Le Brasier des souvenirs de Carina Rozenfeld (Phænix 2)


Quatrième de couverture

Elle a tout oublié, il se souvient de chaque instant.
Depuis la nuit des temps, ils se sont retrouvés pour former le Phænix.
Cette fois, afin que l'oiseau mythique renaisse de ses cendres, les deux amants devront ranimer le feu sacré...
Au cours de sa première année de fac dans le sud de la France, Anaïa a découvert qu'elle était détentrice d'un secret profondément enfoui en elle. Deux garçons qu'elle a rencontrés, Eidan et Enry, attendent d'elle qu'elle se souvienne, et qu'elle recouvre sa véritable identité.
Une série de rêves troublants la hante, un mystérieux visiteur lui laisse des messages la nuit à travers les paroles de chansons... Grâce à ces indices, elle pourra renouer le fil coupé de son existence et découvrir que l'amour est la seule étincelle capable d'allumer le brasier de ses souvenirs. Celui qui est son âme soeur est là, près d'elle, tout près d'elle...
Réchauffée par les flammes de leur passion, Anaïa devra encore affronter les démons de son passé. Leur fusion suffira-t-elle à réparer ce qui a été brisé et à écarter le péril qui les guette ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier La Collection R de m’avoir permis de lire ce livre et ainsi découvrir la suite et fin des aventures d’Anaïa, Eidan et Enry. J’avoue que j’étais assez impatiente d’avoir ce livre parce que le premier tome, bien qu’un peu long par certains aspects (surtout au vu de la révélation finale) m’avait quand même plu et j’en attendais beaucoup pour cette suite. Malheureusement il faut avouer que j’en ressors totalement mitigée, voire déçue, alors que je pensais vraiment que ce 2e tome serait vraiment très bon.

Dès le départ, j'ai su que ça ne le ferait pas. Au bout de 113 pages, j'avais l'impression de stagner, de ne pas avancer, pourtant après la grande révélation à la fin du tome 1 (qui n'en était pas vraiment une puisqu'on le savait dès le 1er chapitre du livre) je pensais que les choses allaient s'accélérer et donner quelque chose de vraiment intéressant... Mal m'en a pris parce qu'au final ça a été 113 pages très longues, voire inutiles qui ralentissaient le rythme et cela jusqu’à la moitié du livre (soit 220 pages). On revient en arrière, on n'en sait pas plus et Anaïa stagne. Elle se demande encore et toujours ce qui lui arrive, pourquoi elle rêve et de quoi elle doit se souvenir. C'est trop long alors qu'on avait déjà tout ça dans le premier tome, il aurait fallu arriver un peu plus vite aux autres révélations, aux actions et aux conséquences que tout cela peut impliquer.

Il faut donc attendre plus de la moitié du livre pour que l'événement auquel on attend depuis la fin du tome 1 arrive enfin. Comme je l’ai dit, c’était trop long, d’autant que dès le tome 1 on savait d'avance tout ça, il n'y a pas de réelles surprises pour nous lecteurs et ça devient lassant qu'Anaïa mette autant de temps à le comprendre et à accéder aux connaissances, etc., Et c’est sans compter le fait qu'il faut encore attendre un bon moment pour comprendre ce qui s'est passé pour qu'elle en soit arrivée à oublier son identité, (partie que j’ai trouvé très rapide pour le coup, en un rien de temps c’était dit, c’était fait…). Et il faut avouer que les parties « conversations sur Facebook » ne servent à rien.

Bref, c’était long, trop long, même pour moi, qui suis pourtant une adepte des pavés, que les choses prennent leur temps, mais parfois il faut savoir ajuster et accélérer quand c’est le moment. Et là au final, j’ai eu l’impression de lire le tome 1 bis avec des petits changements. Il est dommage que l'auteur ait pris le pris de nous mettre dans la confidence dès le départ, cela grâce au prologue en particulier et bon, le titre de la série est très évocateur tout de même donc il aurait été plus judicieux d'aller plus vite sur cet aspect là et se concentrer davantage sur les raisons, au lieu de nous les donner en un rien de temps, et de voir ensuite les conséquences que ça a, etc.

