Shadow Hills d'Anastasia Hopcus (Shadow Hills 1)

ATTENTION SPOILER dans la 4e de couverture !

Quatrième de couverture

Depuis la mort de sa sœur jumelle, Perséphone est hantée par d'étranges visions. Déterminée à en savoir plus, elle se rend à Shadow Hills, la ville de ses cauchemars. Une école mystérieuse, des étudiants aux capacités psychiques hors du commun... Quels sombres secrets cachent les habitants ? Perséphone en est persuadée : l'histoire de ce lieu est liée à la disparition brutale de sa sœur. Mais la jeune fille n'est pas au bout de ses surprises.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Pocket Jeunesse de m’avoir permis de lire ce livre qui m'a bien plu, même s'il ne va pas révolutionner le genre. Ça se lit plutôt bien et vite, je l’ai lu dans la journée. L’écriture est agréable et fluide, on rentre assez rapidement dans l’histoire.

Perséphone est hantée par d’étranges visions depuis la mort de sa sœur un. Afin d’oublier ce tragique événement, elle s’éloigne de sa famille et fait sa rentrée dans le lycée de Devenish, à Shadow Hills. Mais quelle est sa surprise lorsqu’elle découvre que le garçon de ses rêves est réel et se trouve dans le même lycée qu’elle. Assez rapidement, Perséphone constate des choses étranges dans ce lycée, et va mener son enquête afin de découvrir les sombres secrets de cette ville. Mais elle est loin d’imaginer où elle met les pieds.

L'univers est intéressant mais n'est qu'esquissé pour l'instant donc difficile de se prononcer pleinement mais ça me semble prometteur. On entrevoit certaines choses, on peut faire des hypothèses mais je suis sûre que dans la suite on en saura plus. J’ai trouvé intéressant de mélanger deux « mythologies » à défaut d’un autre terme, deux aspects très différents pour le surnaturel et ça fonctionne plutôt bien alors que ça peut sembler antithétique.

C'est une histoire assez classique dans le genre, il ne sort pas du lot dans le sens où l'on peut s'attendre à certaines choses, que ça se déroule plutôt bien sans grande surprise / bouleversement mais ça n'en reste pas moins sympathique. Il y a un côté un peu « polar » très léger parce que Perséphone mène l’enquête, fouille un peu partout, s’interroge et pose des questions. De plus l’histoire devient plus sombre, plus menaçante, j’ai beaucoup aimé cette atmosphère, il y a un côté détendu et léger avec Perséphone et ses amies mais plus ça va, plus ça devient lourd et on sent qu’un truc pas net va se passer. C’est assez rythmé et il y a pas mal d’actions, ça s’enchaîne plutôt bien donc on ne peut pas s’ennuyer si l’on s’immerge totalement dans l’histoire.

C’est une bonne intrigue qui tient plutôt bien la route même si le principal défaut est que tout va trop vite. Je trouve que les interrogations / début de réponses arrivent un peu trop tôt, donc les révélations / résolutions n’en sont pas tellement, et ça semble trop facile, notamment à la fin. J’ai presque trouvé dommage que ça se passe ainsi et qu’on ne coupe pas l’histoire un peu avant pour avoir un méchant cliffhanger. Ça aurait eu plus d’impact et d’intérêt je pense mais bon… ça n’en reste pas moins sympathique comme je l’ai dit, j’ai bien aimé cette histoire. Après il faut voir que le livre n’est pas très long donc ceci explique cela, il faut bien aller droit au but pour qu’il puisse tout de même avoir de l’action.

Et je trouve aussi que ça va trop vite au niveau de la romance (oui il y en a toujours dans ce type de livre). On n’est pas au coup de foudre au premier regard mais presque puisqu’en moins de 15 jours c'est « déjà fait » (dans le sens où ils sont amoureux et se mettent en couple). J’aime quand ça prend du temps, qu’il y a des épreuves entre les deux quelque chose qui retarde, là on n’a pas ça et je trouve ça dommage. Il n’y a pas vraiment d’enjeu à ce niveau là. Après comme l’histoire est dans un temps restreint et que le nombre de pages l’est tout autant, on peut pardonner car après tout, ils sont assez mignons ensemble donc on ne va pas se plaindre.

Perséphone est une héroïne assez attachante, je l’ai bien apprécié. La vie n’est pas simple pour elle depuis la mort de sa sœur et elle va tenter de se reconstruire en s’éloignant de ses parents pour commencer une nouvelle vie, mais on découvre que ça n’est pas l’unique raison. J’ai bien apprécié cet aspect-là de l’histoire, qu’elle s’interroge et s’intéresse rapidement à cette ville, même si comme je viens de le dire ça l’est un peu trop parfois, trop raccourci et en accéléré pour le bien de l’intrigue. Zach est un personnage aussi intéressant, assez mystérieux qui a bien des secrets…

Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants, peut être qu’on ne les voit pas suffisamment pour certains mais il y a des personnalités qui se dégagent et je suis assez curieuse de les découvrir davantage dans la suite, je l’espère en tout cas parce que je pense qu’il y a moyen de faire quelque chose de sympathique avec eux.

En bref, c’est un roman sympathique que j’ai pris plaisir à lire et à découvrir même s’il est certain que ça ne révolutionnera pas le genre. Néanmoins je trouve que l’univers est suffisamment intéressant et accrocheur pour moi pour vouloir lire la suite et l’histoire était bonne et bien menée. Quant aux personnages, ils sont attachants et promettent beaucoup de choses et je suis sûre qu’ils peuvent nous réserver bien des surprises pour la suite.

Commentaires

  1. Je reviendrai lire ton avis plus amplement quand je l'aurai lu, car comme inscrit en début tu spoiles... je l'ai donc survolé en attendant... mais je compte bien l'ajouter à ma PAL sous peu car il me fait très envie ce roman !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en fait c'est dans la 4e de couverture qu'il y a des spoilers, pas dans ma chronique, tu peux la lire sans crainte (je vais mieux préciser)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé