La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Quatrième de couverture

À l’auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ?
Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d’équipée, doivent s’enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm. Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s’affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours.

Mon avis

La Belle Sauvage est le dernier-né de Philip Pullman qui revient aux sources en inscrivant cette histoire dans l’univers d’A la Croisée des Mondes. Cette trilogie culte devenue un classique de la littérature jeunesse. Il s’agit donc d’un préquelle, l’intrigue se déroulant quelques années avant Les Royaumes du Nord puisque Lyra est ici un bébé de quelques mois.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour savoir à quoi s’en tenir. Même si la fuite de Malcom, Alice et Lyra, évoquée dans la 4e de couverture, n’arrive pas tout de suite. Il faut dire que c’est un beau pavé de plus de 500 pages, donc il faut bien mettre les éléments en place avant d’arriver à l’action pure et dure. Mais ce n’est pas pour cela que l’on s’ennuie, loin de là, car l’auteur nous présente les différents personnages qui auront une importance pour la suite et mettre en place petit à petit l’intrigue pour l’ensemble de la trilogie.

L’intrigue est bonne et bien menée, elle se met en place petit à petit. L’action arrive dès les premières pages, et on suit tout cela avec une grande attention. D’une part nous voyons les agissements des uns et des autres en lien avec la Poussière, l’étude des aléthiomètres, etc. et d’autre part, la fuite qui va prendre une grande place dans ce roman afin de protéger Lyra coûte que coûte. Lyra est au centre de l’attention, mais pour quelles raisons ? Pourquoi la protéger et la cacher chez les religieuses ? Quand on a lu A la Croisée des Mondes, on sait à quel point elle est importante mais à cette époque beaucoup ignorent à quel point. Et puis lorsqu’on sait l’identité de ses parents, il est évident que la fillette n’est pas une personne lambda.

C’est un vrai régal de se replonger dans cet univers que j’ai connu et quitté depuis 12 ans, et oui, déjà 12 ans… (j’étais au lycée à l’époque) et je suis heureuse de retrouver cet univers si spécial. On ne revient pas sur le principe du monde, comme par exemple les daemons, donc il est important d’avoir lu au préalable A la Croisée des Mondes pour comprendre l’univers et surtout éviter tout spoiler puisqu’on sait des choses que l’on n’apprend que sur le tard dans la trilogie initiale, notamment qui sont les parents de Lyra. Il est donc important de lire ce préquelle après.

La plume de Philip Pullman est très agréable à lire, très fluide et en un rien de temps il nous emporte dans cette histoire qui est juste géniale. On craint pour nos personnages, on vit une vraie aventure haletante et époustouflante. Je me suis revue quelques années en arrière lorsque je commençais sa première trilogie, un ravissement identique. Je n’avais aucune envie d’en sortir, j’ai « peiné » à lire les dernières pages parce que j’y allais à reculons, je ne voulais pas en sortir, sachant que j’allais devoir attendre longtemps avant d’avoir la suite…

Les personnages sont attachants et sympathiques, comme Malcom, le héros de cette histoire, ce petit garçon très courageux qui va aller au devant des problèmes, tout ça pour protéger la petite Lyra dont il s’est pris d’affection. Avec son daemon Asta, ils vont vivre une aventure incroyable et s’en retrouveront changé et grandi. Si Alice est détestable dans un premier temps, elle va évoluer et s’assagir. Tout cela n’est qu’un masque, elle cache beaucoup de choses en elle et durant leur périple, Malcom va bien s’en rendre compte. Ils vont former un duo solide et soudé pour protéger et s’occuper de Lyra contre ceux qui en veulent à sa vie, elle qui n’est qu’un petit bébé de quelques mois.

En bref, La Belle Sauvage a été un vrai coup de cœur, un ravissement, un beau moment de nostalgie en me replongeant dans cet univers si atypique et si incroyable que Philip Pullman a créé il y a des années. Un préquelle plus que prometteur et qui nous emporte dans un autre monde. Si vous avez aimé A la Croisée des Mondes, ce premier tome de La Trilogie de la Poussière vous plaira tout autant et vous donnera même envie de vous replonger dans cette précédente trilogie culte. Je pense que vous l’aurez compris, vous NE DEVEZ PAS passer à côté de cette merveille.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Demain il sera trop tard de Jean-Christophe Tixier

Le Secret de la Dame en Rouge de Béatrice Bottet (La Dame en Rouge 1)

Fais-moi peur de Malika Ferdjoukh

Terres de glace de Cassandra O'Donnell (Malenfer, Terres de Magie 5)

Le Coq et l'enfant d'Andoryss (Le Passageur 1)