L'accro du shopping attend un bébé de Sophie Kinsella (L'accro du shopping 5)

Quatrième de couverture

Du cachemire sinon rien ! Becky est enceinte et s'il est une chose qu'une fashionista de son calibre peut se jurer, c'est bien d'éviter les couches recyclées à bébé Brandon. Ce sera de la layette griffée, le top de la tétine, le nec plus ultra du pyjama branché. Sa carte bleue chauffe déjà que l'échographie n'a pas encore révélé le sexe de l'enfant ! Qu'importe. La seule et unique question importante : à combien s'élève le découvert autorisé d'un placenta ? Du shopping de haut vol mais pas seulement : Becky n'en démord pas, il lui faut Venetia Carter. L'accoucheuse des stars et – surprise ! — l'ex-girlfriend de Luke, le mari de Becky et heureux papa. La situation devient vite intenable, tant la dame est vexante, machiavélique. Bref : neuf mois d'enfer, à prix cassés..

Mon avis

Ce tome-ci est vraiment sympa notre chère Becky est enceinte et pour elle, c'est une bonne raison pour faire du shopping pour le bébé. Seulement, il faut reconnaitre qu'elle s'y connait beaucoup moins et est totalement perdue dans ce qu'elle doit prendre... du moins, elle ne voit pas où sont les priorités.^^

Becky veut ce qu'il y a de mieux, y compris dans le choix de son gynéco, c'est pourquoi elle veut à tout prix Venetia Carter... tout semble aller parfaitement bien, jusqu'au jour où elle apprend qu'elle est l'une des ex de Luke ! Et alors là... tout va mal ! Elle veut à tout prix éloigner Venetia et Luke mais ils se rapprochent dangereusement au fur et à mesure et Becky est de plus en plus désespérée...

On retrouve toujours le même humour, les idées un peu farfelues de Becky, ses mensonges aussi pour tenter de s'en tirer... même si ça parait incroyable, tout fini par s'arranger même si le chemin est rude ! C'est plaisant de lire une telle série (même si par certains aspects c'est un peu répétitif, on s'accroche quand même aux personnages – surtout à Becky – et on en apprécie la lecture).

En tout cas, moi j'ai bien aimé cette série, ça me change de la fantasy habituelle et ça nous rapproche plus du quotidien parce que tous les évènements peuvent arriver (bon peut-être pas tous), mais on peut être un jour où l'autre confrontée à sa situation et on peut facilement la comprendre, voire se mettre dans sa peau. En conclusion, une bonne petite série sympathique, qui permet de se détendre et de bien rire en compagnie de Becky.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé