La quête du preux chevalier Philibert parti terrasser un dragon pour noyer son ennui d'Anne-Gaëlle Balpe et Guillaume Plantevin

Quatrième de couverture

Le chevalier Philibert s’ennuie. Depuis que le royaume est en paix, plus aucun ennemi digne de ce nom ne pointe le bout de son nez… Quand soudain on crie au dragon !
Philibert n’hésite pas une seconde et se met en route pour vaincre le terrifiant dragon.
Une surprise de taille attend le preux chevalier…

Mon avis

La quête du preux chevalier Philibert, parti terrasser un dragon pour noyer son ennui (le titre à rallonge déjà), est un album très sympathique que je vous invite à découvrir. C’est une de mes collègues qui m’en a parlé, donc je l’ai lu aussitôt pour voir ce que cela pouvait donner et je dois dire que j’ai beaucoup aimé. En même temps, j’ai rarement été déçue des éditions Gautier Languereau en ce qui concerne les albums, c’est toujours très mignon et de très belles histoires. C’est une histoire amusante et touchante à la fois qui change des récits de chevalerie habituel.

L’histoire raconte celle de Philibert, un preux chevalier qui n’attend que l’aventure, de pouvoir terrasser un dragon ou autre créature. Mais depuis quelques temps c’est très calme, beaucoup trop, il s’ennuie, mais à un point où il serait prêt à tout pour pouvoir s’occuper l’esprit. Jusqu’au jour où il entend crier au dragon ! Ni une ni deux, il s’en va à la recherche de ce dragon pour le chasser et rester le héros des grandes légendes.


Sauf qu’en arrivant au repère du dragon, il se rend compte qu’il s’agit d’un bébé dragon, tout petit et tout mignon, avec de petites dents, de petites ailes et qui crache des flammes ridicules. Rien d’impressionnant là-dedans, alors le dragon, constatant qu’il n’est pas assez fort pour rivaliser avec Philibert, lui préconise d’attendre quelques années, pour le laisser grandir pour avoir enfin sa bataille mémoire contre le dragon. Ce que Philibert accepte avec grand plaisir et il va entraîner le dragon, tel Rocky Balboa avant son match pour qu’il puisse bien grandir et devenir un grand dragon très fort. Mais le temps passant, il se peut que la vision de Philibert change à propos du dragon.

L’histoire est amusante et prenante, on voit les efforts de Philibert pour que le dragon puisse devenir un adulte et soit en mesure de lui apporter un combat digne de ce grand chevalier. Sa patience sera récompensée, même si ce n’est pas de la manière dont il l’espérait en tout cas, il est certain qu’il aura trouvé une occupation, en attendant de pouvoir se battre contre le dragon. La légende de Philibert est en marche !


Les illustrations sont plutôt sympathiques, cela fonctionne très bien avec le texte qui est assez court pour de jeunes enfants, même s’il est assez fourni pour avoir de quoi se mettre sous la dent. Ce n’est pas uniquement une phrase par page, loin de là.

En bref, La quête du preux chevalier Philibert, parti terrasser un dragon pour noyer son ennui est un album amusant que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire. L’histoire est amusante et prenante, on suit avec plaisir l’aventure de ce chevalier qui est prêt à tout pour chasser son ennui, mais il risque d’avoir une drôle de surprise en allant se confronter au dragon. Un album à découvrir !

A partir de 4 ans.

Commentaires

  1. Trop mignon le dragon ^^ C'est original comme histoire de chevalier, merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui il est trop chou <3 et oui c'est original, ça change des histoires habituelles

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Goliath, chat pirate de Cécile Alix

Le Pouvoir convoité de Laëtitia Militello (Coeur de sorcière 1)

La menace d’Olivier Gay (Le Noir est ma couleur 2)

Captive d'Elizabeth Vaughan (L'épopée de Xylara 1)

Nara de Jean-François Chabas (Les Chroniques de Zi 2)