Passé à vif de Lisa Jackson


Quatrième de couverture

En compagnie de Jon, son fils de quinze ans, Kate Summers mène une vie paisible à Hopewell, une petite ville de l’Oregon recouverte comme chaque année d’un manteau de neige. Une vie paisible en apparence seulement... car elle reste hantée par la peur : et si, un jour, quelqu’un venait lui réclamer cet enfant qui n’est pas le sien et qui ignore le secret de sa naissance ? D’autant que Jon lui a récemment confié faire des cauchemars qui le terrorisent, dans lesquels un homme qui prétend être son père essaie de le tuer...
Aussi Kate est-elle envahie par la terreur quand elle s’aperçoit que l’inconnu qui vient d’emménager dans la maison voisine de la sienne essaie par tous les moyens d’entrer en relation avec Jon... Qui est cet homme séduisant et mystérieux qui semble dissimuler de lourds secrets ?
Pourtant, ce que Kate ignore encore, c'est qu’elle et son fils sont déjà cernés par le mensonge et la trahison. Et surtout par des gens qui ne reculeront devant rien, pas même le meurtre, pour parvenir à leurs fins...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Mosaïc de m’avoir permis de lire ce livre.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. Dès le premier chapitre, nous savons que Jon n’est pas son fils et qu’elle doit à tout prix s’éloigner de Boston pour qu’on n’entende plus jamais parler de lui.

L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre assez facilement dans cette histoire, même si je dois dire que je n’ai pas avancé très vite dû à une fatigue et au fait que le livre soit assez épais (plus de 500 pages). Mais on se laisse emporter par cette histoire dont on ne mesure pas l’ampleur des problèmes tant que l’on n’a pas découvert le vrai visage de la famille Sullivan…

L’intrigue dans l’ensemble est bonne et bien menée, j’ai bien apprécié cette histoire. La narration étant à la troisième personne, cela nous permet de suivre différents groupes de personnages, à savoir Kate et son fils Jon, Deagan, le fameux voisin qui débarque près de chez elle mais aussi la famille Sullivan dont est originaire Jon. Alors même si nous en savons plus que les personnages, du fait de tous les suivre, l’auteur arrive tout de même à garder un certain suspense. Étant donné la faculté de Jon, ses prédictions, nous savons que son père va débarquer, évidemment nous allons voir d’un mauvais œil certains personnages mais on est loin de se douter de toutes les manigances qui sont orchestrés dans l’ombre.

Plus l’on avance dans l’histoire et plus l’on se rend compte que la famille Sullivan est pourrie jusqu’à l’os. C’est horrible de voir jusqu’où ils sont prêts à aller pour se débarrasser de certains problèmes. Et s’il n’y avait que ça… par moment c’est vraiment glauque et on comprend pourquoi Deagan a coupé tout lien avec eux. Je ne pensais pas que l’auteur irait jusque là, et plus on en sait sur cette famille et plus l’on se dit qu’ils ont bien fait de laisser Jon à Kate, au moins il n’est pas comme eux…

Le seul reproche que je pourrai faire à ce livre est qu’il y a parfois quelques longueurs. Mais cela est dû au fait que l’on retourne parfois dans le passé pour apprendre certaines choses sur les personnages mais qui s’avèrent utiles pour la suite. Mais ces informations arrivent en bloc, par partie notamment en ce qui concerne Deagan. Après, je reconnais que c’est utile, pour avoir une autre version de l’histoire, d’un autre point de vue et se rendre compte de ce qu’être un Sullivan veut dire.

Dans l’ensemble les personnages sont sympathiques, que ce soit Kate, cette femme qui a « adopté » illégalement Jon mais qui l’aime comme son propre fils, comme s’il était sa chair. Elle a peur pour lui, surtout qu’il n’est pas comme les autres garçons de son âge. Jon est un adolescent particulier à cause d’un don qui lui complique la vie par bien des façons et le jeune homme se rebelle mais lorsqu’il va découvrir ses origines, la rébellion sera d’autant plus forte. Quant à Deagan, bien des secrets l’entourent et il aura bien des difficultés à s’en dépêtrer…

Evidemment, une petite romance s’installe dans l’histoire, je dois dire qu’elle est plutôt bien faite, peut-être un chouïa rapide mais bon, cela passe et reste cohérent et puis, il faut bien mettre un peu de gaité dans tout ça. Même si évidemment, avec les révélations sur l’identité de Deagan, de son fils, etc. cette belle idylle risque d’être compromise.

En bref, Passé à vif a été dans l’ensemble une bonne lecture, même si j’ai trouvé qu’il y avait parfois quelques longueurs. L’intrigue est bonne et l’auteur n’hésite pas à aller loin dans ses propos pour décrire cette famille chaotique. Quant aux personnages, ils sont plutôt sympathiques et attachants dans l’ensemble et on ne leur souhaite qu’un peu de tranquillité après tous les problèmes qu’ils ont pu rencontrer. Un roman intéressant que je vous invite à découvrir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 3]