De drôles d'ours !

Voici quelques albums que j'ai pu lire à mon travail mais qui je pense ne nécessite pas que j’en fasse une chronique à proprement parlé dans un billet en particulier. En effet, je n'ai pas grand chose à dire dessus, donc je n’en vois pas l’utilité si ce n’est que pour écrire quelques lignes.

Mais je trouve cela dommage de ne pas en parler alors qu'ils sont plutôt sympathiques. C'est pourquoi j'ai décidé de les regrouper de ce même article et de donner un mini avis sur chacun d’eux. 


                                                                                                                                                                                                                    

Tout là-haut de Morgane de Cadier et Florian Pigé

Quatrième de couverture

Au-dessus de la banquise, des montgolfières glissent dans les airs. Des quoi ? Les ours blancs, engourdis, observent ces drôles de bêtes colorées. Ils tentent d’en attraper une… pour savoir ! A force de volonté, d’ingéniosité et d’acrobaties, ils y parviennent enfin. C’est peu dire que le navigateur est surpris et agacé. Mais comment résister à l’envie d’inviter ces curieux à partir explorer le monde en ballon avec lui ?

Mon avis

Tout là-haut est un livre magnifique qui montre un apprentissage. Un groupe d’ours blanc voit une étrange chose dans le ciel, se demandant ce que cela peut-être. Si bien que tous ensemble vont tenter le de poursuivre, de s’entraider pour faire descendre cette drôle de forme dans le ciel et découvrir ainsi la montgolfière d’un homme déçu d’être redescendu.

Lorsque les ours vont lui expliquer leur volonté de savoir ce que c’est et de découvrir le monde, l’homme va leur trouver une solution simple mais efficace.

Tout là-haut est une belle histoire que j’ai apprécié découvrir. Le dessin est très beau, je le trouve très doux, comme si on était sur un nuage (c’est presque le cas de le dire). On se laisse totalement emporter par cette jolie histoire qui montre l’envie de grandir et de voir le monde.

A partir de 3 ans. 


                                                                                                                                                                                                                    

Gros câlin de Nicholas Oldland


Quatrième de couverture

L'histoire irrésistible d'un ours qui ne peut pas s'empêcher de faire des câlins ! Il était une fois un ours plein d'amour et de joie. Chaque fois qu'il croisait un être vivant, il lui faisait un câlin. L'ours passait ses journées à se promener dans la forêt, rencontrant de nouveaux amis, toujours un peu éberlués de se retrouver dans ses bras. Mais voici qu'un jour, il aperçoit un homme portant une hache de bûcheron. Et subitement, l'ours n'a plus la moindre envie de partager sa tendresse... Mettant en scène des personnages irrésistibles, la fable joyeuse de Nicholas Oldland nous montre le merveilleux pouvoir du câlin.

Mon avis

Gros câlin est un album plein de tendresse qui ne pourra que nous donner le sourire. Elle raconte l’histoire d’un ours qui ne peut pas s’empêcher de faire des câlins à tout le monde alors le jour où il voit un bûcheron couper un de ses arbres chéris, il ne lui reste plus qu’une seule solution pour que tout cela s’arrête, faire ce qu’il sait faire de mieux… des câlins.

Un album drôle et touchant qui prône l’amour des autres, de la nature et que le pouvoir du câlin est très fort !

A partir de 3 ans.

                                                                                                                                                                                                                    

Les rameurs de Nicholas Oldland

Quatrième de couverture

C’est l’histoire d’un ours, d’un élan et d’un castor qui sont les meilleurs amis du monde. Ce qui ne les empêche pas de se disputer souvent... Un jour, ils décident de faire du canoë. L’élan veut s’installer à l’arrière. L’ours et le castor aussi. L’ours veut pagayer du côté gauche – l’élan et le castor aussi. Tous trois ont également une idée très différente sur la manière de franchir un barrage de castors. Aussi, lorsque les trois équipiers se retrouvent engagés dans le cours tumultueux d’un torrent, la question est : sauront-ils cesser de se quereller pour s’accorder sur un plan de sauvetage ? Mettant en scène trois personnages irrésistibles, cette fable drôle et moderne de Nicholas Oldland souligne l’importance du travail en équipe – ou comment éviter qu’une amitié forte ne prenne l’eau !

Mon avis

Les rameurs est la « suite » de Gros câlin dans le sens où l’on retrouve le même ours mais cette fois-ci en compagnie de ses amis castor et élan avec qui il va partir en bateau. Sauf que leur voyage va s’avérer plus difficile que prévu lorsque chacun veut faire ce qu’il veut sans se préoccuper des autres. Les trois amis vont devoir faire des concessions et trouver une solution pour que ce voyage en mer soit plus agréable pour tous et que les amis passent un très bon moment ensemble.

Un album qui prône l’amitié, la concession et le travail d’équipe pour que cette amitié puisse survivre et que chacun puisse y trouver son compte. Une jolie histoire que j’ai bien appréciée, même si elle m’aura fait moins sourire que le premier, elle reste très bonne, je vous invite à la découvrir.

A partir de 3 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé