai été bluffée.

* l'amour. Oui, j’aime bien quand il y a un peu de romance sinon ça n’est pas drôle et peu devenir parfois frustrant aussi. De plus c’est un terme très important dans cet univers car il fait partie intégrante de leur vie car le précepte d'Elua (un de leur dieu) est « Aime comme tu l'entends » et tous les D'Angelins respectent cela, et à leur manière. Phèdre va aussi le connaître et je vous laisse découvrir avec qui. Mais je peux vous dire que c’est délectable, j’adore parce que ça forme un couple improbable et vraiment magnifique en même temps.

* une très bonne intrigue. Les actions s’enchaînent et ne s’arrêtent pas. Un scénario assez époustouflant, je dois dire. Même les actions les plus insignifiantes finissent par trouver leur place au sein de l'intrigue et on finit par tout comprendre et là fin... eh bien ça met l'eau à la bouche pour poursuivre cette série. Même si j'adore, personnellement je ne pense pas que je pourrais un jour lire les 3 tomes d'affilé parce que ce sont de gros livres et qu'on n'a pas le temps de reprendre notre souffle. En lisant d'un coup, ça risque de gâcher la lecture et d'être trop ancré dans un monde et ça pourrait être lourd.

* l'humour : parfois, avec certains personnages, c'est un réel bonheur. Ça permet également de détendre l’atmosphère qui bien souvent est sous tension et électrique, ça fait du bien de pouvoir souffler de temps en temps. Ah le Tsingano est génial pour ça.

* des personnages à foison qui nous font ressentir toutes sortes de choses. On se les imagine tous très bien parce qu'ils sont décrits dans les détails pour certains. Et grâce à la narration à la première personne, on ressent évidemment la même chose qu’elle, de l’amitié, de l’amour ou de la haine envers certains. Jacqueline Carey nous a trouvé LE Méchant parfait dans son histoire. Pour ma part, je n'en ai pas trouvé de pire parce que ce personnage-là... c'est vraiment le Mal dans sa splendeur et pourtant on ne peut que l’aimer en même temps et le trouver fascinant. Pour ceux qui ont du mal pour se repérer, il y a un petit lexique avec les noms, les liens et surtout l’appartenance (famille royale, Cour, etc.).

Bref, je pense que l’essentiel est là pour vous faire succomber à cette série qui est vraiment formidable. J’ai eu un gros coup de cœur ce premier tome. Il a vraiment tout pour lui, de l’univers, à l’intrigue, aux personnages en passant par l’écriture de l’auteur qui est vraiment magnifique. Je ne peux que la conseiller pour ceux qui aiment la fantasy, pour les raisons expliquer dans cette chronique.

Commentaires

  1. Piouf je viens de finir de lire ta critique (si si ^^)
    et effectivement, la manière dont tu en parles donne envie de le commencer. le probleme, c'est juste de trouver le temps et la motivation lol
    mais je te promet de m'y plonger courant 2012 ^_^ ;)

    RépondreSupprimer
  2. Il est dans ma wish-list depuis quelques temps mais je ne me le suis toujours pas procuré ^^ En tout cas ta critique nous donne l'eau à la bouche

    RépondreSupprimer
  3. Comme tu dis, je n'ai pas tout lu donc je ne peux pas '' comprendre '' le roman, et ce n'est pas en un tome que j'aurai tout compris.
    Peut-être un jour je le relirai et cette fois-ci en entier, mais là je dois avouer que certaines choses ont fait que c'était pas possible lol

    RépondreSupprimer
  4. J'avoue que tu donnes envie mais je devrais peut être attendre un peu vu que tu le conseilles aux adultes. Je suis contente de voir en tout cas, que tu as aimé au point que se soit un coup de coeur :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ouais; peut être un peu jeune effectivement ^^ vers 15/16 ans déjà je pense que ça sera plus accessible et plus sympa ;) après faut savoir à quoi s'en tenir. et je pense que ma critique reflète bien le livre, de l'intrigue politique avec de la religion dans laquelle l'amour et surtout le sexe (et avec Phèdre, surtout SM - sado maso - a son importance)

      du coup c'est pas pour tout le monde ^^

      Supprimer
    2. Ce n'est pas grave, j'ai bien d'autres livres à lire avant - ma PAL est bien remplie. J'attendrai donc encore un peu.

      Supprimer
    3. oh oui et bon j'ai lu d'autres livres très bien dans un registre plus jeune, si tu as besoin, n'hésite pas ;)

      Supprimer
  5. Je suis d'accord avec touuuut ce que t'as dit. Pff, pourquoi mes copines blogueuses ont de si bons goûts hein ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais, je sais, je sais ! mdr nan mais tu comprends maintenant pourquoi j'en fais tout un foin?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)