Déracinée de Naomi Novik

Quatrième de couverture

Patiente et intrépide, Agnieszka parvient toujours à glaner dans la forêt les baies les plus recherchées, mais chacun à Dvernik sait qu’il est impossible de rivaliser avec Kasia. Intelligente et pleine de grâce, son amie brille d’un éclat sans pareil. Malheureusement, la perfection peut servir de monnaie d’échange dans cette vallée menacée par la corruption.
Car si les villageois demeurent dans la région, c’est uniquement grâce aux pouvoirs du « Dragon ». Jour après jour, ce sorcier protège la vallée des assauts du Bois, lieu sombre où rôdent créatures maléfiques et forces malfaisantes. En échange, tous les dix ans, le magicien choisit une jeune femme de dix-sept ans qui l’accompagne dans sa tour pour le servir.
L’heure de la sélection approche et tout le monde s’est préparé au départ de la perle rare.
Pourtant, quand le Dragon leur rend visite, rien ne se passe comme prévu…


Mon avis

Déracinée est un roman qui m’a tout de suite fait de l’œil, avec un tel pitch, ça ne pouvait que me plaire, car il est question de magie. Je vous avoue qu’en commençant ma lecture, je ne savais plus tellement de quoi ça parlait, sauf qu’il était question d’enlèvement par un « Dragon » et qu’il y avait de la magie dans l’air. Et je n’ai pas cherché à en savoir plus au moment de le lire. C’est toujours mieux de découvrir un livre petit à petit et sans a priori.

Cette lecture a été excellente, pas un coup de cœur mais j’ai vraiment adoré l’univers qui est bien plus sombre et complexe qu’il n’y paraît. On retrouve tout ce que j’aime dans la Fantasy, de la magie, de la politique, une petite romance (très légère mais bien sympathique) et Le Mal à combattre, et oui toujours !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en faire une idée, du moins dans un premier temps. L’écriture de Naomi Novik est très agréable, c’est vraiment très bien écrit et en un rien de temps elle nous transporte dans son univers, qui fait froid dans le dos, il faut l’avouer. J’étais aux côtés d’Agnieszka et comme elle, je craignais l’arrivée de ce Dragon, dont on ne sait rien et surtout de ce qu’il fait des jeunes filles qu’il emmène.

L’intrigue est bonne et bien menée, on découvre la nouvelle vie d’Agnieszka et du Dragon dans sa tour et ce que ça implique d’être à ses côtés. Le moins que l’on puisse dire c’est que c’est compliqué, mais lorsque la politique s’en mêle, les problèmes arrivent très vite, le moment est venu de combattre des forces maléfiques qui sont à l’œuvre… et ce n’est pas une mince affaire.

L’action arrive crescendo, plus on avance et plus la tension est palpable. L’atmosphère devient de plus en plus lourde et sombre et les problèmes ne font que s’enchaîner. J’ai suivi tout ça avec grande attention, c’est vraiment prenant comme histoire et si parfois il y a des petits moments de pause pour reprendre notre souffle, ce n’est que pour annoncer quelque chose de bien pire ensuite. Le calme avant la tempête en somme, pour notre plus grand plaisir. C’est un univers original et bien construit et Naomi Novik nous prouve que l’on peut faire quelque chose de complet avec un one-shot, même si je vous avoue que ça ne m’aurait pas déplu de rester un peu plus longtemps aux côtés d’Agnieszka et du Dragon.

Ce qui fait du bien aussi c’est que la magie n’est pas simple, en tout cas, pas pour notre héroïne Agnieszka et c’est plutôt amusant, enfin, pour nous mais pas pour elle, de la voir galérer pour des sorts et voir le Dragon s’énerver sans cesse contre elle. Mais on se doute assez rapidement que si leur relation est tout d’abord conflictuelle, très rapidement elle évolue et change.

J’ai trouvé les personnages attachants et sympathiques, même le Dragon, alors qu’au départ, ce n’était pas gagné. C’est quelqu’un de sombre, bourru, qui passe son temps à insulter Agnieszka pour son incompétence mais rapidement les relations changent, ainsi que son regard sur elle. Elle est loin d’être stupide et saura se montrer très utile, malgré les problèmes qu’elle a pu rencontrer avec la magie. Comme quoi parfois tout est question de méthode et aussi de savoir inné… En tout cas, c’est un duo qui fonctionne bien malgré les accrochages du début. On craint pour eux à tout moment car plus on avance et plus l’espoir s’amoindrit face aux ténèbres qui approchent à grand pas.

En bref, Déracinée est un roman prenant et original qui m’aura beaucoup plu. J’ai passé un excellent moment de lecture en compagnie Agnieszka et de son Dragon, même si leur relation est au départ compliquée, elle va évoluer tout le long de l’histoire. L’univers est bien construit et très intéressant, avec la magie à l’œuvre, il ne peut en être autrement. Un roman que je vous conseille fortement !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

Les contes du chat perché de Marcel Aymé