Lisa et l'oiseau de sang d'Olivier Ka

Quatrième de couverture

Difficile pour Pierre Lefustre de vivre seul avec sa fille, Lisa. L’adolescente rebelle semble lui cacher beaucoup de sa vie. Son intelligence et sa beauté la rendent souvent lointaine. Insaisissable. Un jour, Pierre découvre des photos inquiétantes : il y voit Lisa à demi dévêtue, environnée de flammes, lascivement allongée sur une tombe. Derrière se dessine une forme humaine… A quels jeux dangereux Lisa s’adonne-t-elle ? Pierre enquête, mais bientôt sa vie va plonger dans l’extraordinaire lorsqu’un étrange oiseau rouge attaque et blesse Lisa au visage. Les jours passent, la blessure de l’adolescente ne guérit pas. Pour éviter le pire, Pierre doit lever le voile sur la double vie de sa fille et sur le mystère de l’oiseau de sang.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Plon de m’avoir permis de lire ce livre et de découvrir cette histoire touchante et intrigante.

L’histoire commence par une scène entre Lisa et son père, et là, on voit qu’entre les deux, c’est un peu tendu, qu’il n’y a pas vraiment de communication, d’autant qu’on se rend compte rapidement qu’entre le père et la fille, il n’y a pas vraiment d’intérêt commun, et que Lisa, jeune fille très intelligente, ne peut avoir de « grandes conversations » avec son père, puisqu’il ne comprend pas toujours de quoi elle parle. Un jour, alors qu’il se rendait au marché pour vendre ses nichoirs, il tombe sur des photos que sa fille avait dû perdre lorsqu’il l’avait emmené quelques jours plus tôt à la gare pour retrouver des amis à Toulouse. Ces photos choquent et inquiète Pierre qui se demande pourquoi sa fille se retrouve à moitié nue dessus, entourée de flammes, ou bien encore sur des tombes dans des poses plutôt suggestives. Et il se rend compte qu’il y a une ombre qu’il ne distingue pas bien dessus. Pierre s’interroge et cherche le moyen d’en parler à sa fille et quand il y parvient, elle s’énerve et coupe court à la conversation. Mais Pierre est inquiet et se demande ce qui arrive à sa fille qu’il ne reconnait plus. Puis quelques jours après cette découverte, Lisa se fait violemment attaquer par un oiseau rouge, qu’il ne reconnait pas, défigurant son visage, alors il la soigne. Malheureusement, cette blessure ne se referme pas et semble au contraire s’agrandir et s’aggraver de jour en jour. S’ensuit alors toute une quête pour savoir ce qu’est cet oiseau, pourquoi cette blessure ne cesse de défigurer le visage de sa fille et qui est-elle vraiment ?

J’ai beaucoup aimé ce roman. L’écriture de l’auteur est simple et on suit parfaitement le « combat » de se père pour sauver sa fille et essayer de comprendre ce qu’il lui arrive. Il mène une véritable enquête, mêle même un de ses meilleurs amis qui va beaucoup l’aider dans sa démarche afin d’en savoir plus. L’enquête est bien menée, on nous emmène sur diverses pistes pour essayer de comprendre, mais finalement ça n’est pas ça. vu que les personnages ne disent pas tout, Pierre cherche petit à petit, et selon les informations qu’il arrive à glaner, mais ce n’est pas évident pour ce père, un peu dépassé par les évènements, de trouver une solution, lorsqu’on en ignore l’origine. Car ces fameux oiseaux rouges lui sont totalement inconnus et le fait que les blessures de sa fille ne guérissent pas, alors qu’il a été plusieurs fois voir des médecins pour ça… Pierre s’inquiète de plus en plus d’autant que les blessures se font de plus en plus « violentes ».

Pendant son enquête, je me suis demandée où l’auteur voulait en venir. Il nous mène en bateau pendant un long moment, et même si le roman n’est pas très long, il fait trainer certaines choses, nous donnant envie d’en savoir plus et de connaître enfin la vérité. Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à cette explication, ni à cette fin. Je suis assez étonnée, mais pas déçue, j’ai trouvé ça relativement cohérent et j’ai bien aimé la tournure que prenaient les évènements. Ce livre donne un peu à réfléchir également et je pense qu’une fin différente aurait un peu gâché l’ensemble.

J’ai trouvé ça intéressant d’avoir l’histoire du point de vue du père. Même si c’est écrit à la 3e personne, on reste de son point de vue, et avec ses ressentis, sans jamais aller du côté de Lisa ou encore quelqu’un d’autre, sauf dans le dernier chapitre où la 1ere personne est employée, à travers différents personnages de l’histoire, permettant de conclure et de savoir ce qui s’est passé ensuite. Dans un livre de jeunesse, on aurait pu penser que ce serait du point de vue de la fille, mais ce n’est pas le cas ici, et je dois dire que ça change et que cela permet de voir ce que peuvent ressentir les adultes face à leur adolescent.

Pierre est un père aimant. Même si du point de vue de son ex-femme il est égoïste, et d’autres choses encore, il aime quand même sa fille et tente de trouver une solution à son mal mystérieux. Il tente de comprendre qui est vraiment sa fille qu’il ne reconnait plus. On a vraiment de la peine pour cet homme qui cherche sans cesse la solution et même lorsqu’on peut lui en donner une, il n’est pas sûr que cela fonctionne. Mais il est prêt à tout pour sauver sa fille de ce mal mystérieux.

Lisa est insaisissable, intelligente, et se cherche. Elle est un peu détestable envers son père qui ne la comprend pas, qui ne sait pas qui elle est. Elle lui fait des reproches et le considère un peu comme un idiot et de quelqu’un qui ne sait pas quoi faire de sa vie et qui est en quelque sorte inutile. Cela peine évidemment son père, qui aimerait l’aider sans toutefois y parvenir vraiment. Et lorsqu’il essaye de communiquer avec elle (ce qui n’est pas une mince affaire), elle se braque (j’ai envie de dire, comme beaucoup d’adolescents à un moment où à un autre).

En somme, j’ai trouvé cette histoire assez originale, avec une intrigue bien menée, qui surprendront plus d’une personne quant à l’explication. Ça a été mon cas, mais je trouve que c’est assez cohérent et intéressant. C’est une histoire touchante, qui traite essentiellement de la quête d’identité. Un jour où l’autre, on est tous plus ou moins confronté à ça, alors je pense que ce livre pourra toucher plus d’une personne.

Commentaires

  1. coucou, te voilà ajoutée à la liste de suivi sur mon blog, tu peux donc supprimer sur Sky ^^ puisque j'aurais tes derniers articles dès parution.

    Biz

    RépondreSupprimer
  2. Merci !

    Su mon blog, tu as un gadget devenir membre par google, sur la droite. Sinon tu peux t'inscrire à la new-letter...

    Biz

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)