Pour toujours... de Cyril Bonin (Amorostasia 2)

Quatrième de couverture

Ne cherchez plus l’amour, vous risqueriez de le trouver !
Trois ans ont passé depuis qu’Olga et Kiran se sont figés, victimes de l’amorostasie. Dans un monde bouleversé par l’épidémie, ils vont être à nouveau plongés au cœur de la tourmente…
À Paris, de nos jours. Trois ans ont passé depuis l’apparition de l’Amorostasie. Le Laboratoire d’Innovations Thérapeutiques a été spécialement chargé de la recherche sur l’Amorostasie. Alors que l’épidémie est devenue mondiale, tous les laboratoires du monde se battent pour trouver le remède qui fera revenir à la vie les victimes figées par la maladie. Or, le laboratoire a obtenu un certains nombres de résultats encourageants. Il s’agit maintenant de tester le vaccin sur un « cobaye » consentant… et un prisonnier sans famille semble le sujet idéal : c’est Kiran, le voleur qui s’est figé avec Olga Politoff, qui est choisi ! Mais l’expérience tourne court et Kiran tombe dans un coma profond.

À quelques centaines de kilomètres de là, dans sa chambre d’enfant, Olga se réveille brusquement dans la maison de ses parents. À peine réveillée, elle ne souhaite qu’une chose : retrouver son amoureux pour se figer avec lui à nouveau. Hélas, Olga va découvrir que le monde, en trois ans, a bien changé… et son statut de première « réveillée » de la maladie va attirer toutes les convoitises…

Mon avis

Etant donné la fin du premier tome, je ne pouvais que lire cette suite. D’ailleurs j’ai appris qu’à l’origine, il ne devait pas y avoir de suite. Comment l’auteur pouvait-il nous laisser en plan sur cette fin trèèèès ouverte et trèèèèès frustrante ? Merci d’avoir poursuivi parce que je crois que je lui en aurai énormément voulu s’il ne l’avait pas fait. J’espère également qu’il va continuer sur sa lancée parce que la fin de ce deuxième tome est tout aussi ouverte, un chouïa moins, mais tout de même. Je veux un troisième tome !

Voilà, c’est dit.

Ce 2e tome est tout aussi sympathique que le premier si ce n’est plus. En tout cas, j’ai pris beaucoup de plaisir à me replonger dans cette BD, même si le moment était trop court (c’est le problème des BD). Olga et Kiran se sont retrouvés figés à cause de l’amorostasie mais 3 ans plus tard, suite à toute sorte de test effectué sur Kiran pour trouver un remède, Olga se réveille et est prête à tout pour le retrouver et revivre ce moment.

L’intrigue est bonne et bien menée. C’est haletant et à chaque instant on se demande ce qui va se passer, si Olga va parvenir à retrouver Kiran. Tout comme elle, on apprend ce qui s’est passé ces 3 dernières années et le phénomène n’a fait que prendre de l’ampleur. A cause de cela, des mesures et décisions ont été prises entravant la liberté des gens. Mais certaines personnes se rebellent contre ces dernières et vont faire entendre leur voix, d’une manière ou d’une autre.

La fin de ce 2e tome est tout aussi frustrante que le premier, nous laissant sur une fin ouverte avec plein de questions en tête. On apprend beaucoup de choses sur cette maladie, nous constatons une certaine évolution aussi. Je veux vraiment un 3e tome pour savoir ce qui va se passer ensuite parce que nous laisser de cette manière, c’est injuste. Cela peut faire une fin mais nan… il faut aller plus loin donc j’espère vraiment que ce ne soit pas le dernier.

En bref, un 2e tome tout aussi prenant que le 1er, l’histoire est vraiment bonne, l’auteur a su créer une suite intéressante, sans être pour autant redondante avec le premier en allant toujours plus loin. Une série originale qui mérite d’être lue !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé