The Heroic Legend of Arslân vol.2 de Hiromu Arakawa & Yoshiki Tanaka

Quatrième de couverture

Après la sanglante défaite qu’elle a subit dans la plaine d’Atropathènes, l’armée Parse est en déroute et le redouté roi Andragoras II est fait prisonnier. L’envahiseeur lusitanien est aux portes de la capitale engagé dans une guerre d’usure avec les assiégés. Suels le prince Arslân accompagné du fidèle Daryûn ont réussi à prendre la fuite pour se réfugier chez Narsus, un ancien stratège de la cour royale au caractère original...

Mon avis

J’avais lu le premier tome de cette série lorsque j’étais en apprentissage (2014/2015), on voit bien que je ne suis pas grande adepte du manga et que je ne travaille pas dans le même lieu où ils sont vendus, alors même que j’avais bien apprécié le 1er tome.

Comme j’ai voulu découvrir Kasane La voleuse de visage, j’en ai profité pour prendre The Heroic Legend of Arslân et continuer la série. Je dois dire que ce 2e tome est à la hauteur du premier, c’est vraiment très bien ! Je vous la conseille pour ceux qui aiment la Fantasy sur fond de politique.

Arslân est arrivé chez Narsus, on en apprend plus sur ce mystérieux ermite qui ne vit que pour sa peinture. C’était un grand stratège et il sera d’une grande aide pour Arslân pour reprendre le pouvoir. Mais Narsus veut rester loin de tout cela et continuer de peindre tranquillement de son côté. J’aime beaucoup le personnage de Narsus, il est totalement désinvolte, artiste haut perché et il n’y a que lui pour aimer son art… parce que vu la tête que font Arslân et Daryûn, ça ne doit pas être terrible. Mais c’est un homme rusé, grand stratège qui saura montrer ses capacités, à condition bien sûr, de l’y pousser un peu…

Pendant ce temps, on découvre ce qui se passe à la capitale, notamment le sort réservé à la reine, la mère d’Arslân ainsi que ses sujets. La guerre prend de plus en plus de place avec son lot de bataille et de mort. Et tout cela ne fait que commencer. L’intrigue est vraiment intéressante et prenante, on suit avec grand intérêt ce qui arrive d’une part au prince Arslân et de l’autre ce qui se passe en ville, ce qui se complote, avec tout l’aspect politique de la chose. Quoi de mieux pour me contenter ? C’est tout ce que j’aime dans la Fantasy.

Les personnages sont vraiment intéressants et sympathiques, que ce soit Arslân, même si pour le moment il ne fait que suivre le mouvement, il est jeune et tâche de rester en vie pour l’instant, Daryûn qui lui est d’une grande aide ou encore Narsus qui, par son caractère, détend un peu l’atmosphère. Mais attention, lorsque les choses sérieuses commencent, il se métamorphose totalement !

Quant aux illustrations j’aime beaucoup. C’est un graphisme qui me plaît car c’est assez détaillé et plus académique, plus dans mon goût. Les personnages sont très expressifs, on vit totalement leur histoire à leur côté. Cela forme un superbe ensemble.

En bref, ce 2e tome de The Heroic Legend of Arslân est vraiment très sympathique. On en apprend plus sur les personnages, notamment celui de Narsus, qui je l’avoue m’intriguait beaucoup. La situation se dévoile un peu plus et on voit à quel point le pays va mal. L’envahisseur prend un peu plus de place, quitte à tout massacrer sur son passage pendant qu’Arslân essaye de trouver des alliés pour reconquérir son trône.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)