Les Serpents du Muséum de Sophie Humann

Quatrième de couverture

Paris, 1875, Juliette passe les vacances d'été chez son oncle, gardien en chef du Muséum d'histoire naturelle. La jeune fille s'émerveille devant les plantes rares, les pierres précieuses, la multitude d'animaux sauvages, et surtout, le nouveau pavillon des reptiles. Jusqu'au jour où elle se retrouve nez à nez avec un terrifiant serpent sorti de sa vitrine ! Quelqu'un l'a ouverte, laissant un deuxième serpent s'échapper... mais qui ? En menant l'enquête au cœur du Muséum, Juliette n'est pas au bout de ses surprises...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Flammarion de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien aimé.

Sophie Humann nous livre ici une histoire bien sympathique et agréable à lire. Juliette est une jeune fille assez vive, qui va passer quelques jours en vacances chez son oncle, gardien en chef du Muséum d’histoire naturelle. Mais à peine la jeune fille fait un petit tour dans le musée, qu’elle se retrouve face à un serpent qui s’est échappé de la vitrine dans lequel il était exposé ! Un peu plus tard, on se rend compte de la disparition d’un autre serpent qu’il faut vite retrouver sans quoi le musée court à la catastrophe. L’enquête est ouverte et Juliette n’est pas au bout de ses surprises…

L’histoire est bonne et bien menée. C’est frais, léger et assez mignon, parfait pour une petite lecture détente et adaptée pour un lectorat jeune (dès 10-11 ans). Le livre est assez court (125 pages en poche), donc il n’y a pas de longueurs, pas de perte de temps, ça file droit, ce qui est assez appréciable et aussi préférable étant donné la longueur. On voit où l’auteur nous emmène, tout en nous laissant suffisamment de surprises et des révélations pour donner plus d’intérêt au livre. J’ai vraiment passé un bon moment en lisant ce livre, le contenu est suffisant, surtout au vu du public visé. L’essentiel est là, même s’il est vrai qu’un peu plus d’investigation de la part de Juliette ne m’aurait pas déplu, mais ça n’est qu’un détail.

Juliette est une jeune fille qui sait ce qu’elle veut, ou plutôt ce qu’elle ne veut pas, comme retourner à l’école, ce qui cause des soucis à son père. Mais avec l’éloignement et l’aventure à laquelle elle va prendre part un peu malgré elle, sa vision des choses risques de changer et de la faire grandir et évoluer. Elle n’a pas froid aux yeux et est décidé à comprendre ce qui a bien pu se passer dans le pavillon des reptiles, même si ses théories peuvent être difficiles à prouver.

En bref, un petit livre mignon et sympathique qui nous plonge au cœur du musée d’histoire naturelle aux côtés d’une jeune fille qui n’a pas froid aux yeux et qui est attachante. Si vous aimez les livres jeunesse, avec une histoire d’investigation, n’hésitez pas à le lire.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé