Le Stiryx d’Elodie Tirel (Zâa 2)


Quatrième de couverture

Depuis que la mère des Dryades lui assigné la jolie Nycée comme guide, Zâa est de plus en plus tiraillé par des sentiments dont il ne connaissait même pas l’existence. Son voyage vers Anthara se poursuit. En dépit des dangers, il se sent en sécurité ; les pouvoirs de sa compagne le protège efficacement.
N’empêche, sur la mer de Kiord, le bateau sur lequel ils se sont embarqués est assailli et, dans les Terres Brûlées, d’autres menaces les attendent.
Zâa comprend que son destin n’a rien d’ordinaire. De surprenantes révélations sur son passé le font douter de tout.

Mon avis

Ayant bien apprécié le premier tome et vu la fin de celui-ci, je n'ai pas pu m'empêcher de poursuivre les aventures de Zâa avec ce 2e tome que j’ai bien apprécié. Une fois encore je ne ferai pas de résumé, la 4e de couverture est suffisamment éloquente sans que je n’ai besoin de le faire. D’autant plus que lorsqu’on vient de terminer le premier tome, on sait parfaitement à quoi s’attendre. La mission doit continuer coûte que coûte, quels que soient les dangers.

L’écriture est toujours aussi agréable à lire, le livre a été dévoré en quelques heures, ça n’est pas pour rien. La narration étant à la 3e personne, ça nous permet de voir différents personnages en même temps, les « gentils » VS les « méchants » comme je le disais dans ma chronique du premier tome : Le Passeur. Et du coup, on en apprend pas mal, sur les motivations, sur l’avancée mais aussi de voir une même scène de deux points de vue différents. C’est toujours intéressant de voir « l’envers du décor » pour mieux comprendre ce qui a pu se passer. Bon, l’autre inconvénient parfois, c’est de saisir trop facilement ce qui a pu se passer et de deviner la suite à venir. Mais bon, ça n’est pas trop gênant.

On en apprend toujours un peu plus sur l’univers pour notre plus grand bonheur. Il est vraiment riche et ne se dévoile qu’au fur et à mesure, donc c’est vraiment une bonne surprise à ce niveau là.

J’ai trouvé l’histoire intéressante et bonne, l’intrigue tenait bien la route. Ce tome est beaucoup plus sombre que le premier et ça m’a bien plu. Même si c’est de la fantasy jeunesse, il se passe quand même des choses bien moches donc ça rend le récit d’autant plus réaliste. Nous ne sommes pas chez les Bisounours. Les actions s’enchaînent et reprennent directement après les événements du tome 1, puisque Zâa se retrouve à bord du bateau avec Nycée.

C’est également l’heure des révélations, on finit par en savoir plus sur le compte de chaque protagoniste. Il y a certaines choses qui sont prévisibles, voire faciles parfois, mais ça n’est pas trop gênant, après tout c’est de la littérature jeunesse et bon au bout d’un moment on finit par anticiper les choses. Vu ce qu’on apprend à la fin du tome 1, je me suis fortement doutée de quelques révélations à venir. C’est un peu le problème parfois avec la fantasy, c’est qu’on s’attend à certaines choses. Mais honnêtement, je n’ai pas boudé mon plaisir en lisant ce livre. Je l’ai quand même apprécié même si toutes les révélations n’en étaient pas vraiment et puis il y a quand même quelques éléments dont j’étais un peu surprise, pas non plus un grand bouleversement, mais je n’avais pas tout envisagé.

La fin donne également envie d’en savoir plus parce qu’on nous lâche une info et ça coupe. Pas le gros cliffhanger insoutenable non plus, mais une fin assez frustrante quand même et j’ai bien envie de poursuivre la série, dommage pour moi, le tome 3 ne sort qu’en mai… ça va, plus trop longtemps à attendre.

Les personnages s’affirment encore un peu plus, de nouvelles rencontres, des révélations sur d’anciens, etc. Il y a de quoi faire ici encore, c’est assez éclectique comme groupe et ça fonctionne assez bien. La relation entre Zâa et Nycée évolue là encore, mais je ne vous en dirais pas plus, je vous laisse découvrir tout ça.

En bref, une suite réussie à la hauteur du premier. C’est une série que je vais suivre assidûment (en espérant quand même qu’elle ne soit pas aussi longue que celle de L’elfe de lune) parce que c’est vraiment intéressant et ça promet de bonnes choses pour la suite. Une série à découvrir.


Commentaires

  1. Content que tu ai apprécier ce 2ième tome :) Tu me donne presque envie de les relire les 3 lolll, mais j'ai Guillaume Musso à finir avant haha.

    Passe un bon Dimanche.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé