Compte-rendu du Salon du Livre de Paris 2014


Voici enfin le Salon du Livre de Paris, chose que j’attends chaque année avec impatience. Depuis 2006, c’est devenu un rituel pour moi d’aller là bas, y passer quelques jours, entourée de livres, c’est quand même loin d’être désagréable.

Le Salon commence pour moi avec l’inauguration le jeudi 21 mars 2014. J’y avais déjà participé au moins à 2 reprises quelques années plus tôt mais je dois dire que c’est la première fois que je vois autant de monde à l’inauguration, c’est à croire que les invitations ont été distribué à la pelle.

Du coup, un petit peu déçue parce que je n’ai pas pu prendre beaucoup de photos, le fait que les stands soient surchargés n’aident pas, et bon, si ce n’est que pour prendre des gens que je ne connais pas devant des structures où on ne peut même pas reconnaître les stands des éditeurs, ça n’a pas grand intérêt.

Néanmoins, cela m’a permis de faire un premier repérage et j’ai pu constater que les stands avaient de nouveau changé de place, je suis toute perturbée (à prendre avec humour). Du coup ce premier repérage, un peu « tranquille » (même si évidemment tout est relatif ici et que je n’ai pas vu l’intégralité du Salon) était nécessaire, ça m’évitera de galérer les prochains jours pour savoir où sont les éditeurs qui m’intéressent.

Et puis j’ai passé la soirée avec quelques amies blogueuses, donc c’est toujours sympathique.

Que le Salon commence !

Alors contrairement aux autres années, je ne vais pas faire un compte rendu détaillé des trois jours que j’ai passé au Salon du Livre parce que ça risque d’être redondant et peu intéressant. Je serai donc plus concise, enfin autant que possible, vous savez qu’il m’est difficile de ne pas parler pendant des heures.

Alors je suis arrivée vendredi en mâtinée au Salon du Livre pour pouvoir faire davantage de photos comme je n’avais pas pu en faire lors de l’inauguration à cause du grand monde. C’était bien plus calme en ce vendredi matin, évidemment, les gens travaillent. Donc lorsque je suis arrivée, j’ai été dire bonjour à différents éditeurs (Rebelle et Chat Noir) qui étaient presque l’un à côté de l’autre, avant de retrouver Arcantane (ABFA) avec qui j’ai passé une grande partie de la journée. Je l’ai accompagné à ses dédicaces BD. Même si pour Varanda, au moment où je passais pour Sophie, on nous a dit qu’il n’allait plus faire de dessin pour la dédicace mais juste une signature, 4h d’attente « pour rien », c’est rageant). Pendant la queue pour Varanda, je l’ai abandonnée pour pouvoir aller à la dédicace de Véronique Ajarrag chez Chat Noir qui était « en même temps » et je suis retournée la voir.


Ensuite, je suis allée à la conférence : Nouvelles lectures pour grands ados : rencontrer vos auteurs, avec Hervé Jubert, Fabrice Colin, Erik L’Homme et Taï-Marc Lethanh. 


Mais j’avoue avoir été un peu déçue parce que ça ne parlait pas tant que ça de la littérature ado en tant que telle. On ne voyait pas tant que ça les enjeux et en quoi c’était une nouvelle littérature pour les adolescents. La conférence a tourné autour des auteurs, de leurs livres, mais simplement en en parlant, en indiquant quelques points communs, comme par exemple le fait que souvent on a des adolescents seuls, avec des parents absents, etc. Mais j’ai envie de dire, c’est une nécessité, comment leur faire vivre des choses s’ils ont des parents sur le dos qui les surveillent, les obligent à aller en cours, etc. comme c’est le cas dans la vraie vie ? Il ne se passerait rien dans les livres, il n’y aurait aucun intérêt, et c’est d’autant plus vrai dans la littérature de l’imaginaire, mais bref passons. Le seul intérêt était quand même d’entendre les auteurs parler de leur livre, Hervé Jubert m’a encore plus donné envie de découvrir sa nouvelle série Monstre et aussi de voir Erik L’Homme. (*non je ne ferai pas ma groupie…*).

Ensuite, je suis retournée au stand Rebelle pour la dédicace de Sophie Jomain, je m’étais dit qu’il y aurait moins de monde que le lendemain chez J’ai lu, et ça s’est avéré, je suis intelligente parfois.


Après quoi je suis allée me promener un peu, papoter avec différentes personnes et je suis rentrée chez moi, premier jour du Salon terminé.

Le lendemain, de retour au Salon, sachant que ça allait être une journée rock and roll vu toutes les dédicaces que j’avais prévu mais on y croit, je suis un Jedi !

Je commence donc la journée chez Rageot pour la dédicace d’Hervé Jubert où j’ai acheté le premier tome de Monstre : Cœur de harpie, tant qu’à faire, le livre est beau (Magali Villeneuve est décidément une excellente illustratrice), l’histoire a l’air bien, alors il faut tenter et c’était mon premier achat du Salon.



Après je suis allée chez Gallimard, tout en rencontrant plein de blogueurs sur le chemin pour discuter avec d’autres blogueurs qui faisaient la queue pour Erik L’Homme. J’en ai profité pour attendre Secret Forbidden World avec qui j’ai passé la journée. La pauvre, je l’ai amenée à toutes mes dédicaces jusqu’à ce qu’on aille voir ensemble Erik L’Homme.

En attendant cette dédicace, nous avons été à celle de Carina Rozenfeld, puis celle d’Henri Loevenbruck avant de se poser et retrouver les copains blogueurs pour le déjeuner.


Après quoi on a été à la dédicace de Béatrice Bottet (dédicace de gauche) avant d’aller voir Erik L’Homme (dédicace de droite).


Puis j’ai tenté plus tard de voir Pierre Lemaitre chez Albin Michel mais au moment où l’on est arrivé, c’était trop tard, la file se terminait, il fallait aller chez Le Livre de poche où il était ensuite, mais quand j’ai vu l’attente, j’ai laissé tombé. Courageuse mais pas téméraire. Quelle idée d’avoir un Goncourt pour attirer plein de monde aussi ! Surtout quand on sait que moi, je ne venais que pour ses thrillers et pas des moindres, j’avais emmené Alex, le meilleur de la trilogie Verhoeven que j’ai lu.

Enfin, en fin de journée j’ai voulu aller voir J. Arden chez Rebelle mais là c’était la folie. Le passage était bouché, il y avait beaucoup de monde, on s’est même attiré les foudres du stand d’en face qui râlait parce qu’on cachait leur stand, ouais, mais même avec la bonne volonté du monde, on ne peut pas toujours se pousser, sauf si on veut créer un malaise. D’ailleurs à force d’être debout, de piétiner toute la journée et pour le 2e jour, je ne me sentais pas bien, du coup j’ai dit à J. Arden que je la verrai plus tard, le lendemain en dehors de la dédicace tant je ne me sentais pas bien. Du coup, j’ai été m’asseoir plus loin pour prendre l’air et me requinquer un petit peu.

Ensuite, j’ai fini par m’en aller pour y revenir le lendemain matin toujours vaillante ! Même s’il faut avouer que la fatigue commençait à se faire sentir, samedi soir c’était dur chez moi, même en étant allongée.

Le dimanche matin, j’ai pas mal tourné, beaucoup autour du stand de Flammarion puisque la plupart des auteurs que je voulais voir était là bas. J’ai ainsi commencé la liste avec Fabrice Colin.


J’ai passé une mâtinée avec différents blogueurs, notamment l’équipe d’ABFA, avant de trouver J. Arden le midi pour qu’elle me dédicace mon livre tranquillement en dehors des heures de dédicaces.


Puis en début d’après midi, je me redirige vers Flammarion pour aller voir Anne-Sophie Silvestre, avec qui je papote un petit moment. C’est toujours un plaisir de se voir.






Ensuite, je me dirige vers Marilou Aznar avec qui je discute un petit peu aussi, autant en profiter tant qu’on a les auteurs sous la main.


Je retrouve certaines filles d’ABFA, dont Nyx Shadow avec qui je fais quelques toujours, et l’on finit par voir si la queue pour Pierre Lemaitre était encore longue et lorsque j’arrive, le miracle à lieu, il n’y a que 2 personnes devant moi, que 2 !! Du coup, j’abandonne lâchement Nyx en lui disant que je ne bougeais plus, ça tombait bien, elle allait rentrer chez elle. Je reste donc à ma place, discute avec des personnes dans la queue pour passer le temps jusqu’à ce qu’il arrive. On discute rapidement, on ne peut pas se permettre de rester plus longtemps vu la queue, mais au moins on a pu échanger quelques mots, c’est toujours plus sympathique que de faire une dédicace à la chaîne !


Je finis par refaire un petit tour, à revoir les éditions du Chat Noir pour prendre l’art book Requiem d’Alexandra V. Bach qui était là en dédicace, c’était le moment d’en profiter. Il est vraiment beau ce livre. Je vous invite à découvrir ses illustrations. 


