L’exquise clarté d’un rayon de lune de Sarah Morgan (Snow Crystal 2)

Quatrième de couverture

Ca-tas-tro-phi-que.
Voilà qui caractérise parfaitement bien l’été qui s’annonce pour Elise Philippe, chef de cuisine surdouée. L’ouverture à Snow Crystal du café qu’elle doit diriger – son bébé, le projet de sa vie – ne cesse d’être repoussée à cause d’une succession d’incidents rocambolesques. Comme si le destin complotait pour lui pourrir la vie ! Heureusement, telle la meringue sur la tarte au citron, voilà que Sean O’Neil rentre au domaine. Le beau, le charismatique et troublant Sean… dans les bras duquel elle a passé la plus belle des nuits, l’été dernier. Oui, là, tout de suite, Sean pourrait être une distraction bienvenue et très, très sympathique. Une distraction de quelques heures, sans attaches ni lendemain. Après tout, ce n’est pas comme si elle risquait de tomber amoureuse, non ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Harlequin de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai adoré.

L’exquise clarté d’un rayon de lune est la suite de La danse hésitante des flocons de neige lu en début d’année (mon tout premier livre de l’année à vrai dire) que j’avais déjà adoré. Une romance toute mignonne, assez guimauve par moment mais ça fonctionnait bien et en période de « Noël », hiver, c’était parfait. Avec cette suite, il en va de même. Sur fond d’affaire familiale et d’extension de la station avec l’ouverture d’un nouveau café, c’est une petite romance agréable que nous délivre ici Sarah Morgan.

Sans surprise, on sait comment ça va se terminer mais ce n’est pas grave car tout l’intérêt des romances n’est pas le résultat final mais le déroulement. C’est un chemin périlleux qu’ont emprunté Elise et Sean. C’est long, compliqué, frustrant, tout pour me plaire dans une romance en somme ! A dire comme ça, je l’avoue, ça fait un peu sadique, mais en même temps, il y a plus d’intérêt ! Si tout se faisait en 2 secondes, il n’y aurait aucun enjeu et je n’y crois pas.

En créant ce « couple » dans le premier volume, l’auteur installe de prime abord une vraie alchimie entre eux, un peu le coup de foudre mais qui a du mal à prendre du fait de leur caractère. Je trouve ce point de départ plus périlleux que deux inconnus qui apprennent à se connaître et à se plaire, comme pour le premier tome. On voit ici à des kilomètres qu’ils sont fou l’un de l’autre, mais du fait de leur caractère, leur idée reçue sur la vie et les casseroles qu’ils traînent, ce n’était pas gagné pour qu’ils finissent ensemble. Un bon challenge en somme qu’elle a relevé haut la main !

Il y a un vrai jeu entre eux, ils se cherchent et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a de la tension ! Ils ont déjà cédé à la tentation une fois, une seule belle nuit qu’aucun des deux n’a oublié. Même s’ils aiment être seuls, avoir le contrôle de tout, aussi bien dans leur travail que leur vie quotidienne et sentimentale, il est indéniable qu’il se passe quelque chose entre eux. L’alchimie est forte et provoque des étincelles dès qu’ils se retrouvent dans la même pièce. C’est d’autant plus frustrant quand on voit qu’ils se repoussent l’un l’autre alors qu’ils sont faits pour être ensemble.

Sean est le médecin de la famille, celui qui s’est éloigné du rêve familial, tenir la station de ski Snow Crystal, il est également le mouton noir de la famille. Le Dom Juan, le mauvais jumeau, celui qui a « abandonné » l’affaire familiale. Sa venue à Snow Crystal est donc plus que compromise, les tensions familiales ressurgissent et ce, dès son arrivée à cause de Gramps. Ça m’a fait mal au cœur de le voir rejeter, même s’il a des torts et qu’on peut lui reprocher un certain nombre de choses, il reste quand même loyal à sa famille même si certains ont du mal à le voir. Mais il est lui même aveugle ce qui n’arrange pas ses affaires, vis-à-vis de sa famille mais aussi d’Elise.

Elise est une jeune française expatriée suite à la demande de Jackson, le jumeau de Sean que l’on a pu découvrir en premier lieu dans le tome 1. Elle est attachante et j’avoue avoir été un peu frustrée de lire ce livre en français puisque lorsqu’elle parlait français, en dehors des italiques, je ne le voyais pas vraiment. Toujours frustrant quand il y a des personnages français, quand ils sont traduits chez nous, ça perd un peu de son charme. C’est une jeune femme attachante qui traîne quelques casseroles derrière elle, je n’imaginais pas tout ça. J’ai adoré la découvrir, la voir se dévoiler auprès de Sean même si ce n’était pas gagné d’avance. C’est une jeune femme entière, qui se lance corps et âme dans ce qu’elle entreprend, au point parfois de se perdre. Elle a fait l’erreur une fois et ne veut pas la commettre de nouveau si bien qu’elle s’empêche de totalement vivre et profiter. En même temps, on peut la comprendre.

Voici donc deux personnages un peu fragile à cause de leur passé ou de tensions existant au niveau familial qui explique l’éloignement, la difficulté à lâcher prise et se laisser aller dans une histoire qui serait bénéfique pour eux. Cela prend du temps mais ils finiront pour ouvrir les yeux. C’est pour cela que leur histoire est compliquée mais bien sympathique à suivre puisqu’on les voit s’appréhender petit à petit.

En bref, L’exquise clarté d’un rayon de lune est une suite très sympathique, j’ai adoré retrouver la famille O’Neil même si certains auraient mérité qu’on les secoue un peu. La communication n’est pas toujours au rendez-vous mais une fois les vannes lâchées, tout va bien ! Une romance mignonne qui m’aura fait passer un très bon moment de lecture. Je vous conseille fortement cette série des Frères O’Neil et j’ai hâte de découvrir l’histoire du 3e frère, l’aîné !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)