La vie secrète des profs de Françoise Grard et Nicolas Wild


Quatrième de couverture

Tu bâilles en écoutant le prof d’histoire ; tu te traînes jusqu’au stade pour l’heure d’athlétisme, si tu ne t’en es pas autodispensé(e) ; tu sors du cours de physique et tu sais maintenant quel métier tu veux faire. Tu as l’impression que le redoublant te jette des regards appuyés ? 
Que tu croises souvent la nouvelle de la classe d’à côté ? Que la prof d’espagnol et la C.P.E. se sont liguées pour que tu éteignes ton portable en cours ? Ta vie scolaire est intense, et même si parfois tu la détestes, tu ne la changerais pour rien au monde, car c’est entre les cours – et aussi pendant ! – que les amitiés se nouent, que les passions naissent et que les déclics se font. Et ces profs, que tu côtoies tous les jours et que tu crois connaître, t’es-tu seulement demandé s’ils font autre chose que corriger des copies et préparer des cours ? Penses-tu qu’une fois que la sonnerie a retenti le sort de leurs élèves les indiffère ? As-tu une idée de leurs satisfactions, de leurs doutes et même parfois des inquiétudes qu’ils connaissent dans l’exercice de leur métier ? Pourquoi exercent-ils cette drôle d’activité ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Gulf Stream éditeur de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié.

Suivant un abécédaire (même si c’est écrit sur la couverture que ça n’en est pas un, Magritte sort de ce corps !), on découvre différentes thématiques liées à la vie de profs – comme les copies, les inspections, les absences, etc. – et nous montrer un peu l’envers du décor. On sait tous ce que c’est d’être élève mais pas toujours ce que c’est d’être prof. Honnêtement, je n’aimerai pas être à leur place, surtout quand on voit parfois le comportement des élèves d’aujourd’hui…

C’était donc vraiment intéressant de lire ce livre parce que ça permet de voir autrement ce métier qui est de plus en plus délaissé, et oui on manque de nos jours de professeurs, la vocation ne plaisant plus vraiment (et je peux comprendre en quoi).

L’écriture est très agréable à lire et ça se lit très bien et très vite. Il s’agit d’une sorte de documentaire donc c’est toujours plus simple à lire. Les thématiques, qui peuvent donner lieu à des chapitres sont très courts, cela fait de manière générale trois pages, le temps d’expliquer un peu et de faire aussi profiter de l’expérience de l’auteur qui était professeur de français. Ce sont des petites anecdotes qui peuvent parfois faire sourire, d’autre un peu moins.

Narré tel un témoignage, le ton est pourtant assez léger, pour avoir lu des témoignages (bon certes c’était sur des génocides) c’est souvent plus dur et emprunt de solennité, là c’est plus humoristique même si ça retranscrit parfois la dure réalité du métier. Et non être prof, ça n’est pas toujours évident. Parfois la nostalgie transparaît lorsque certaines choses sont évoquées ou bien pour pointer parfois le dysfonctionnement du système. Et oui la grève des profs continuera tant que leurs voix ne seront pas entendues et leurs demandes sont souvent légitimes. Il est clair que des classes de 30 élèves, ça n’est pas la meilleure chose pour apprendre, surtout quand le niveau n’est pas homogène, tout le monde n’apprend et comprend pas de la même manière. Mais je comprends que ça puisse être difficile de trouver LE système qui conviendra à tout le monde.

Je parle rarement du livre en lui même, en tant qu'objet, mais là, je ne pouvais pas ne pas en parler, puisque ça fait aussi partie intégrante du livre, si le nom de l’illustrateur est inscrit sur la première de couverture, ça n’est pas pour rien.

Tout d'abord j'ai été surprise de voir qu'il y avait un marque-page détachable à la fin du livre. Je trouve ça juste génial ce principe, ça permet d'avoir le MP à l'effigie du livre (c'est bête, mais j'aime bien et comme je les collectionne j’en suis d’autant plus ravie). De plus, au début du livre on voit une empreinte digitale avec un petit message disait de faire défiler les pages à toute allure… Ce que je fais bêtement… et là... c’est juste génial (à condition de garder un peu son âme d’enfant). Lorsque vous faites défiler les pages à l'aide du pouce, une image s'anime, créant ainsi une petite scène amusante. C’est la première chose que j’ai découverte et faite. Et c’est sans compter les nombreuses illustrations qui égayent le texte et rendent le tout plus humoristique qu’il ne l’est, comme une vraie BD. Ça en fait un vrai bel objet en tant que livre, avec plein de couleurs, etc. De plus, à la fin du livre il y a un petit quizz pour voir si l’on a bien retenu ce qui a été dit à travers toutes ces pages, si l’on a des connaissances. Parfois, après un chapitre on en avait aussi pour nous tester. C’est divertissant et ludique à la fois, j’ai beaucoup aimé ce principe.

En bref, c’était un livre très intéressant qui nous permet de voir différemment le métier de prof qui n’est pas toujours évident. On voit encore les failles du système et montre en quoi ce métier peut être si difficile, malgré ce qu’on peut penser. Et puis c’est un très beau livre en soit qui donne vraiment envie de lire. Une très bonne lecture pour moi.

En partenariat avec

Commentaires

  1. Si je réussis le master et le concours, je serai professeur de français. Et lire ton avis sur ce petit livre me donne envie de le découvrir pour voir si ce témoignage colle avec ce que je pense et connaît déjà du métier de professeur!
    Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)