Histoire de poireaux, de vélos, d’amour et autres phénomènes… de Marzena Sowa et Aude Soleilhac

Quatrième de couverture

C'est l'histoire de Vincent, 11 ans qui adore accompagner ses parents sur le marché, davantage pour y retrouver ses copains que pour vendre des poireaux. C'est l'histoire de son amour secret pour la fille du fleuriste, Marie, à qui il rêve d'offrir une pomme de terre en forme de cœur. C'est l'histoire de balades à vélo, celles qu'il aimerait tant faire avec sa bien-aimée, encore faudrait-il qu'il possède une bicyclette. Sans oublier Andréa, son rival italien. Madame Yola et sa cantine ambulante, les clients pittoresques qui déambulent dans les allées du marché... Dans cette ambiance simple et chaleureuse des étals, toutes ces histoires de poireaux, de vélos, d'amour et d'autres phénomènes se mélangent pour créer un tableau tendre et nostalgique de l'enfance.


Mon avis

Voici une BD toute mignonne qui m’a bien plu. Histoire de poireaux, de vélos, d’amour et autres phénomènes… met en scène plusieurs familles qui sont tous marchands sur un marché dont celle de Vincent, 11 ans qui aime bien les accompagner. Là-bas il retrouve ses amis et aussi la fille du fleuriste, Marie, dont il est amoureux.

source image
L’histoire tourne essentiellement autour de cette petite romance, savoir de quelle manière il peut l’aborder, quoi lui offrir pour se rapprocher d’elle. Mais cela s’avère plus compliqué que prévu puisqu’il ne peut pas lui offrir de fleurs à celle qui en est entourée toute la journée, ni des poireaux, ce que ses parents vendent. Et difficile d’aller la voir et de passer du temps seul avec elle quand on n’a pas de vélo. Autant de problème que doit surmonter Vincent mais c’est sans compter André, son rival italien qui lui met des bâtons dans les roues…

C’est une jolie histoire qui permet de mettre en avant les premiers émois amoureux. C’est le sujet principal même si on en voit d’autre, comme le fait de préférer aller chez un petit commerçant, même si plus cher pour les faire vivre et avoir de la qualité que d’aller en grande surface où cela sera moins cher mais aussi moins bon. Petit débat qui a lieu avec le père de Vincent sur son stand.

Les illustrations sont plutôt sympathiques avec un trait qui paraît ancien, notamment dans les couleurs qui font beaucoup plus pâles que ce que l’on peut trouver aujourd’hui (comme par exemple avec Les Légendaires) qui donne l’impression d’être dans un souvenir d’enfance lointain.

En bref, Histoire de poireaux, de vélos, d’amour et autres phénomènes… est une jolie histoire que je vous invite à découvrir parce qu’elle est mignonne. Elle permet de montrer les premiers émois amoureux, mais aussi de découvrir la vie des agriculteurs et autres marchands que l’on peut trouver sur la place du marché.

A partir de 10 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé