La Déesse sans visage de Joris Chamblain & Aurélie Neyret (Les Carnets de Cerise 4)

Quatrième de couverture

Cerise est une jeune fille qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes.
Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux... 
L’heure des vacances a sonné ! La visite d’un étrange manoir annonce une nouvelle enquête : chaque pièce est une énigme, chaque objet est un indice. Mais il est des secrets plus anciens qui ne demandent qu’à être dévoilés. Qui est cette déesse sans visage qui trône dans une pièce secrète ? Où se cache la partie manquante de ce tableau ?
Mais surtout, qui tire vraiment les ficelles de ce nouveau mystère ? Si Cerise ne résout pas l’énigme à temps, les conséquences risquent d’être terribles…

Mon avis

Fan des Carnets de Cerise, je ne pouvais pas passer à côté de ce 4e tome qui est tout aussi bon que les précédents. C’est vraiment une série que je vous conseille parce qu’elle est mignonne. Entre enquête, amitié et secrets de famille, on a plein d’éléments pour passer un bon moment.

Cerise vient d’avoir 12 ans et pour son anniversaire sa mère a prévu de superbes choses notamment une visite dans un sombre manoir afin d’y résoudre des enquêtes. Quoi de mieux pour notre enquêtrice en herbe ? A l’entrée du manoir on lui remet une énigme, retrouver une certaine Vénus. Pas évident mais Cerise est prête à tout pour découvrir la vérité même si cela peut lui coûter cher…

La Déesse sans visage est une fois de plus une superbe histoire que j’ai adoré découvrir même si je suis restée à sur ma faim. J’en veux plus, ça se lit trop vite ! C’est l’inconvénient des BD mais cela ne retire en rien de la qualité du livre. Joris Chamblain et Aurélie Neyret nous propose une fois de plus une enquête bien mystérieuse qui vont nous faire découvrir plein de secrets. On voyait une certaine tension entre Cerise et sa mère et il est vrai que cette petite escapade au manoir était la solution pour les rapprocher mais il y a toujours des imprévus qui peuvent changer la donne.

J’ai adoré découvrir les secrets de ce manoir, de cette fameuse Déesse qui m’a bien surprise aussi. Je ne m’attendais pas du tout à cela et j’ai trouvé la fin vraiment touchante et belle. J’avoue avoir eu par moment le cœur serré en comprenant certaines choses et la relation entre Cerise et sa mère peut être quelque peu mise à mal. J’aime bien les rappels qui sont faits par rapport aux autres livres, montrant qu’il s’agit vraiment d’une série, d’une seule et même histoire ou d’autres choses viennent s’entremêler et pas des épisodes indépendants.

Comme toujours les dessins sont superbes et savent donner une certaine atmosphère à l’histoire. Un graphisme vraiment très beau mais là encore c’est subjectif mais généralement ça plaît donc je ne pense pas que ça puisse être un frein à la découverte.

En bref, La Déesse sans visage est un 4e tome vraiment très sympathique qui nous permet d’en savoir plus sur certains personnages, de suivre une nouvelle enquête vraiment bonne et bien menée. C’est toujours un régal de lire les aventures de Cerise et vu la fin du tome 4, je suis très impatiente de lire le 5e tome qui promet là encore pas mal de révélations et j’imagine de l’aventure !

Le premier livre aperçu dans une 
librairie/une bibliothèque publique.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé