Entre Chat et Chien d'Eric Battut



Quatrième de couverture

Chien est poète, mais depuis longtemps l'inspiration lui manque. Chat est vagabond, et depuis longtemps il n'a rien mangé... Un soir d'hiver, Chat trouve refuge dans la maison de Chien. Il se découvre alors un don pour le dessin, tandis que Chien retrouve le goût d'écrire. Ensemble, et malgré tout ce qui les oppose, ils décident de faire un livre...

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Autrement de m'avoir permis de lire ce petit livre jeunesse qui m'a bien plu.

C’est très mignon et du haut de mes 24 ans, j’affirme avoir bien apprécié, donc je ne doute pas que ça pourrait plaire à des plus jeunes. Il ne manque plus que de le tester sur mes neveux (en assez bas âge) pour savoir ce qu’il en est.

Cette chronique ne sera pas très longue, et sera à l’image de ce petit livre jeunesse, car il ne fait qu’une quarantaine de pages. Alors avant de parler du contenu et de l’histoire, je vais tout d’abord parler de l’objet-livre, c’est un petit « album » même si son format est de moyen format et souple. Le petit plus que je trouve sympathique, c’est que le livre est cousu d’un fil rouge, là où l’on a le bandeau jaune sur la couverture. C’est un petit détail mais je trouve que ça apporte un certain cachet au livre, c’est l’une des premières choses que j’ai vu en ayant le livre entre les mains.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture est suffisamment explicite et si j’en dis plus, je raconte vraiment tout, déjà qu’il n’y a pas beaucoup à lire puisque la partie narrative est très courte. Le texte est présent qu’une page sur deux et ne fait qu’en moyenne que 3-4 lignes, donc c’est pour ça que ça se lit très vite et ne prend que 5 minutes, le plus « long » c’est que l’on s’attarde davantage sur l’image.

C’est un livre qui parle d’amitié, d’entraide et pour trouver une petite morale à l’histoire, c’est qu’on montre ici que même deux êtres différents, qui sont vus comme des « ennemis » peuvent très bien s’entendre, être des amis et collaborer ensemble, comme ici pour créer un livre qui allie texte et image.

Etant donné la longueur du texte, on ne peut pas dire que ça soit un élément indispensable pour la compréhension de ce livre. Les illustrations se suffisent à elle-même, on peut très bien suivre l’histoire, même si évidemment la partie écrite ajoute un petit plus. Mais je pense qu’un enfant ne sachant pas lire, pourrait tout de même comprendre ou imaginer rien qu’avec les images ce qui nous est conté ici.

Pour la plupart des pages, le livre est organisé de cette manière : à gauche le texte sur un fond blanc et à droite l’illustration qui correspond au texte. Les couleurs sont chaleureuses, les teintes dominantes, que l’on peut d’ores et déjà remarquer sur la première de couverture sont le rouge, le blanc et le jaune, sans compter le noir qui représente les deux animaux, ou la nuit, mais qui n’est jamais totale parce que la neige (qui est un peu jaunâtre) reste claire, ce qui crée un contraste.

J'aime beaucoup le graphisme des illustrations, la couverture m’a attiré, je dois l’avouer, sans compter évidemment le sujet, la création d’un livre à 4 pattes (ou 8 si l’on compte l’intégralité) ne peut qu’être intéressant. On se focalise donc sur l’aspect créateur, du côté des auteurs pour ce livre. Après pour le dessin, tout est question de goût, à voir si la couverture évoque quelque chose ou pas.

En bref, c’est un bel album qui m’a bien plu. Une belle petite histoire avec des illustrations sympathiques et chaleureuses. A partir de 4-5 ans.

En partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot