Billy Chaperon de Linné Lharsson

Quatrième de couverture

A tout juste treize ans, Billy Chaperon finit son apprentissage chez Mme Crochet quand elle reçoit un télégramme :
« Grand-mère fiévreuse. STOP. suite à morsure par gros chien. STOP. Dois rester auprès de Papa et d’Hugo. STOP. Va t’occuper de grand-mère. STOP. Maman ».
Un étrange voyage débute alors dans un monde peuplé de personnages fantastiques...

Mon avis

Reçu dans le cadre d’un partenariat « Livre voyageur » je tiens à remercier l’auteur Linné Lharsson de m’avoir permis de lire son livre. J’avoue, je ne le connaissais pas du tout (tout comme l’éditeur) donc je n’avais aucune chance de le lire et, ça aurait été dommage.

Je pense qu’il est inutile que je fasse un résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi ça parle et si j’en dis plus, j’ai peur de spoiler et de gâcher « l’effet de surprise ». En tout cas, c’est grâce à cette 4e de couverture et aussi à la couverture que j’ai accepté de lire ce livre parce que je les ai trouvées vraiment intrigantes. Chose que je ne regrette pas du tout parce que c’est un très joli conte. Bon, « très joli » est une façon de parler car en choisissant de réécrire un conte connu – rien qu’avec le titre et le résumé, je suis certaine que vous voyez duquel je parle… – on sait que ça n’a rien de joli ou de beau. Ce genre de choses finit toujours mal et l’auteur garde en grande partie la base du conte original de Perrault. D’ailleurs les références à ce dernier m’ont fait sourire mais c’était inévitable et terriblement tentant à faire !

C’est une réécriture qui prend tout de même ses distances avec le conte, les événements, les circonstances, etc. sont propre à l’auteur et je trouve qu’elle amène habilement le surnaturel. Je n’en dirai pas plus sur cet aspect là, je vous laisse découvrir tout ça, mais tout ce que je peux dire c’est que j’ai adoré la manière dont s’est fait parce que ça semble crédible et logique. Evidemment à mesure de ma lecture, je me suis doutée de la tournure des événements mais on ne boude pas notre plaisir de découvrir tout ça. Et puis l’auteur a plus d’un tour dans son sac pour nous surprendre et donner de l’intérêt à son histoire.

L’écriture est vraiment agréable à lire, simple mais efficace, et on sent à travers cette narration l’aspect « conte » donc c’est d’autant plus appréciable. Linné Lharsson réussit en peu de pages (le conte ne fait que 80 pages) à créer une véritable atmosphère et à nous plonger dans son univers et l’histoire qui se déroule sous nos yeux.

Disséminées, çà et là dans le récit, on y trouve des illustrations qui sont vraiment très sympathiques. Si celle de la couverture vous plaît, l’intérieur le devrait également. Il n’y en a pas beaucoup mais c’est suffisant surtout au vu du nombre de pages. Ça permet d’égayer un peu l’ensemble du texte et de « voir » un peu ce qui se passe. C’est toujours sympathique quand il y a des illustrations alors on ne va pas se plaindre.

Billy est une jeune fille de 13 ans, mature pour son âge, pleine de courage et intelligente ce qui va lui permettre de faire face aux événements imprévus suite à la visite chez sa grand-mère. Une héroïne bien sympathique à suivre en tout cas.

En bref, c’est un très bon conte qui m’a fait passer un bon moment, tout en redécouvrant d’une autre manière l’histoire le conte de Perrault (et non je ne vous dirai pas lequel jusqu’au bout !). L’univers est sympathique, tout aussi sombre que l’original même si évidemment il y a des changements. Une très bonne histoire qui se lit rapidement mais où l’on passe un bon moment. Dommage que ça soit si court.


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)