Le regard brûlant des étoiles d'Erik L'Homme (A comme Association 8)

Quatrième de couverture

C’est encore une fois l’heure des adieux, et, alors que Jasper assiste à l’enterrement du Sphinx, il fait la rencontre de Fulgence, le directeur de l’Association. Leur première confrontation ne laisse rien présager de bon : Fulgence semble déterminé à écraser le bureau de Paris pour de mystérieuses raisons que Jasper va s’employer à découvrir. Pour cela, il lui faudra réincarner son précieux Fafnir en corbeau, suivre les conseils d’Ombe, mais surtout compter sur d’improbables alliés alors qu’il affronte vampires, démons et anciens camarades de classe. Parviendra-t-il à sauver l’Association et à découvrir le secret de ses origines ?

En lecture commune avec


Mon avis

Je tiens à signaler en amont que cette chronique sera longue (comme d’habitude hein !) mais surtout différente par rapport aux précédentes du fait qu’il s’agit d’un dernier tome. De plus, j’ai un attachement aussi très particulier à cette série alors désolée pour le côté un peu mélodramatique – déclaration d’amour – hommage, mais je n’y peux rien…

J'ai repoussé autant que possible cette lecture. Je me suis empressée de l'acheter, de lui faire un câlin, de le faire dédicacer, mais depuis octobre - novembre, il traîne dans ma PAL, je n'avais pas envie de le lire... Pourquoi ? Parce que je n'avais pas envie de quitter cet univers si merveilleux, ni Jasper qui je le savais me manquerait énormément, lui et ses vannes pourries mais qui font quand même rire. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, il faut bien tourner la page au bout d'un moment, même si c'est dur. (*pleure toutes les larmes de son corps en écrivant cette chronique*).

Alors avec Secret Forbidden World, nous avions convenu de le lire en LC (Lecture Commune) afin de pleurer ensemble un bon coup en quittant cette série. A deux c'est plus facile, au moins nous allions pouvoir en parler pendant des heures et aussi nous soutenir moralement pendant cette lecture et surtout après, pour nous réconforter l'une l'autre. Nous sommes tombées amoureuse toutes les deux de Jasper et de cette Association alors leur dire au revoir est difficile, mais il faut bien, surtout que ce tome est absolument génial et parfait.

Je ne raconterai pas l’histoire, je vous conseille même de ne pas lire la 4e de couverture, après tout, lorsqu’il s’agit d’un dernier tome, on sait un peu à quoi s’en tenir. L’heure des révélations approche, la tension monte, l’action se renforce, autant d’éléments qui nous donnent une bonne claque et qui propulse une fois encore ce tome comme un coup de cœur.

Ce livre est tout simplement magnifique et clôt parfaitement cette aventure. Il est possible qu’à la base l’histoire aurait été différente mais suite au décès de Pierre Bottero, Erik L’Homme a dû certainement changer les plans, je ne sais pas quels étaient les projets, mais en tout cas, cette histoire, cette fin est juste parfaite et géniale, je ne vois pas les choses autrement.

L’histoire est très bonne avec une très bonne intrigue qui tient bien la route, comme toujours j’ai envie de dire ! Dès le premier tome c’était parfait et ça n’a fait que continuer pour la suite et ce tome final est riche en rebondissement, en révélations surtout. J’avoue, je me suis fait totalement avoir, il y a des choses auxquelles je ne m’attendais pas. En même temps je n’ai pas cherché non plus et lire le soir, dans la nuit, on peut moins prêter attention à certaines choses mais du coup les surprises ont été là. Je me suis pris une belle claque mais ça prouve en même temps tout le talent de l’auteur (qui n’est plus à démontrer depuis très longtemps).

Les actions s’enchaînent et quand on croit avoir un moment de répit ça repart de plus belle, nous proposant encore et toujours de l’action pure et dure, alors certes parfois on pourrait penser que ça va un peu vite, mais l’atmosphère est telle, la tension étant omniprésente, il ne peut pas en être autrement.

Cette série est une bouffée d’air frais, un bonheur sans nom et je suis vraiment triste de l’avoir terminée – mais l’avantage des livres c’est qu’on peut les relire ! Et en même temps je suis contente de savoir la fin, de laisser repartir tous ces personnages qui me tiennent tant à cœur. Ils me manqueront, c’est certain, il faut dire que depuis octobre 2010 (voire un peu avant comme j’avais reçu l’épreuve non corrigé du tome 2, celui de Pierre Bottero) ils m’accompagnent, et oui quand même, un peu plus de 2 ans ! Alors ça fait toujours un petit pincement au cœur après autant de temps passé ensemble.

J’aurai toujours une petite pensée pour cette série et surtout pour Jasper et ses blagues à deux balles… (Attention au retour du jet d’ail ! Je crois qu’elle est devenue mythique celle-là). Les personnages sont justes géniaux et exceptionnels, avec eux on passe des larmes au rire, ils nous auront fait ressentir toute sorte de choses. Ils nous surprennent à tout instant et dans ce tome, on en apprend encore un peu plus sur eux… leur grandeur d’âme.

Et pour tout ça, j’ai envie de dire merci aux auteurs : Erik L’Homme et Pierre Bottero de les avoir créer et merci encore à Erik L’Homme d’avoir bien voulu poursuivre cette aventure tout seul et nous offrir cette belle aventure que je n’oublierai pas de sitôt. Une série jeunesse qui pourra ravir aussi les plus grands, je la conseille fortement ! A lire, à redécouvrir encore et encore…

Au revoir Jasper et Ombe…

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Les Flammes du destin de Sarah Raughley (The Effigies 1)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul