Le ciel nous appartient de Katherine Rundell

Quatrième de couverture

Tout le monde pense de Sophie qu'elle est orpheline. La jeune Anglaise demeure cependant persuadée que sa mère n'a pas sombré avec le navire qui la laissa, à l'âge d'un an, flottant dans un étui à violoncelle au beau milieu de la Manche.
Alors, lorsque les services d'Aide à l'enfance menacent Charles Maxim; son tuteur, érudit farfelu aux méthodes d'éducation fantasques, de lui reprendre la garde de Sophie, celle-ci décide de poursuivre ses rêves et part pour Paris avec lui sur les traces de la disparue...
Une cavale menée sous le signe de l'espoir, qui conduira la fuyarde sur les toits de la ville-lumière, en compagnie du sauvage Matteo et de sa bande de danseurs du ciel.

Mon avis

Voici un roman très sympathique que je vous invite vivement à découvrir.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour comprendre les tenants et les aboutissants. Par ailleurs, j’avoue ne pas avoir lu la 4e de couverture avant lecture (je ne le fais jamais d’ailleurs) mais là, je n’ai vraiment pas cherché à savoir de quoi cela parlait. J’avais eu ce livre lors de ma journée dans les locaux de Gallimard dans le cadre de mon stage en librairie.

Bref, comme quoi, les bonnes surprises viennent quand on ne s’y attend pas, si je ne l’avais pas eu et si je n’avais pas été obligée de le lire dans le cadre de mon travail, peut-être qu’il serait resté plus longtemps dans ma PAL. Grave erreur…

Je me suis totalement laissée emportée par cette histoire qui est vraiment belle et pleine d’espoir. C’est un univers très doux et poétique qui nous invite à rêver et espérer. Sophie sent que sa mère est vivante et elle est prête à tout pour la retrouver, même si cela paraît improbable… mais pas impossible « Quasiment impossible signifie que c’est encore possible » comme le fait remarquer Sophie à son tuteur Charles Maxim.

C’est ainsi qu’elle part pour Paris en compagnie de son tuteur et qu’elle va aussi faire la connaissance de Mattéo, ce gamin des rues qui va lui montrer un autre univers. Je vous laisse découvrir lequel. L’écriture est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans cette drôle d’aventure et les pages défilent sans qu’on ne s’en rende compte. Il m’a fait moins de 2 jours, c’est pour dire à quel point c’est prenant.

Le titre du livre Le ciel nous appartient est très bien choisi et rend compte de toute la poétique de l’histoire mais aussi certains faits. Je reste délibérément vague pour ne pas spoiler parce que ce livre mérite vraiment d’être lu.

Les personnages sont intéressants et attachants, que ce soit Charles Maxim, cet érudit et amoureux des livres qui est prêt à prendre en charge un bébé alors qu’il n’y connaît rien. Il lui enseigne tout ce qu’il y a à savoir et lui transmet son amour des livres mais cela n’est pas suffisant car Sophie ne semble pas être une vraie lady au goût de certaines personnes, raison pour laquelle on veut lui retirer la garde alors qu’elle est adolescente. Sophie n’est pas un garçon manquée mais pas totalement une lady qui doit bien se tenir, mettre des robes, etc. et cela dérange. Mais elle est entière et sait ce qu’elle veut. Elle va au bout de ses convictions, ce qui lui semble juste même si parfois elle peut se mettre en danger sans vraiment s’en rendre compte. Mais cela fait tout son charme. Quant à Matteo, il a la vie dure, mais semble tout de même heureux car il possède une chose assez unique…

En bref, une très belle histoire qui nous fera voyager, et garder espoir, tout comme la puissance de l’amour, quelle qu’en soit sa forme. Des personnages attachants qui ne vous laisseront pas indifférent. Le ciel nous appartient est un roman à découvrir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 3]