Farlander de Col Buchanan (Le Coeur du monde 1)

Quatrième de couverture

Ne juge pas un homme au chemin qu'il choisit.
Ash est un farlander, un « homme du lointain », venu d’une île où les hommes ont la peau noire. Il appartient à un ordre d’assassins d’élite : quiconque menace leurs clients devient leur cible.
Mais Ash est vieux et malade. Le temps est venu pour lui de prendre un apprenti. Il choisit Nico, un gamin affamé et désespéré, qui traîne dans les rues d’une cité assiégée. Pour lui va commencer un long apprentissage, tandis que bientôt l’ordre commandite un nouvel assassinat, celui de l’homme le mieux protégé du monde. Ash se propose. Après tout, qu’a-t-il encore à perdre ?

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Milady de m'avoir permis de lire ce livre que j'ai adoré.

Ce livre me fait de l'œil depuis la sortie du grand format (voire même avant lors du Salon du livre lorsqu'il avait été présenté par l'un des deux directeurs de la maison). Mais faute de temps essentiellement je ne l'ai pas lu avant quand vient enfin une sortie poche donc je n'ai pas hésité à le lire et je suis sortie de cette lecture vraiment ravie.

L'écriture est très agréable à lire, très fluide et dès les premières pages j'ai vraiment plongé dans cette histoire. Ça se lisait tellement bien et vite (bien que le livre fasse 600 pages et que j'ai mis plusieurs jours) que je n'ai pas vu les pages défiler. C'est très addictif et on ne se rend pas compte de notre avancée. Les deux derniers jours j'ai lu une très grosse partie du livre, n’en faisant qu’une bouchée tant c’était bon.

La narration – à la troisième personne – est partagée entre plusieurs personnages de sortes à avoir une vision beaucoup plus large des faits mais cela « ralentit » évidemment la progression des deux personnages principaux, à savoir Ash et Nico. Voilà donc une petite mise en garde pour ceux qui s’attendent à avoir l’action pure et dure en lien avec l’assassinat dans les 100 premières pages, ça n’est pas le cas, mais ça n’est pas pour ça qu’il ne se passe rien et que ça n’est pas intéressant. Loin de là !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite. La seule chose qu’il faut savoir c’est que le livre fait dans les 600 pages donc il est évident que l’action annoncée (par rapport à l’assassinat) n’arrive pas de suite car une bonne partie du livre explique l’univers, les personnages, leur rencontre et l’apprentissage de Nico, etc. L’intrigue est vraiment bonne et bien menée, on suit progressivement Ash dans sa mission, ensuite lorsqu’il prend Nico pour apprenti. Et dès ce moment-là, l’action n’en finit plus, car comme je viens de le dire, on suit plusieurs groupes de personnages à qui il arrive toute sorte de chose. C’est réellement passionnant, j’ai pris beaucoup de plaisir à les découvrir, et à voir les liens qui se tissent à mesure des pages.

Quant à la fin, j’ai vraiment été choquée, je ne m’attendais pas du tout à un tel revirement de situations, une chose est sûre, Col Buchanan a le don pour raconter des histoires, à mettre du suspense et à nous tenir en haleine tout du long. Je n’ai vraiment pas vu ces 600 pages passer et j’étais déçue de ne pas avoir déjà la suite sous la main pour savoir ce qu’il en est, surtout avec une telle fin.

L’univers qui est des plus passionnants, un mélange de politique et de religion pour offrir quelque chose de très riche et complexe. L’un ne va pas sans l’autre et c’était vraiment intéressant de voir comment le monde est régi. De nombreux problèmes sont mis en avant, une guerre perpétuelle, un ordre religieux dirigé par une Matriarche des plus exécrables. J’ai vraiment adoré découvrir tout ça ainsi que l’ordre des Farlander qui est vraiment très spécial, mais qu’on ne peut pas juger quand bien même ce sont des assassins, quelque part il y a un code d’honneur et c’est louable. Pour ça, la phrase d’accroche du livre est vraiment bien choisie car très juste : « Ne juge pas un homme au chemin qu’il choisit ».

Les personnages sont très sympathiques et attachants, pour la plupart comme toujours, j’ai eu quelques envies de meurtre envers certains personnages mais ça c’était normal. Ash est un Farlander, un assassin bien particulier dont la santé décline. Alors pour respecter une promesse faite, il finit par prendre un apprenti. C’est un personnage très mystérieux mais je m’y suis vraiment attachée, même au bout des 600 pages, on ne le connaît pas si bien que ça. Il reste encore beaucoup de choses non dites à son sujet, mais le peu que l’on découvre, il m’a beaucoup plu.

En bref, ce premier tome est une très bonne découverte, je ne regrette vraiment pas de l’avoir lu. L’univers est riche et peut encore nous promettre de bonnes choses, l’intrigue est très bonne et bien menée, j’ai embarqué dès les premières pages pour en ressortir comblée et aussi un peu triste car je ne m’attendais pas à une telle fin. L’auteur a su créer aussi des personnages très attachants pour les uns, haïssables pour d’autres et je prendrais plaisir à poursuivre leurs aventures. Une série à lire !

Commentaires

  1. Il me fait aussi de l'oeil depuis un moment et j'avais hésité à cause du GF et du prix, je sens que maintenant je n'aurai plus d'excuse ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]