La sorcière de Prince Island de Kendall Kulper

Quatrième de couverture

Avery Roe n’a qu’un seul désir : devenir, après sa grand-mère qui l’a élevée, la prochaine Sorcière de Prince Island, dont le rôle est de protéger les marins. Mais sa mère a choisi pour elle un tout autre destin. Elle l’arrache à sa grand-mère avant qu’elle apprenne le secret des femmes de la famille. Prise au piège de sa mère, Avery ne peut plus utiliser sa magie. Il lui reste tout juste la capacité de deviner, en rêve, ce que l’avenir lui réserve. Des années durant, Avery cherchera à libérer la magie qui sommeille en elle. À seize ans, elle y est plus résolue que jamais. Parce que les habitants ont besoin de sa protection. Parce qu’elle aime Taneh, un séduisant harponneur aux étranges tatouages. Parce que, dans un rêve, elle a vu son propre meurtre. Or, nul ne peut supprimer la Sorcière de l’île de Prince Island…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Hachette de m’avoir permis de lire ce livre qui aurait pu être intéressant mais qui au final me laisse un sentiment assez mitigé, qui tend vers le négatif, mais je n’ai pas non plus détesté comme certains.

Lorsque j’ai vu les premiers avis de ce livre, qui étaient plutôt négatif, j’ai eu peur de le lire, raison pour laquelle il a un peu traîné. De quoi refroidir mes ardeurs, moi qui cherchais pourtant un super livre de magie / sorcière, dont je suis friande (pour ceux qui l’ignoraient). Mais je dois dire que je m’attendais à pire, raison pour laquelle mon avis est davantage mitigé que totalement négatif, mais ce n’est pas non plus extraordinaire, il faut le dire. Ce livre souffre de plusieurs problèmes.

C’est dommage alors même que le début de l’histoire parfait bien. Le livre se lisait aisément, facilité par une écriture assez simple mais efficace, je suis rentrée assez facilement dans cet univers. J’étais intéressée par cette magie (tu m’étonnes, comme je l’ai dit, je suis une adepte, depuis un certaine Harry Potter…), cette famille de sorcières qui sont là pour faire prospérer l’île et cela depuis des siècles, le don se transmettant de génération en génération et de mère en fille. D’ailleurs, à ce propos, le fait que toutes les sorcières aient un don en particulier est intéressant, comme celui d’Avery, celui d’interpréter les rêves, qui est le point de départ de sa « chute » puisqu’elle va prédire sa propre mort. Afin de changer son destin, elle désire avoir accès aux secrets de sa famille afin de devenir la future sorcière dont elle rêvait, sauf qu’évidemment, tout ne va pas se passer comme prévu.

De plus, tout au long de l’histoire, Avery se demande comment elle peut débloquer ses pouvoirs pour devenir enfin LA sorcière tant espérée sans jamais le savoir…Jusqu’au moment où la révélation tombe et là… Déception. J’avoue que je ne m’attendais pas à ça, ce n’est pas du tout ma conception de la magie qui est à l’extrême opposée, je dois l’avouer. Du coup, quand je me rends compte de ce que ça implique, etc. j’ai levé les yeux au ciel, je n’ai pas vraiment trouvé ça crédible, je suis tombée de haut. Tout ça pour en arriver là ? Du coup ces révélations en impliquent d’autre sur des personnages, etc. et bon, je l’avoue, je n’y ai pas tellement cru, c’était trop gros pour moi ce revirement de situation.

L’autre problème de cette histoire est Avery, elle-même. Il s’agit d’une adolescente avec ses travers. Elle se pense au centre de l’univers, elle pleurniche peut-être un peu trop et n’agit pas assez, reproche qu’on va d’ailleurs lui faire et elle va aller chouiner quand on va lui tourner le dos. C’est vrai que c’est agaçant, mais ça reste une ado, mais bon, il faut le dire, on n’a pas vraiment envie de lire ce genre de choses, on s’attend à une héroïne un temps soi peu efficace, même si elle peut avoir des fragilités, ce n’est pas Wonder Woman non plus mais qui ait un peu de bagou, là ce n’était pas le cas.

Ensuite, il y a la romance, je n’y ai pas vraiment crue. Je ne me suis pas spécialement sentie investie, je la suivais, trop en retrait pour que ça ait un quelconque impact sur moi, car au vu des circonstances, il est vrai qu’elle est compliquée et qu’il va y avoir de nombreux obstacles. Etant donné l’évolution du couple, je l’avoue, cela ne m’a fait ni chaud ni froid, ce qui est plutôt problématique. Et pourtant le personnage de Taneh pouvait être intéressant et nous emporter dans un autre univers, je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler, mais j’ai trouvé dommage que ce soit si vite éluder et qu’au final, ça ne serve pas à grand-chose.

En bref, La sorcière de Prince Island n’est pas une lecture extraordinaire. Contrairement à d’autre, cela ne m’a pas trop gêné de le lire, j’ai été plutôt rapide, je voulais en savoir plus parce qu’il y a tout de même des choses intéressantes mais j’ai été déçue de voir la manière dont la magie était utilisée par l’auteur. Les personnages ne m’ont pas vraiment plu, j’étais en dehors de leur histoire et leur amour, l’héroïne est un peu casse pied, pas du genre à nous emporter dans sa vie. C’est dommage parce qu’il y avait un bon fond, le début était plutôt entraînant mais très rapidement ça s’essouffle et devient moins intéressant. Pas une lecture qui me laissera un souvenir impérissable…

Commentaires

  1. Il me faisait bien envie... Il sommeille dans ma PAL du coup, avec les avis mitigé et certains peu reluisant, je me questionne un peu sur cette future lecture. Je ne suis pas encore décidé !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)