Plaisir et déchéance d'Erin McCarthy (Les 7 Péchés Capitaux 2)

Quatrième de couverture

Nouvelle-Orléans, 1840. Envoyé sur terre pour protéger la ville, l'ange Gabriel se perd dans le plaisir de l'absinthe. Alors, quand sa maîtresse Anne est assassinée, et que toutes les preuves pointent vers lui, Gabriel ne peut pas être sûr de son innocence. Sa pénitence : être pour toujours privé d'amour. Doit-il chercher le plaisir avec une femme, elle tombera à jamais dans les profondeurs du désespoir... 

Nouvelle-Orléans, aujourd'hui. Dans l'espoir de résoudre cet assassinat, la scientifique légale Sara Michaels, l'arrière-arrière-petite-fille d'Anne, rencontre l'homme sans âge, le tourmenté Gabriel. Travailler ensemble signifie la suppression de leur attraction mutuelle, il ne peut toucher Sara, pour son bien à elle. Ce désir brûlant entre eux se transformera-t-il en leur salut, ou les mènera-t-il à leur destruction ?

Mon avis

Je dois avouer que j’ai mis énormément de temps avant de le trouver (en occasion) en librairie alors le jour où il était enfin là, je ne l’ai pas lâché (je sens que pour le tome 3, ça sera le même combat). Etant donné le type de livre (c’est de la romance paranormale) je savais qu’il ne me ferait pas long feu et s’il était dans la même lignée que le 1er, je savais que j’allais bien l’apprécier. En fait, sur bien des aspects, il est bien mieux que le 1er tome.

Petit rappel : cette série qui comportera 7 tomes (ça paraît logique étant donné que la série s’intitule : Les 7 péchés capitaux) met en avant dans chacun des tomes un péché capital. Pour le 1er : Luxure et rédemption il s’agissait de la Luxure, pour celui-ci, on évoque davantage la Gourmandise, alors que le 3e tome : Désir et sortilège parlera de l’Envie, si je ne me trompe pas. Ainsi, chaque tome peut se lire indépendamment car les « couples » (c’est de la romance hein, donc pas de surprises à ce niveau là) ne sont pas les mêmes, tout comme les intrigues, etc. Les seuls liens permettant d’affirmer qu’il s’agit d’une série c’est qu’on a au fur et à mesure l’évocation des 7 Péchés Capitaux, que l’histoire se déroule principalement à la Nouvelle Orléans et que les démons Grigori sont évoqués. En dehors de ça, on peut considérer les livres comme des one-shot, donc si vous ne respectez pas l’ordre de tomaison, ça n’est pas grave, vous comprendrez quand même les histoires.

Après cette petite explication, je vais parler du livre en lui-même. Je ne ferai pas de résumé de l’histoire car la 4e de couverture est suffisamment explicite. Dès le prologue on est conscient du meurtre d’Anne Donovan, cette prostituée avec qui Gabriel était, et pense avoir tué alors qu’il était sous l’emprise de l’absinthe et de l’opium. Puis le reste de l’histoire se passe de nos jours, même si on évoque le passé à travers des coupures de presses qui sont nécessaires à nos deux protagonistes pour comprendre ce qui a pu se passer et cela via la presses et le procès qui en est « retranscrit ».

L’histoire était intéressante et bien menée, ça donne des allures d’enquête policière sans en être vraiment une. J’ai beaucoup aimé suivre ses deux personnages qui sont aussi attachants l’un que l’autre, aussi « brisés » d’une certaine manière et quasiment pour les mêmes raisons. L’intrigue était bien menée et jusqu’au bout l’auteur maintient un vrai suspense, même s’il y a des choses qu’on se doute (genre sur la culpabilité de Gabriel sur le meurtre d’Anne) il y en a d’autres qui sont plus surprenantes et dont on ne prend conscience qu’à la toute fin. Je dois avouer que j’avais quelques doutes, mais je me suis quand même trompé sur pas mal de choses et ça c’est bien, ça prouve que l’auteur manipule bien son lecteur.

Ce qui est intéressant de voir c’est que comme on a les deux points de vue des personnages, il est des choses que l’on sait, comme le fait que Sara soit la petite fille d’Anne Donovan et que Gabriel est l’homme qui tenait compagnie à Anne lorsqu’elle a été assassinée et qui pendant un moment a été accusé de son meurtre. Cependant, les deux protagonistes cachent cette information à l’autre alors qu’ils sont sensés travaillés de paire ensemble, pour « résoudre » (pas vraiment au sens 1er du terme, dans un premier temps) à la fois le meurtre d’Anne et celui de la mère de Sara, pour que Gabriel puisse écrire un livre dessus (d’où le fait qu’il ait pris contact avec Sara, ça permet de se baser sur un vrai meurtre pour écrire, et en même temps ça lui permet de voir comment la presse, les preuves peuvent être utilisées pour faire accuser quelqu’un ou pas. Et dans un but personnel, savoir s’il a vraiment tué Anne). Donc le fait que les personnages ne se disent pas tout (alors que nous lecteurs le savons), ça « ralentit » d’une certaine manière l’enquête et chacun ignore vraiment les attentions de l’autre, etc.

Le péché de Gourmandise est bien exploité (non aucun lien avec la nourriture) mais la Gourmandise n’est pas forcément lié qu’à ça. J’ai bien aimé la façon dont elle l’a tourné et toutes les conséquences que ça a pu avoir sur la vie de Gabriel, ainsi que sa « sanction » pour avoir pêché en dépit de ce qu’il était. Et en parlant de sa nature, j’ai apprécié le fait que Sara ne sache pas forcément tout de suite ce qu’il était et la manière dont ça a été amené, c’était pas mal (après ça reste de la romance paranormale, donc il y a certaines choses qui peuvent faire lever les yeux au ciel, mais de manière générale ça allait, ça ne m’a pas soulé et c’était plutôt bien fait entre les deux).

Gabriel et Sara sont quasi pareils sur le plan psychique, ils se complètent bien et se ressemblent plus qu’on ne le croit. J’ai bien aimé l’un comme l’autre, des personnages brisés qui cherchent à se reconstruire après un drame (bien qu’il ait eu lieu des siècles plus tôt pour Gabriel, cela le marque toujours autant, et s’il veut en écrire un livre, ça n’est pas pour rien).

En bref, j’ai beaucoup aimé cette histoire, l’intrigue était bien menée et intéressante, ça n’est pas du tout niais (alors qu’en romance paranormale, on peut vite tomber dans cette spirale infernale). Le fait que les livres soient basés sur les péchés capitaux donne du piquant à l’histoire et le péché de Gourmandise ici était pas mal fait. Les personnages étaient intéressants et plus aboutis que dans le 1er volume (entre Marla et Sara, rien à voir). Une bonne lecture à des allures d’enquête policière, tout en cherchant à trouver la paix après ces meurtres qui les ont bouleversé. Une série à découvrir je pense.

Défi Lire ou Mourir : Eté




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot