L'Escalier hurleur de Jonathan Stroud (Lockwood & Co 1)

Quatrième de couverture

Un terrible fléau s’abat sur Londres : des fantômes s’introduisent dans les maisons et terrorisent les occupants. Quand ils ne tentent pas de les assassiner. Lucy, talentueuse chasseuse de spectres, intègre l’agence du déjanté Anthony Lockwood pour une première mission très périlleuse : neutraliser un sanguinaire Duc rouge dans un sinistre manoir au fin fond de la campagne anglaise. Ajoutez à cela un Escalier hurleur, une chambre de torture, des squelettes derrière les portes, des agences concurrentes prêtes à tout pour vous nuire et pas une minute pour prendre le thé !

Mon avis

L’Escalier hurleur est le premier tome de la série Lockwood & Co qui je dois dire est plus que prometteur, j’ai vraiment adoré. Mais en même temps venant de la part de l’auteur de la trilogie Bartimeus, je n’en attendais pas moins ! Si vous ne connaissez pas Bartimeus, il n’est pas trop tard pour le découvrir ! Quant à L’Escalier hurleur, je vous avoue que j’imaginais tout autre chose mais cela n’en reste pas moins sympathique.

Je m’explique, j’ai commencé cette lecture avec vrai intérêt, je n’avais qu’une vague idée de l’histoire en tête et je pensais tout d’abord que Lockwood serait le personnage principal, le narrateur mais comme il faut s’y attendre avec Jonathan Stroud il arrive toujours à nous surprendre et à faire tout autre chose. En effet, c’est Lucy la narratrice de ce livre, sa jeune assistante qui nous explique ce qu’est Lockwood & Co, ce qu’elle fait au sein de cette agence, etc.

En fait, le petit « souci », si on peut vraiment l’appeler ainsi, est que je me demandais quand cette histoire d’Escalier hurleur allait apparaître. Il s’agit du titre du livre donc on s’attend à ce que ça arrive plus ou moins tôt dans l’histoire et ce n’était pas tout à fait le cas. Cela prend son temps, beaucoup de temps donc ne vous attendez pas, comme moi, à ce que ça arrive dès les premières pages. Après tout s’explique en temps et en heure mais j’attendais un peu trop avec impatience le lien avec le titre du livre du coup j’étais dans une certaine attente et « commençais à trouver le temps long ». Notez bien les guillemets car ce n’est pas parce que la première moitié du livre est longue et inintéressante. Bien au contraire parce que nous découvrons un certain nombre d’éléments qui pourraient s’avérer utile pour bien comprendre le monde dans lequel nous évoluons.

Jonathan Stroud nous délivre ici un univers intéressant et sympathique autour de mystères à résoudre et de fantômes à éradiquer. Enoncé comme un Problème, de nombreuses agences ont vu le jour pour chasser les fantômes qui restent accrocher à notre monde pour différentes raisons. Certaines personnes ont développé un certain don pour les sentir, c’est notamment le cas de Lucy, notre narratrice. Il s’agit d’un univers assez riche qui promet beaucoup de choses, plutôt simple en apparence mais on se doute fortement que tout cela cache quelque chose de bien plus grand ! J’ai adoré découvrir à travers la voix de Lucy ce monde, où l’on ne peut pas vraiment situer dans une époque précise, le but de Lockwood & Co ainsi que les pouvoirs de chacun des membres de cette agence.

Les personnages ne sont pas sans rappeler Sherlock Holmes et le fameux Docteur Watson qui l’accompagne partout. Ici nous avons affaire à un trio hors du commun, déjà du fait de l’âge des personnages ce sont avant tout des adolescents, mais aussi parce que chacun d’eux traînent un passé assez étrange dont nous ne faisons qu’entrevoir tout cela.

Quant à l’intrigue, elle est vraiment bonne et bien menée, même si comme je l’ai dit plus haut ce n’était pas tout à fait ce à quoi je m’attendais. Mais Jonathan Stroud est un très bon auteur qui sait ce qu’il fait et il nous embarque dans une aventure extraordinaire même si dans un premier temps on ne s’imagine pas tout cela. Je me suis fait complètement avoir, je ne m’attendais pas à de telles révélations alors qu’elles étaient des plus logiques, il suffisait de bien ouvrir les yeux et analyser ce qu’on était en train de nous conter. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais voilà, faites attention, il se pourrait qu’il y ait plus d’indices qu’on ne puisse le croire. En tout cas, Lockwood est assez perspicace dans le genre tel un Sherlock Holmes et il vous séduira à coup sûr !

La plume de Jonathan Stroud est remarquable, avec La trilogie Bartimeus, qu’il faut lire si vous ne connaissez pas, on avait déjà un aperçu de son talent, il le confirme ici avec ce premier tome de Lockwood & Co que je vous conseille également. Ça se lit sans fin, c’est bon, le fait d’être du point de vue de Lucy (première personne du singulier) rend le tout intéressant même si je vous avoue qu’au début je pensais que ça serait de celui de Lockwood.

En bref, L’Escalier hurleur est un premier tome très prometteur qui m’aura beaucoup plu. Entre policier et fantastique, Jonathan Stroud nous démontre une fois de plus tout son talent. J’ai adoré l’univers construit par l’auteur qui semble simple en apparence mais qui, je le sens, va se compliquer à mesure des tomes. L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’actions et c’est fascinant de voir les liens qui s’entremêlent tout le long du livre. Quant aux personnages ils sont charismatiques et attachants au possible avec des personnalités très différentes mais qui fonctionnent finalement bien ensemble. Un premier tome très bon que je vous conseille fortement !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)