Le magicien des couleurs d’Arnold Lobel

Quatrième de couverture

Il y a longtemps, très longtemps, les couleurs n’existaient pas. "Il me semble qu’il manque quelque chose à ce monde", se disait un magicien...

Mon avis

Le magicien des couleurs est un album classique que je ne connaissais pas du tout. Afin de parfaire ma culture, je me suis lancée dans cette lecture qui a été plaisante. Je vous invite à la découvrir si vous ne le connaissez pas.

Dans cette histoire les couleurs n’existaient pas, tout était en noir et blanc, la vie y était triste et déprimante. Alors un jour, le magicien se dit qu’il manquait quelque chose et qu’il pouvait y remédier alors pour cela, il composer une première couleur qu’il allait appeler « rouge ». La gaieté est revenue dans le village, tout était désormais rouge, mais au bout d’un certain temps, les gens redevenaient maussades.

Le magicien décide alors de créer une autre couleur et ainsi de suite, mais à chaque fois, le monochrome rendait le village bien triste et en colère. Mais le magicien a plus d’un tour dans son sac et finira par trouver la solution ! Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler l’histoire, je vous laisse découvrir tout cela par vous-même.

C’est une jolie histoire qui m’a bien plu. Nous voyons que ce magicien fait tout pour changer le quotidien bien morose qui règne même s’il trouve une solution elle n’est que temporaire. Cela montre qu’il faut parfois persévérer pour arriver à ses fins mais qu’avec une bonne volonté on peut y arriver.

Les illustrations sont sympathiques, elles ont un côté ancien mais cela a son charme. Je trouve que cela fonctionne toujours. Après c’est une question de goût, on aime ou pas ce style.

En bref, Le magicien des couleurs est un album sympathique que je vous invite à découvrir si ce n’est pas encore fait. L’histoire est mignonne avec une belle morale car cela montre la persévérance et même si on ne réussit pas du premier coup, il faut toujours réessayer !

A partir de 4 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)