Les nuits de Ceylan de Rosemary Rogers


Quatrième de couverture

Elevée sur l’île de Ceylan, où l’air tropical embaume les épices et les parfums d’orchidée, Alexa a toujours su que, pour se sentir vivante, il fallait être libre. Et non courir les bons partis dans les bals, comme le voudrait sa tante. Aux badinages des gens du monde, aux prétendants insipides, au destin d’épouse soumise, Alexa oppose une résistance farouche. Toute lady qu’elle soit, elle compte bien prendre son destin en main, s’instruire et, plus tard, aider son père à la plantation de café qui appartient à leur famille. Mais lorsque celui-ci lui révèle le mystère qui pèse sur sa naissance, toutes les certitudes d’Alexa s’effondrent. Soudain, une seule question importe : qui est-elle vraiment ?
La réponse, elle va devoir aller la chercher bien loin de chez elle. Sous le soleil de Rome, dans les palais napolitains ou dans le Londres de l’Angleterre victorienne, Alexa n’aura désormais de cesse de suivre la piste de ses origines. En prenant garde de ne pas se perdre dans les bras de Nicholas Dameron, un vicomte orgueilleux et terriblement séduisant qui, depuis la première nuit où il lui a dérobé un baiser sous la lune de Ceylan, ne cesse étrangement de croiser son chemin…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Mosaïc de m’avoir permis de lire ce livre qui je dois dire me laisse un sentiment assez mitigé. En fait, je ne sais pas trop quoi penser de ce livre, il y a de bonnes choses, qui m’ont assez surprise et plu et d’autres éléments qui m’ont un peu déçu.

L’écriture est fluide et agréable à lire de sorte que l’on rentre assez facilement dans l’histoire. Il s’agit d’un beau pavé de 600 pages donc il n’a pas été lu très rapidement. Je ne ferai pas de résumé de l’histoire car elle est suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit. Tout ce qu’il faut savoir c’est qu’elle va rencontrer ce fameux Nicholas sans savoir qui il est réellement et qu’à partir de là, sa vie va s’en retrouver quelque peu changer car elle ne va cesser de penser à lui, tout en se « battant » pour rester une femme libre et découvrir les mystères de sa naissance.

Une fois n’est pas coutume, je ne relis jamais les 4e de couverture avant lecture, la seule chose dont je me souvenais était que c’était une romance historique, j’ai donc été surprise de la tournure de l’histoire autour de sa naissance. Mais c’était annoncé dans la 4e de couverture donc en soi rien de surprenant mais c’était vraiment intéressant de voir toutes ces révélations et quel impact cela va avoir sur la jeune femme âgée à peine de 18 ans. Je dois avouer qu’Alexa nous amène sur des chemins bien étrange, il lui arrive toute sorte de choses qui vont la brider, elle qui voulait être libre, mais elle saura d’une manière ou d’une autre s’affranchir de tout cela, souvent grâce à l’aide de personnes bienveillantes… J’ai aussi bien aimé le fait que l’histoire soit telle une boucle, que l’on revienne presque à notre point de départ, cela forme un cycle tout en ayant suivi l’évolution dans les différents personnages. C’était une bonne idée.

Mais cette histoire est également une romance et je pensais que c’était le principal sujet du livre, alors que ça n’est pas tout à fait le cas. Je suis un peu déçue de cette romance car ce n’était pas du tout ce que j’imaginais. J’adore quand les personnages se cherchent, jouent au chat et à la souris alors j’ai eu plus que ma part ici mais j’ai trouvé qu’au bout d’un moment ça tournait un peu en rond et le plus grand regret est que je n’ai pas ressenti grand-chose pour eux. Il n’y a pas eu d’alchimie particulière, je n’ai pas été trop concernée par leur histoire qui, il faut l’avouer, est des plus compliquées et quand les personnages sont tous les deux bornés, ça n’arrange pas les choses. Mais au moins c’est ce qui fait tout l’intérêt de ce genre d’histoire, c’est ce que je préfère, mais ça n’a pas totalement fonctionné pour moi. C’est dommage parce qu’il y avait matière et quand on voit tout ce qui arrive à Alexa, voir jusqu’où elle est prête à aller, etc. c’était vraiment intéressant et rafraichissant, surtout quand on sait que l’histoire se passe au XIXe siècle. La femme a donc une position de soumise envers les hommes, etc. et là ce n’est pas du tout le cas.

