Divergente - tome 1 de Veronica Roth

Quatrième de couverture

Dans un monde post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions. A 16 ans, Béatrice issue de la faction des Altruistes doit choisir sa nouvelle appartenance, pour la vie ! Cas rarissime, ses tests d'évaluation lui donnent le choix : elle est divergente... Elle doit cacher ce secret, susceptible de la mettre en danger de mort...

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Nathan Jeunesse de m'avoir permis de lire ce livre. Je ne suis pas spécialement une fan des dystopie, néanmoins j'en ai beaucoup entendu parler de celui-là et je dois avouer que la 4e de couverture était assez alléchante, donc je me suis lancée dans ma lecture, même si quand je me suis lancée, je ne me souvenais plus tellement de quoi ça parlait, de sorte que je me suis lancée un peu dans l’inconnu, mais ce n’est pas un problème, comme je ne sais pas à quoi m’attendre (à part que c’est une dystopie) je n’avais pas d’idée préconçue sur ce livre). Et là, je dois dire que j’ai eu une agréable surprise, très agréable même.

On découvre ainsi Béatrice, une adolescente de 16 ans qui va devoir être confronté à un Choix, celui qui lui permettra de déterminer dans quel groupe elle va appartenir (il en existe 5) et cela pour la vie (sachant qu’elle vient des Altruistes). Mais avant que ce ne soit possible, elle doit effectuer un test. Quelque peu anxieuse, elle y va et évidemment, le résultat n’est pas des plus concluants : elle est Divergente. Elle ressort avec davantage de questions en repartant qu’à son arrivée. Puis, le moment du Choix arrive et elle décide d’aller chez les Audacieux, contre toute attente. Ainsi, va commencer sa formation au sein de cette nouvelle faction, où elle y restera pour la vie. Seulement, Béatrice, ou plutôt Tris, comme elle s’appelle désormais va être confrontée à un mode de vie dont elle ignore tout et qu’elle va devoir également faire en sorte de cacher sa particularité, sans quoi sa vie risquerait d’être profondément menacée.

Après tous les éloges que j’ai entendus sur ce livre, je me suis dit, qu’il doit être vraiment exceptionnel. Mais après quelques chapitres, je commence un peu à déchanter parce que j'ai la sensation de relire les 1ers chapitres de deux autres livres du même genre que j'ai lu (Delirium de Lauren Oliver et Promise d'Ally Condie). Donc, je dois avouer que ça m'a un peu refroidie, et je me suis dit, finalement, c’est un copier coller d’une certaine manière et je ne comprenais pas trop l’engouement des gens. J’ai donc poursuivi ma lecture avec un a priori, qui est vite tombé aux oubliettes et j’ai pu comprendre pourquoi ce livre suscite tant d’émois auprès des lecteurs. Je les comprends même parfaitement, parce que moi aussi, j’ai fini par succomber. Ce n’est pas un coup de cœur, comme pour certain, mais je reconnais les qualités de ce livre et je pense sincèrement qu’il en vaut la peine. J’ai vraiment passé un bon moment en lisant ce livre. J'ai été happée par cette histoire et les pages ont défilée sans que je ne m'en rende compte. 

L’écriture de l’auteur est simple, agréable et fluide à lire, et ainsi, on se laisse bercer par la narration. Etant donné que c’est écrit à la 1ere personne, on s’intègre bien dans la vie de Béatrice – Tris – et on apprend à connaître au fur et à mesure ce monde étrange, dans lequel les gens sont divisés dans différentes factions, qui vont déterminer à vie, leur mode de vie et emplois futurs. Il en existe au total 5 : les Altruistes, les Audacieux, les Erudits, les Fraternels et les Sincères. Organiser la société de cette manière est assez particulière et originale et je pense que l’auteur a vraiment eu une très bonne idée qu’elle a su exploiter. 