Heureusement, la 2e moitié du livre rattrape un peu le tout parce qu'on a enfin les réponses auxquelles on attendait depuis le premier tome, on sait enfin ce qui s'est passé et aussi pourquoi. Les actions s’enchaînent mais parfois on a quelques longueurs, l’essentiel du livre reposant sur les émotions et ressentis. En général ça ne me dérange pas et vu un aspect du livre c’était obligé, mais j’aurai aimé avoir un peu plus d’action et de problèmes pour que tout ça ait un vrai sens là, ça reste « facile » et « déjà vu », rien de bien nouveau à ce qui se fait dans la YA. Pourtant l’auteur tenait vraiment une idée géniale et non encore exploitée. L’univers autour du Phænix, était très intéressant et j’ai été déçue de voir qu’on n’en savait pas vraiment plus sur eux ou c’est très vite éludé vers la fin. C’est dommage. Il aurait fallu développer cet aspect là je pense pour que ça soit vraiment original et que ça ait un sens.

Au niveau des personnages, j’étais bien moins emballée que par le tome 1  Anaïa est un peu longue à la détente et j'avoue qu'au début elle m'énervait un peu. Par la suite ça s’arrange mais bon, elle est assez passive et les amis sont totalement éludés, mis au rebus, ce que je trouve dommage. Eidan est complètement effacé, surtout dans la première partie et ça m’a bien déçue, moi qui l’adorais dans le premier tome j’aurai aimé en avoir plus. Bon, dans la 2e partie ça s’arrange mais ça reste toujours trop long pour moi. Quant à Enry c'est un peu la même chose, tous les deux la guettent et attendent quelque chose d'elle, sans pour autant passer à l'action. Ils m'ont moins plu que dans le premier tome. et puis sur la fin, j’avoue que j’aurai préféré autre chose pour que ça soit plus crédible à mes yeux mais bon, ça rajoute un petit côté tragique…

Heureusement que l'écriture de Carina Rozenfeld est telle qu'on ne passe pas non plus un mauvais moment en lisant ce livre. C'est très fluide et agréable, les pages défilent assez rapidement, le livre est lu en quelques heures (il m’a fait moins d’une journée et j’ai fait pas mal de pauses). Mais c'est quasi l'une des seules choses qui m'a fait accrocher au livre, jusqu’à ce que j’arrive à la 2e partie qui était quand même plus intéressante mais où j’ai quand même des choses à redire. Ça n'était pas une torture de le lire c’est déjà ça, mais ça n’est pas suffisant pour trouver ce livre bon.

En bref, ce tome me laisse mitigée voire déçue par certains aspects parce que j’en attendais plus, à quelque chose de différents, alors que là, on en fait tout un ramdam pour « pas grand-chose ». C’est dommage parce que j’avais trouvé l’idée excellente et les personnages étaient plutôt pas mal au début, mais je trouve qu’ils ont perdu de leur saveur et leur inaction et aveuglement du début ne rattrape pas le fait qu’ils agissent par la suite et pas suffisamment à mes yeux.

Commentaires

  1. Je viens de le finir, et je suis assez d'accord avec toi! La première partie est limite inutile, et la fin est vraiment trop prévisible!
    Mais bon les musiques qui sont le point fort du livre compense, ainsi que les conversations fb que je trouve assez drôle personellement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi les conversations FB, ça donne la sensation que l'auteur n'a rien à dire et compense ce manque en mettant ça

      Laurell K. Hamilton avec Anita met des scènes de cul, Carina met des conversations FB...

      Supprimer
  2. J'ai autant accroché avec ce tome qu'avec le premier mais je comprends ton ressenti, il revient chez plusieurs personnes je crois ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça se lit bien etc. mais bon il ne se passe pas grand chose et c'est assez chiant quoi... dommage, j'en attendais beaucoup plus !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)