L'Homme au masque d'Elliot Skell (La Maison Sans-Pareil 2)

Quatrième de couverture

C'est la grande Fête de l'Inverse à la Maison Sans-Pareil ! Les domestiques ont échangé leur rôle avec celui des habitants, et chacun apparaît masqué. Mais au milieu de l'effervescence générale, un homme-panthère observe attentivement Omnia.
Qui est-il, et que lui veut-il ?
Tandis que des évènements inquiétants s'enchaînent, la tension devient palpable dans la Maison. C'est le début d'une traque acharnée entre Omnia et l'homme au masque...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Flammarion de m’avoir permis de lire ce livre et faire ainsi une belle découverte. Cela m’a rendu très curieuse et du coup je ne vais pas trop tarder à me procurer le premier tome pour savoir ce qu’il en est.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire car la quatrième de couverture en dit suffisamment pour voir de quoi il s’agit, de plus si j’en dis davantage je risquerai de spoiler ce qui n’aurait aucun intérêt parce qu’il faut vraiment découvrir ce livre très sympathique. J’avoue que je ne connaissais pas du tout cette série et je la commence par un tome 2, mais comme il était dit qu’on pouvait le lire indépendamment du 1er, je n’ai pas hésité à me lancer.

Bon, pour cet aspect là, je ne conseille pas de lire le tome 2 sans avoir lu le 1er parce que même s’il y a pas mal de rappels – du coup je suis suffisamment spoilée avant de lire le tome 1, mais ça n’est pas grave, je suis quand même curieuse de voir ce que ça donne « en vrai » – j’ai quand même ressenti un manque. Cela explique peut-être pourquoi j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, alors qu’en général, je n’ai pas de problèmes à ce niveau là, même quand les intrigues sont un peu lentes à démarrer. Mais une fois passé le cap, le temps de comprendre comment fonctionne un peu l’univers, qui n’est pas des plus évidents mine de rien parce qu’il est assez étrange et « complexe », j’ai fini par plonger dans l’histoire avec un réel plaisir. Ce n’est pas pour rien que j’ai dit que ce livre a été une très belle découverte.

L’univers est vraiment intéressant et travaillé et au fil du tome, j’ai pu découvrir les codes qui le régissent, notamment autour de cette Maison Sans-Pareil (et on peut aisément comprendre son appellation) qui est vraiment extraordinaire. J’ai vraiment hâte d’en découvrir plus parce que je suis certaine que l’auteur a encore plein de secrets à nous dévoiler. Ce livre est vraiment très étrange et par certains moments ça me donnait l’impression d’être tombée dans un autre monde comme Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll (que j’ai lu il y a quelques temps). Un univers assez décalé et hors norme avec ses propres règles et secrets mais j’ai adoré.

Le décalage vient aussi des personnages qui sont assez étranges. Déjà on constate que le prénom de pas mal de personnages masculins commence par Eter… ça donne un ensemble assez compliqué au début pour voir qui est qui (surtout que comme je n’ai pas lu le premier tome, je n’ai pas de « l’entraînement » pour le savoir). C’est ainsi que l’on découvre la famille d’Omnia, les Capelan, qui vivent dans cette Maison Sans-Pareil et sont servis par des Majordomes (où il existe différentes catégories, rôles, etc.). Une telle profusion de personnages que l’on peut se perdre un peu comme Alice, et avec des personnalités tout à fait étranges mais c’est ce qui les rend pour la plupart très attachants (petite pensée pour Etersonge et Eterfixe).

Omnia est une jeune ado de 12 ans, elle est assez mature pour son âge et en même temps, avec toutes les épreuves qu’elle a vécu, on comprend pourquoi ! Et puis quand on voit sa famille, on se dit qu’il vaut mieux avoir un comportement plus adulte. C’est un personnage attachant que j’ai beaucoup aimé suivre j’ai hâte de la retrouver dans une nouvelle aventure parce que ça ne peut pas se terminer comme ça !

Les pages ont défilé toute seule avec une facilité déconcertante, le livre fait 460 pages et ça a été lu quasiment en une journée. J’avais vraiment envie de découvrir ce qui allait se passer. L’histoire est intéressante et l’intrigue vraiment bonne et bien menée. Ça coulait de source, et même si parfois certaines choses paraissent évidente, voire trop évidente (notamment sur l’identité de l’homme au masque, eh bien on peut passer à côté parce que l’auteur arrive quand même à nous semer le doute, en disséminant ci et là, quelques pistes pour penser à d’autres coupables et j’ai marché à fond dedans. J’ai cherché à savoir qui ça pouvait être, (mais pas seulement lui… bref, il faut lire le livre pour comprendre). Il y a pas mal d’actions du coup on ne s’ennuie pas un seul instant. En un rien de temps la Maison Sans-Pareil est toute chamboulée, il y a des révoltes, des trahisons, des révélations, tout un tas de choses qui m’ont rendu très curieuse à chaque fois. C’est la raison pour laquelle le livre n’a vraiment pas fait long feu. L’auteur sait maintenir son suspense et attiser notre curiosité ce qui rend ce tome vraiment passionnant et riche en rebondissement.

L’écriture est fluide, agréable à lire et même lorsque j’avais un peu de mal avec le début, qui était plutôt dû à l’univers, à la profusion des personnages et de la situation assez complexe, qu’à cause du style de l’auteur qui est vraiment très bon. En plus la narration est très sympathique, elle m’a fait penser un peu à celle de Peter Pan de James Matthew Barrie. C’est écrit un peu comme un conte où le narrateur prend partie et y va de son commentaire (qui pourrait être identifié comme l’auteur). J’ai beaucoup aimé cet aspect là, même si les touches étaient assez disparates et peu présentes (un peu dommage, j’aurai aimé en avoir plus). Mais quand il intervenait, c’était vraiment très agréable et sympathique parce que ça implique davantage le lecteur et du coup, on peut mieux se plonger dans l’histoire.

En bref, j’ai beaucoup aimé ce tome, j’ai passé un très bon moment. L’univers est intéressant, plein de surprises et de secrets qui ne demandent qu’à être dévoilés. L’intrigue est bonne et bien menée, les personnages sont assez éclectiques, attachants pour la plupart et nous réservent aussi bien des surprises. Une très bonne surprise et cela m’a donné envie de lire le 1er tome pour savoir ce qu’il en est et comment on a pu en arriver là. Une série prometteuse !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)