Une épouse à séduire de Laura Lee Guhrke (Les héritières américaines 2)

Quatrième de couverture

C’est sur le quai d’une gare que la belle Edie l’aperçoit. Son mari. L’homme qu’elle a été contrainte d’épouser cinq ans plus tôt, à la fois pour sauver sa propre réputation et ses finances à lui – à condition qu’il demeure à jamais en Afrique, pour y poursuivre ses explorations. Pourquoi rompt-il leur pacte après des années d’absence, alors qu’Edie a fait sa vie à Highclyffe ? Malgré la rigueur des usages anglais qui conviennent si mal à son tempérament d’Américaine, elle a aujourd’hui trouvé sa place dans la société et s’est forgé une existence indépendante, bien réglée, qui n’inclut pas la présence de Stuart. Quel que soit son désir de reprendre sa place de duc, et d’époux.

Mon avis

Une épouse à séduire est la suite de La perle rare que j’avais beaucoup aimé. On retrouve dans cette histoire Edie que l’on avait pu apercevoir dans le premier opus, cette femme vivant seule à Londres et dont le mari est parti en expédition en Afrique. Une situation qui convenait parfaitement à la jeune femme car son mariage n’était pas un mariage d’amour. Sauf que 5 ans plus tard, ledit mari, qui ne devait jamais revenir, arrive à Londres et est décidé à (re)conquérir sa femme.

Si La perle rare était plutôt léger avec un certain humour, surtout lorsqu’on voit le jeu qui existait entre Belinda et lord Trubridge avec Une épouse à séduire, l’atmosphère est bien plus tendue et difficile. Il faut dire que le passé de chacun des personnages n’aide pas à la détente et à l’humour. Un changement d’atmosphère qui ne m’a pas du tout dérangé car cela s’apprêtait bien à l’histoire que j’ai beaucoup aimé.

Il est vrai que l’on sait à quoi s’attendre, après tout c’est une romance, il y a des choses inévitables et l’on peut comprendre très rapidement au fur et à mesure de notre lecture pourquoi Edie souhaitait vivre seule, mais sans que ce ne soit possible, d’où un mariage de convenance. Elle aurait un mari, un lieu où vivre loin de son passé en Amérique et un mari au loin qui ne rêve que d’expédition et ne veut pas s’embarrasser des obligations dû à son rang. Un arrangement plutôt efficace dans l’ensemble mais il y a toujours des failles qui peuvent tout compromettre.

J’ai beaucoup aimé suivre l’histoire entre Edie et Stuart qui est assez touchante dans le fond, même si convenue. On voit que chacun à des choses à cacher, des failles qui expliquent pourquoi ils agissent ainsi. Stuart va devoir faire preuve d’une grande patience pour essayer de (re)conquérir sa femme, je mets des parenthèses car après tout, il ne l’a jamais vraiment conquise la première fois… J’ai bien aimé le fait de voir comment cela s’est passé entre eux, histoire que l’on avait pu en partie découvrir dans La perle rare mais sans avoir vraiment de détails. Après tout, Belinda pensait au départ que c’était vraiment un mariage d’amour.

Edie a un fort caractère et sait ce qu’elle veut et elle est déterminée à se débarrasser de son époux d’une manière ou d’une autre même si ce dernier est lui aussi déterminé à la garder auprès de lui. Au moins ils ont ce point en commun, finalement pour un mariage de convenance, ils s’assemblent plutôt bien… J’ai bien aimé le jeu qui se déroule entre eux et le rôle qu’a eu la petite sœur d’Edie qui mine de rien prend pas mal de place.

Quant à Stuart, on voit bien que c’est un homme bon dans le fond et qu’il ne mérite pas d’être traité de la sorte par Edie, qui a ses raisons pour agir ainsi. Il veut reprendre une place qui est la sienne et est prêt à tout pour cela. On n’a plus qu’à lui souhaiter bonne chance car il risque de rencontrer quelques embûches en chemin.

Ce qui est sympathique dans ce genre de romance où l’on suit différent couple à chaque fois c’est que l’on revoit les « anciens » personnages qui étaient les héros principaux, ainsi nous avons des nouvelles de Belinda et lord Trubridge ce qui n’est pas pour me déplaire tant j’avais adoré leur histoire.

En bref, Une épouse à séduire est un roman bien sympathique qui m’aura bien plu. Il est certes différent du premier tome de la série mais n’en reste pas moins agréable à lire. J’étais curieuse de découvrir cette histoire qui est plutôt bien faite. J’ai passé un bon moment en compagnie d’Edie et Stuart, je suis curieuse de voir qui sera le prochain couple dans le 3e tome.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

Mais où est donc Hippo ? de Nicolas Piroux