Bird de Crystal Chan

Quatrième de couverture

Jewel, métisse à moitié jamaïcaine, un quart blanche et un quart mexicaine, est née le jour même de la mort de son frère. La famille, endeuillée par la tragédie, est isolée par les médisances de la population depuis l’accident tragique de John : le petit garçon est tombé de la falaise d’où il voulait s’envoler. Les parents et le grand-père de l’adolescente ne lui prêtent aucune attention : ils semblent figés pour toujours dans leur chagrin, sans jamais parler avec elle de ce qu’il s’est passé. C’est dans la nature, au bord de la falaise où elle se rend en secret, que Jewel trouve un peu de réconfort. Et c’est au sommet d’un arbre qu’elle rencontre John, le neveu d’un voisin, lui-même passionné d’astronomie. La jeune fille, si solitaire jusqu’alors, parviendra-t-elle à s’ouvrir à cette amitié ? Pourquoi sa mère réagit-elle avec tant de chaleur au nouveau venu ? Grandpa semble, lui, terrorisé et tente à tout prix de le chasser.
Mais qui est ce John, au juste ?...

Mon avis

J’ai lu ce livre sous les conseils de mes collègues à la librairie et je dois dire que j’ai bien fait de les écouter sans quoi je serai sûrement passée à côté de cette histoire qui est très touchante. Pour ma part, ce n’est pas un coup de cœur, il m’a manqué un petit quelque chose pour que ce le soit mais je reconnais néanmoins que c’est un très bon livre.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit. L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et très fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire et les faits arrivant assez vite, on sait aussi à quoi s’en tenir.

On suit Jewel, cette jeune adolescente de 12 ans, qui vit dans une famille assez hors norme, entre les superstitions et le fantôme de Bird qui « hante » encore ses parents, Jewel ne sait pas quelle place est la sienne. Les non dits sont monnaie courante de sorte que cela pèse sur ses épaules sans qu’elle n’en sache la vraie raison.

Ce livre est essentiellement dans l’émotion. Il y a une grande sensibilité, c’est vraiment très bien écrit et beau à lire. Le fait que ce soit à la première personne aide grandement, je préfère de loin ce type de narration et étant donné la nature de ce texte, il n’aurait pas pu en être autrement. La 3e personne, même en interne, aurait été trop impersonnelle, ici cela a plus d’impact et l’on est dans la tête et le corps de Jewel ce qui nous met au plus près de ses émotions. Grâce à cela, nous sommes en mesure de saisir ce qu’elle ressent dans cette étrange famille.

Durant la lecture, on se demande bien quel est le secret qui pèse sur cette famille, car certes la mort de Bird est au centre de tout mais on se doute que cela cache quelque chose d’autre. Et il faut attendre un bon moment avant d’en avoir la révélation. Je dois dire que je ne m’attendais pas tout à fait à ça, j’imaginais quelque chose de « pire ». Bon, d’un côté tant mieux mais de l’autre, ça aurait eu un impact plus fort.

Les personnages sont vraiment intéressants et évolue au fur et à mesure de l’histoire. Jewel est une jeune fille effacée qui ne sait donc pas quelle est sa vraie place. Elle a des rêves, des envies mais à cause de la mort de son frère, elle n’est que l’ombre d’elle-même et ne se pose pas plus de questions que ça, pour être une fille parfaite. Mais avec l’arrivée de John, tout cela va être mis à mal, elle va finir par s’ouvrir à lui et comprendre certaine chose sur la vie. Leurs échanges sont très intéressants à suivre et touchants.

Pour ce qui est de John, son identité, je m’attendais à autre chose mais étant donné le livre, ça n’est pas si étonnant que ça. Je dois dire qu’il peut décevoir parfois, par rapport aux événements et à d’autres, il est vraiment super car il permet à Jewel de s’ouvrir et devenir un peu plus elle-même, sans avoir besoin de se cacher. Il permet de la faire évoluer donc on ne peut que l’aimer pour ça.

Quant à la famille, parfois j’ai eu le cœur serré en voyant les relations qu’ils entretiennent avec Jewel. A cause des non-dits, c’est compliqué et déchirant. La fin est des plus émouvantes.

En bref, voici un livre très touchant où tout est dans l’émotion, à voir si vous êtes sensibles à ce qui se passe. L’histoire est centrée sur les secrets de famille et les conséquences que cela peut avoir lorsque les membres ne communiquent pas entre eux et ne cherchent plus à se comprendre. Une très belle histoire que je vous invite à découvrir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)