Le duc qui fuyait l'amour de Lorraine Heath (Scandaleux gentlemen 1)

Quatrième de couverture

Depuis la mort prématurée de son épouse, le duc de Lovington mène une vie de débauche, noyant son chagrin dans le jeu et la luxure. Aussi est-il stupéfait quand la jeune Grace, qu’il considère comme sa petite sœur, sollicite son aide, afin de distinguer les prétendants sincères des coureurs de dot. Mais comment pourrait-il la conseiller, quand lui-même a renoncé à l’amour ? Grace n’acceptera aucun refus, il le sait. Et après tout, s’il peut lui éviter de tomber sur un arriviste sans scrupule qui lui brisera le cœur, il doit être là pour la guider. Car il faudrait être aveugle pour ne pas voir que la petite Grace est devenue une sublime jeune femme, qui attire toutes les convoitises…

Mon avis

Après avoir lu le premier tome du Temps des Magiciens, j’avais besoin d’une lecture légère et rapide pour passer à autre chose et mon choix s’est porté sur Le duc qui fuyait l’amour parce qu’en générale, une petite romance historique passe bien. Cela a été le cas, j’ai passé un bon moment de lecture en compagnie du duc de Lovington et Grace. Je suis curieuse de découvrir les autres tomes de la série et voir quel personnage en sera le héros pour le prochain.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire, en un rien de temps, j’étais à l’époque victorienne en compagnie du duc de Lovington et Grace qui a une demande assez particulière à lui soumettre.

L’intrigue est bonne et bien menée, on sait évidemment comment cela va se terminer, cela reste une romance mais il est intéressant de voir le chemin emprunté par nos protagonistes et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est quelque peu périlleux ! Entre un duc qui refuse toute forme d’attache suite à la perte de sa jeune épouse dont il était très amoureux, et une jeune femme qui croit en l’amour le seul, le vrai et l’unique en mettant la barre très haut (pour des raisons sommes toutes personnelles), ce n’est pas évident de voir comment ces deux là peuvent finir ensemble. Et pourtant… Il faut dire que Grace a de la ressource et même si elle est réaliste et sait pertinemment qu’elle ne pourrait jamais avoir l’homme qu’elle aime en secret depuis des années, elle garde un mince espoir… Et espère déjà dans un premier temps à le faire revenir dans le monde, lui qui vit reclus depuis la mort de sa femme.

J’ai beaucoup aimé la relation entre Lovington et Grace. J’avoue avoir plus d’une fois souri en les voyant car elle n’hésite pas à demander de l’aide à son ami et à poser des questions sur les hommes. Elle n’hésite pas à aborder tout type de sujet, même ceux fort inconvenant pour une jeune femme de la haute société. Et si le duc refuse dans un premier temps de l’aider, rapidement il va se mêler de la vie amoureuse de la jeune femme en préconisant divers conseils, en donnant parfois de sa personne pour lui prouver qu’elle fait les mauvais choix. Petit à petit, il va faire partie de sa vie et tout deux vont se rendre compte qu’ils ne vont plus pouvoir se passer l’un de l’autre. Mais l’ombre de la défunte épouse n’est jamais très loin…

Les personnages sont attachants et sympathiques, on ne peut que les aimer, même si le duc est assez taciturne, blasé et qu’il blesse, sans le savoir, Grace à cause de son comportement. Mais on voit qu’une amitié les relie, eux qui se connaissent depuis l’enfance et il n’hésitera pas à l’aider malgré lui. Grace cache beaucoup de choses et c’est une jeune femme forte qui, elle aussi, a vécu quelque chose de dur dans son passé, même si on ignore quoi dans un premier temps. C’est en grande partie à cause de cela qu’elle a de grandes espérances dans son futur mariage, qu’elle espère faire un mariage d’amour et non de convenance en lien avec sa dot qui est très importante. C’est en cela qu’elle a besoin de Lovington, pour être sûre de faire les bons choix.

En bref, Le duc qui fuyait l’amour est une romance historique agréable qui m’aura fait passer un bon moment de lecture. L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot de problèmes mais l’amour finit toujours par triompher et la vérité par éclater. Les personnages sont attachants et sympathiques, on peut comprendre pourquoi ce duc refusait toute forme d’amour mais il est vrai qu’il vaut mieux connaître une courte histoire mais la vivre pleinement plutôt que d’y passer à côté. Et cela, le duc de Lovington l’a bien compris aux côtés de Grace. Un premier tome bien sympathique dont il me tarde de découvrir les suivants !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Demain il sera trop tard de Jean-Christophe Tixier

Apollon, désolantes passions de Louise Roullier

Le Secret de la Dame en Rouge de Béatrice Bottet (La Dame en Rouge 1)

Fais-moi peur de Malika Ferdjoukh

Terres de glace de Cassandra O'Donnell (Malenfer, Terres de Magie 5)