Mais je n’ai pas totalement adhéré à leur histoire, pas crue, pas ressentie, pas vécue. Il m’a manqué quelque chose, cette vraie alchimie et je pense que c’est surtout dû au fait de leur rencontre qui pour le coup m’a laissé pantoise. Si j’avais été à la place d’Alexa, ça ne se serait pas passé comme ça (c’est la jeune vierge effarouchée) et je doute qu’une romance soit vraiment envisageable dans de telle condition et je pense que c’est pour ça que tout au long du texte, j’étais un peu en dehors de tout ça. On ne ressent pas totalement la passion, l’amour, etc. on voit certaines actions mais au final souvent c’est du vent (ou ce qu’on veut nous faire croire). Quant à la fin, là où tout finit par changer, je n’y ai pas vraiment cru non plus, j’ai l’impression d’avoir manqué un épisode et je trouve ça aussi dommage.

Pourtant il y a de bonnes idées, au final ce livre n’est pas tant une romance qu’une saga familiale. C’est ce qui domine le plus et je dois avouer que j’ai trouvé ça intéressant. De voir cette Alexa rebelle et fière changer de vie pour garder son indépendance quoi qu’il arrive et on ne peut que l’admirer pour ça, surtout à cette époque. Des découvertes sur sa famille vont la pousser à aller chercher toujours un peu plus de réponses, à chercher à « reprendre » ce qui lui appartient, etc. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais je dois avouer que toute cette partie là, toutes ces manigances, ces apprentissages et cette élévation m’a beaucoup plu. Ce qui est le plus décevant au final c’est surtout la romance qui ne m’a pas tellement touché alors qu’elle aurait pu être intéressante et qui reste tout de même au cœur de cette histoire car Nicholas, même quand il est absent reste très présent dans l’esprit d’Alexa et il la poursuit telle une ombre ou un fantôme.

Donc ne vous attendez pas à une romance pure et dure où tout tourne autour du couple, certes, c’est en filigrane et elle a son importance mais ce n’est pas forcément ce qui est mis en avant. En soi, ça n’aurait pas été dérangeant mais comme elle est présente j’aurai aimé ressentir plus de choses, ressentir cette alchimie entre les deux personnages pour mieux les comprendre et les cerner dans leur démarche respective.

Alexa est une femme forte, déterminée et libre, cette notion de liberté est vraiment importante pour elle et pourtant dans cette société où la femme n’a pas son mot à dire, elle va être entravée sans l’être vraiment. C’est un personnage intéressant que j’ai plutôt bien apprécié dans l’ensemble même si on peut se demander pourquoi elle fait une telle fixation sur Nicholas quand on voit la manière dont il la traite le peu de fois où elle le voit. C’est une relation ambiguë dans le rapport amour / haine parfois, et entre les deux il n’y a qu’un pas.

En bref, une histoire intéressante avec de bons éléments mais il est vrai que la partie romance m’a quelque peu déçue parce que j’étais un peu trop en dehors, ne ressentant pas totalement l’alchimie entre les deux personnages qui pourtant semblent s’attirer comme des aimants quoi qu’il fasse. La fin paraît précipitée par rapport au reste de l’histoire qui semble à certains moments s’étirer en longueur. Je ne vais pas dire que je n’ai pas aimé ce livre parce que j’avais tout de même envie de savoir où tout cela allait nous amener mais je n’ai pas adhérer autant que je le voulais. A vous de vous faire votre propre avis dessus.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sauvage de Johan Heliot (Lena Wilder 1)

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)