Empreintes fauves d’Anne Bishop (Meg Corbyn 4)

Quatrième de couverture

LA PAIX FRAGILE QUI RÈGNE DEPUIS DES SIÈCLES ENTRE LES AUTRES ET LES HUMAINS est sur le point d’être brisée. L’alliance des Autres avec les prophétesses de sang a modifié l’équilibre des pouvoirs entre les espèces, et si Simon Wolfgard et Meg Corbyn considèrent ce changement comme une amélioration, tous ne sont pas convaincus. Une poignée d’humains radicaux cherche à usurper les terres sauvages en attaquant les terra indigene. Ils sont loin d’imaginer qu’il existe des êtres beaucoup plus anciens et plus dangereux que ceux qui peuplent les Enclos – et qu’ils sont prêts à tout pour protéger les leurs…

Mon avis

Empreintes fauves est le 4e tome de Meg Corbyn, une série que j’affectionne particulièrement et je remercie vraiment Nyx Shadow de m’avoir poussé à la lire parce qu’elle en vaut vraiment la peine. C’est une série originale et prenante qui nous embarque totalement dans un autre monde qui est à la fois fascinant et effrayant. D’ailleurs, beaucoup plus effrayant que ce qu’on a pu voir jusqu’à présent en Urban Fantasy.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements se mettent en place assez rapidement. Une fois encore, j’ai pris beaucoup de plaisir à retourner dans l’univers si particulier d’Anne Bishop et retrouver ces personnages si atypiques mais ô combien intéressants.

Dès les premiers tomes, on voyait que l’univers était différent, plus sombre et violent aussi. Et plus on avance dans la série et plus on se rend compte à quel point il est complexe et régit par des lois qui lui sont propres, que nous, en tant qu’humain on peut avoir du mal à accepter alors que pour un « animal » cela est simple. Il est amusant de voir le nombre de fois où ils ont envie de mordre quand les humains ne se comportent pas comme ils le voudraient. Si l’on comprend que les Autres contrôlent absolument tout sur leur territoire et que les humains doivent s’en accommoder, le constat ici est que d’autres puissantes plus terrifiantes encore règnent encore, de manière plus invisible. Mais, elles pourraient bien se réveiller si la menace humaine se fait sentir…

L’intrigue est bonne et bien menée. On suit différents points de vue ce qui nous permet de voir un peu ce qui se passe partout ailleurs que ce soit du côté des humains notamment avec les HAT ou les différentes meutes qui existent dans les villes. Cela n’empêche pas l’auteur de nous surprendre car même si on en sait un peu plus que les personnages, il est de nombreux éléments que nous n’avons pas en main pour comprendre tous les enjeux qui sont en train de se mettre en place.

Comme toujours l’intrigue est assez lente, les éléments se mettent en place progressivement donc il ne faut pas s’attendre à de l’action à tout va, des scènes de combat, etc. comme on pourrait s’y attendre avec ce genre. Mais ce n’est pas dérangeant, bien au contraire parce que cela va bien avec l’ambiance générale. C’est un combat plus silencieux et tranquille qui est en train de se mettre en place et l’atmosphère est pesante et lourde. La menace est réelle et elle se fait bien sentir, dans les petits détails et les petites actions qui sont disséminées çà-et-là. Ce n’est pas donné à tout le monde de faire ressentir cela sans en faire trop, à mettre de la grosse action et adrénaline pour le faire comprendre. C’est beaucoup plus subtil et prenant de cette manière. On a envie à tout instant de savoir ce qui va se passer et sans s’en rendre compte les pages défilent à une vitesse folle et le livre est lu en quelques jours (deux pour ma part…).

Les personnages sont toujours aussi attachants, que ce soit Meg avec son innocence qui est prête à tout pour protéger les siens, quitte à se mettre elle-même en danger. En tant que Prophétesse de sang, chaque coupure la rapproche un peu plus de la mort mais une alternative pourrait bien être trouvée. Simon quant à lui est à la fois effrayant et sympathique. Une dualité qui se confronte sans cesse comme sa nature, à la fois animal (Loup) et humain qui rend ce personnage très intéressant. Les incompréhensions face à la nature de l’un et l’autre permettent d’avoir parfois des situations cocasses qui font sourire et détente quelque peu l’atmosphère qui se fait de plus en plus lourde et menaçante.

En bref, Empreintes fauves est à la hauteur des précédents. C’est un tome riche en rebondissement, on voit bien que l’équilibre entre les humains et les Autres est fragile et qu’il suffit d’un rien pour qu’une catastrophe se déclenche. L’univers est vraiment riche et intéressant, les intrigues prenantes même si elles ont une certaine lenteur mais ça n’empêche pas le fait de ressentir toute la tension. Quant aux personnages, je les adore, on s’y attache humain, prophétesse de sang, comme Autres. Une série à découvrir si ce n’est pas déjà fait !


La librairie Bouquins Hurlants a une grande importance dans l'histoire

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)