Ensuite je suis allée voir Rebelle, où je me suis posée un petit peu (mes pieds ont beaucoup souffert), j’ai discuté avec différentes personnes avant de partir. Je suis restée moins longtemps que les premiers jours mais quand le corps fatigue, il faut savoir l’écouter avant qu’il nous lâche parce qu’il fallait bien que je rentre chez moi.

Voilà, le salon s’achève pour moi, c’était 3 jours intensifs, 3 et demi si on compte l’inauguration.

Dans ce compte rendu, j’ai peu parlé des moments où j’ai discuté avec les blogueurs ou des personnes qui me suivent sur la page qui se sont manifestés. J’en ai vu un certains nombres, pendant ces trois jours et ça m’a fait vraiment plaisir de vous voir. Déçue d’en avoir raté certains mais en même temps avec nos emplois du temps respectif, la taille du salon, ce n’est pas évident de se voir à moins d’avoir planifié la rencontre. Et non, je ne donnerai pas de noms, parce que sinon si j'en oublie, on va m'en vouloir, mais vous vous reconnaîtrez. ^^

J’ai trouvé le salon plus sympathique que l’année dernière, après niveau organisation de mon côté, c’était un peu à l’arrache. A cause de mes études, je n’ai pas pu vraiment m’y consacrer comme les précédentes années et il faut dire que le site internet n’aidait pas vraiment non plus. En cours de route j’ai vu des auteurs que je lisais mais je n’avais pas pris mes livres, n’ayant pas vu qu’ils étaient présents. C’est rageant mais tant pis ; on peut se dire qu’ils reviendront peut être l’année prochaine.

J’ai tellement enchaîné les dédicaces qu’au final je n’ai pas tant vu que ça le salon, je n’ai pas beaucoup tourné ou du moins, j’étais tout le temps sur les mêmes stands. Je n’ai pas fait de découvertes livresques comme je le faisais les premières années où j’y allais. Je trouve ça dommage parce que c’est aussi et surtout l’intérêt du Salon. Mais après, j’aime bien avoir des dédicaces, avoir la chance de pouvoir rencontrer des auteurs, même s’il faut être patient et savoir souffrir en silence. Comme quoi, trois jours de salon n’est pas forcément suffisant, mais physiquement (et aussi à cause de mes cours) je ne pourrais pas faire plus, ça m’a quand même tué.

Enfin, j’ai trouvé qu’il y avait moins de monde que les années précédentes, c’est peut être une impression, et ça n’a pas empêché les queues de 3/4h pour certains auteurs mais dans les allées, ça m’a semblé plus vide que d’habitude. Et il ne faisait pas si chaud que ça non plus et pourtant le salon était encore plus petit que les années précédentes. Reste à voir lorsqu’on aura les chiffres des entrées, mais j’ai l’impression qu’il y a de moins en moins de monde, je trouve ça dommage, mais avec une entrée à 10€ et peu de réductions pour certains adultes (handicapés, chômeur, etc.) faut pas s’étonner non plus. et beaucoup d’éditeurs manquaient à l’appel.


 Pour plus de photos c'est par ici

Sinon voilà un bilan en photo de mon Salon, voici mes dédicaces :


Quelques goodies :



Commentaires

  1. On a dû s'y croiser :) !
    Super compte-rendu, ça me donne envie d'y retourner directement !

    RépondreSupprimer
  2. Je t'ai vue à la file d'Erik L'Homme samedi matin !
    Beau bilan ! Je peine à faire le mien, olyme faut trouver le temps haha ^^

    RépondreSupprimer
  3. beau bilan de ce salon, le mien devrait être là d ici ce soir!!! ce fut un plaisir de te revoir ;)

    RépondreSupprimer
  4. Woua tu n'as pas chômé !! Un bon SDL pour toi =)
    J'ai aussi eu une jolie dédicace de Carina Rozenfeld =)

    RépondreSupprimer
  5. Oh c'est un peu nul pour la dédicace BD avec juste une signature ! Surtout que ce sont généralement les files qui prennent le plus de temps, logique ^^
    La nouvelle série Monstres m'intrigue beaucoup, les couvertures sont jolies en plus :) Et je suis bien d'accord avec toi, si les héros avaient les parents sur le dos, il ne se passerait rien dans les livres ^^
    Je suis un peu dégoûtée pour Fabrice Colin, je voulais le voir, mais par endroit sur le stand il n'était pas indiqué dans les dédicaces, du coup je l'ai loupé :(
    Sinon, je trouvais qu'il y avait beaucoup de monde, je n'y suis allée qu'une seule fois avant donc je ne peux pas beaucoup comparer, mais c'était déjà pas mal ^^
    Je suis contente d'avoir pu te parler un peu ! Et j'espère qu'on se croisera à Montreuil :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)