Le monde de Veronica Roth est complexe et très bien organisé, mais on ne se perd pas, car on a les informations au fur et à mesure de sorte qu’on puisse bien assimiler tous les enjeux (même si au début, on est loin de se douter de ce qui va se passer ensuite). C’est un monde vraiment complet, horrible à sa manière vu tout ce qu’on voit à travers les yeux de Tris, et on voit que l’auteur maîtrise parfaitement cet univers. L’intrigue pourrait sembler simple et facile à prévoir, mais il n’en est rien. Au fur et à mesure, on se rend compte de certaines choses qui compliquent l’ensemble et nous fait prendre conscience de l’enjeu et du vrai danger qui peut rôder dans ce monde très atypique (pour nous). Honnêtement, je ne m’attendais pas du tout à ça, je ne pensais pas que ça prendrait un tel tournant. J’ai vraiment adhéré à l’histoire qui est poignante, forte et qui donne à réfléchir en même temps. Moi qui pensais relire un énième livre du même genre (entre Delirium et Promise, j’ai eu la sensation d’avoir deux fois la même histoire quand même), ici ce n’est pas du tout le cas. Même si au début j’avais eu cette sensation, ça s’en éloigne totalement et ce livre est centré davantage sur l’action (qui ne cesse jamais, on ne nous laisse jamais souffler et parfois, on va même très loin pour un livre qui est quand même destiné à la jeunesse, jeune adulte) que sur la romance (même si c’est présent de ce côté-là, mais je n’en dirais pas plus dessus…). J’ai eu la sensation parfois d’être dans une école militaire, mais en trois fois pire. C’est une atmosphère lourde et dangereuse à tout instant. 

Hormis l’écriture et l’intrigue que j’ai fortement appréciées, les personnages m’ont laissé également un très bon sentiment. Tris la première qui évolue considérablement tout le long du livre et si on ne lisait que les 1ers chapitres et ensuite les derniers, on pourrait croire qu’on a un autre personnage en face de nous. Béatrice et Tris sont vraiment deux entités finalement, la 1ere, Altruiste qui s’efface, est toute petite, et qui ne doit pas dire quoi que ce soit… et l’autre, qui est endurcie, qui prend de l’assurance et affirme sa place parmi les Audacieux. Elle est attachante (c’est mieux vu que c’est la narratrice) et on comprend parfaitement ce qu’elle peut ressentir, ce qu’elle peut penser. Et puis le fait qu’elle soit une Divergente, ça peut compliquer les choses pour elle, mais on n’imagine pas à quel point. Elle est forte et accepte tout ce qui se passe, même si pour elle, ça peut être parfois difficile. 

Il y a également Quatre (oui, c’est son nom) qui sait nous surprendre tout le long du livre et je dois dire que j’ai bien apprécié ce personnage. Très mystérieux, très changeant, on se demande bien ce qu’il peut cacher (tout comme ce prénom des plus atypiques quand même ! Mais qu’on finit par nous expliquer en cours de route, donc patience ! C’est un des personnages qui m’a longtemps intrigué. Quant aux autres, les amis de Tris pendant son initiation, je les ai beaucoup appréciés, cela permet d’avoir une certaine légèreté, dans cette atmosphère lourde et compétitive. 

En bref, ce 1er tome m’a vraiment enchanté, et je reconnais qu’il démarre très fort. L’univers est intéressant, bien exploité et maîtrisé, et on ne s’attend pas toujours à ce que ça se passe ainsi. En revanche, la fin est tout simplement horrible ! Un auteur ne devrait pas terminer des livres de cette manière, c’est tout simplement cruel pour les lecteurs, surtout lorsqu’on doit attendre des mois pour avoir la suite… L’attente va être longue, j’ai envie de savoir ce qui va arriver à Tris, Quatre, etc. c’est un livre que je ne peux que conseiller aux fans des dystopies, il en vaut vraiment la peine.

Ancienne couverture
abandonnée lors de la sortie du tome 2

Commentaires

  1. Belle critique et puis surtout RAVIE qu'il t'ait plu!!!!!! :) Hâte aussi de lire la suite en attendant, je lis les avis des gens qui le découvrent et ceux qui vont le découvrir. :)

    Aude de Livresse des Livres

    RépondreSupprimer
  2. Contente qu'il t'es plu :D Moi j'ai également aimée !!

    RépondreSupprimer
  3. Haan, il me fait tellement enviiiiiie ! J'en ai marre de mes achats obligatoires ! Je le veux celui-là !!! Surtout qu'avec vos avis à tous, là, je bave !

    RépondreSupprimer
  4. Lilith l'avait découvert en VO mais je dois avouer que je vais me jeter dessus dès que j'aurais fini ma lecture en cours. Heureuse que ce roman t'ai plu et merci pour ta chronique qui m'a conforté dans mon envie de lire.

    Aela

    RépondreSupprimer
  5. il est vraiment extra, n'hésite pas à te jeter dessus :)

    RépondreSupprimer
  6. Le roman évolue en gradation : son choix de faction, son entrainement, le combat...
    Et le point du vue interne au présent donne l'impression que l'histoire s'écrit sous nos yeux, et on est beaucoup plus impliqué

    Comme tu dis l'attente va être longue, et j'espère que le second tome nous surprendra encore plus !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate