Jeu de piste de Patricia Briggs (Alpha & Omega 3)

Quatrième de couverture

Depuis que les loups ont révélé leur existence, c’est sur Charles, l’exécuteur du Marrok, que repose la responsabilité de discipliner les meutes des États-Unis. Bien qu’il endosse ce rôle avec stoïcisme, sa compagne, Anna, devine la violence qui le ronge de l’intérieur. Détourné provisoirement de sa fonction de bourreau, Charles devient un héros malgré lui pour aider le FBI à traquer un dangereux tueur en série. Un tortionnaire qui considère les loups-garous comme des proies de premier choix...

Mon avis

L’histoire se passe quelques temps après le tome 6 de Mercy Thompson (donc pour un souci pratique je vous conseille de lire ledit tome avant celui là, ça évite un petit spoiler ^^). Je ne ferai pas de résumé de l’histoire puisque la 4e de couverture est suffisamment explicite pour voir un peu de quoi il en retourne.

Je dois avouer que c’est le meilleur tome de la série, une bonne chose, ça prouve que la trilogie s’améliore à chaque fois. L’intrigue / enquête est intéressante et bien menée. Il y a pas mal d’actions et de rebondissements. J’ai beaucoup aimé la tournure des évènements (surtout quand on voit la fin, là on se dit qu’il va y avoir un truc énorme dans les tomes de Mercy ou les autres « éventuels » tomes spin off (normalement on devrait en avoir un sur Sam).

Franchement j’avais hâte de voir où l’auteur allait nous amener étant donné les circonstances (un Charles dans un tel état ça fait peur quand même. Malgré ce qu’il est, on a envie de le réconforter). Très rapidement on va voir que cette affaire est loin d’être évidente, surtout quand il risque d’y avoir des personnes pour mettre des bâtons dans les roues, et cela à cause de la nature de Charles et Anna.

Anna s’est affirmée, elle est plus forte que dans les tomes précédents (roh puré, faut la voir face à Bran, c’est quelque chose. J’ai adoré la scène !!!). Elle fait moins « victime » que dans les tomes précédents. Bon déjà l’histoire se passe pas mal de temps après le tome 2, donc elle a eu le temps de bien évoluer et avec ce qui lui est arrivé, c’était normal qu’elle en soit une. Mais on voit qu’elle va mieux et qu’elle tente de tout faire pour aider son mari, même si ce dernier se renferme et la met de côté.

Ça m’a rendu triste de voir Charles dans un tel état. Quand on sait ce qu’il est, ce qu’il fait, son attitude ne colle pas avec l’image qu’on a de lui et pour le coup, on a envie de lui faire des câlins pour le réconforter (bon à prendre avec des pincettes parce que bon, il reste quand même le tueur officiel du Marrok hein…). Mais voilà, les rôles se sont un peu inversés dans ce tome et c’était pas mal fait et ça semblait logique. Anna est là pour son mari, même si ça n’est pas toujours évident.

En bref, j’ai adoré ce dernier tome de la série. Ça nous permet de voir les autres personnages du monde de Mercy, des gens qui ont en partie partagé sa vie. On en apprend beaucoup plus sur la meute aussi, donc c’était intéressant. Les personnages sont attachants et subissent une grande évolution et en plus, on a pu voir la vie avant le coming out des êtres surnaturels, et également après, les conséquences que ça a. et vu la fin de ce tome, on peut être sûr que par la suite (dans les Mercy Thompson) il va y avoir du grabuge, et j’ai hâte de voir ça !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]