Du bonheur à l’envers de Pascal Ruter

Quatrième de couverture

Entre tracas scolaires et familiaux, Victor a besoin de toute sa petite philosophie pour garder le sourire. L’ambiance à la maison n’est pas au beau fixe : sa mère est tout le temps en colère, son père s’est bloqué le dos en essayant de rénover la salle de bains et sa tante Etoile, autiste profonde ne supporte pas le moindre désordre. 
Alors, quand débarque Zak, l’oncle fantasque et baroudeur, Victor ne peut que se réjouir ! Avec lui, il va apprendre à enchanter le quotidien et découvrir des chemins de traverse…

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Didier Jeunesse de m'avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié, même si c’est un livre assez particulier.
J’avoue, que je ne le connaissais pas du tout et la 4e de couverture, celle qui est vraiment inscrite au dos, ne permet pas vraiment de savoir de quoi il s’agit donc j’étais vraiment très intriguée. J’ai donc cherché des informations pour en savoir plus et c’est ce que j’ai inscrit en guise 4e de couverture ci-dessus parce que ça en dit plus long et m’évite de faire un résumé moi-même. Ça donne une idée générale du livre.

Le ton est donné dès le départ même si l’apparition de l’oncle tarde un petit peu. Je pensais qu’il arriverait bien plus tôt étant donné la 4e de couverture mais finalement ça n’est pas gênant, ça permet de poser les personnages, de voir leur manière de vivre et de comprendre un peu ce qui se passe. Et là, on peut déjà dire beaucoup de choses…. cette famille est complètement dingue…

C’est un livre assez léger dans le ton, mais qui aborde tout de même des sujets graves, sensibles et difficiles. Mais comme c’est traité de manière légère, que l’écriture de l’auteur ajoute un certain côté simple et touchant, ça passe bien sans que ça ne soit déprimant, ce qu’on pourrait craindre, mais bien au contraire. Je trouve que ça explique bien les choses et à travers différents personnages, on voit comment chacun parvient à s’en sortir et on peut dire que la tornade Zak va tout dévaster sur son passage…

J’avoue que ça n’était pas forcément le bon moment pour moi de lire un tel livre, et j’ai été davantage émue qu’en temps « normal » à cause de tout ça. Mais j’ai tout de même pris plaisir à lire ce livre parce qu’il a bien des qualités qu’il faut lui reconnaître et je pense que ça pourrait à pas mal de gens, que ça soit chez les jeunes ou chez les adultes parce qu’on peut s’y reconnaître et pourquoi pas parfois faire des choses insensés comme Zak pour tout simplement vivre. C’est un message à la vie ce livre et c’est aussi en ça que c’est une vraie bouffée d’air frais.

C’est un livre très touchant, drôle, avec des côtés assez insensés, dans le sens où la morale n’est pas toujours là. J’avoue que parfois mon côté rationnel et strict n’appréciait pas cet état de fait, mais après je me suis dit, pourquoi pas, si ça peut vraiment aider et les faire changer… Et puis ça n’est qu’une fiction, pas besoin non plus de suivre tout à la lettre mais suivre juste quelques principes. Ce qui compte c’est qu’il faut croquer la vie à pleine dent. C’est un peu la philosophie de l’oncle Zak qu’il va transmettre, ou du moins essayer de transmettre aux membres de cette famille qui s’enlisait quelque peu dans la facilité, et qui était assez atypique. La fin est touchante et belle, une bonne conclusion pour ce livre étonnant.

Victor est un petit garçon très attachant qui essaye de comprendre le monde. Il sait que parfois, ce que fait son oncle n’est pas bien, mais il le suit quand même parce qu’il veut sortir aussi de cette routine et de vivre autrement. Il en va de même pour Julie, que l’on découvre à travers un carnet qui a aussi cette envie de vivre mais qui pourtant à du mal. Sa rencontre avec Victor et surtout son oncle Zak va lui permettre de revivre. Mais la tornade Zak ne conviendra pas à tous… De manière générale, les personnages sont attachants, très drôles et c’est un plaisir de découvrir toute cette famille quelque peu hors norme.

En bref, ça a été une belle découverte pour moi, un livre assez atypique mais très mignon et touchant qui pourra plaire à la fois aux grands et aux petits.


En partenariat avec

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet